Critique Santiago, Italia

Santiago, Italia
Laissant la parole à ceux qui ont vécu cet événement, le film offre un poignant témoignage d’une époque partagée entre drame et solidarité. Face à l’individualisme grandissant, le souvenir d’une Italie hospitalière.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Pierre LARVOL

Critique du Documentaire

Documentaire du réalisateur italien Nanni Morreti (Mia Madre), Santiago, Italia revient avec intelligence et humanité sur une page de l’histoire entre son pays et le Chili, à l’heure de la prise du pouvoir par le général Pinochet. Laissant la parole à ceux qui ont vécu cet événement, le film offre un poignant témoignage d’une époque partagée entre drame et solidarité. Face à l’individualisme grandissant, le souvenir d’une Italie hospitalière.

Septembre 1973, le général Pinochet soulève une junte militaire au Chili contre le gouvernement démocratique en place dirigé par le président socialiste Salvador Allende. La situation change radicalement pour les habitants du pays désormais sous le joug d’un régime totalitaire. Plus encore que les autres, l’ambassade d’Italie à Santiago décide d’accueillir en nombre des demandeurs d’asiles, faisant ainsi du bâtiment un refuge clé pour les dissidents du pays. Face à la violence d’un temps, c’est cette solidarité qui a marqué le réalisateur Nanni Morreti qui a découvert au hasard d’un voyage au Chili cet épisode de l’histoire de son pays. Pour en parler il donne la parole aux premiers concernés : les acteurs de cette époque. Des témoignages qui racontent avec une émotion palpable l’expérience politique d’Allende, doux rêve d’une jeunesse portée par des idéaux brisés par un violent coup d’Etat. Assumant lors d’une scène forte son impartialité vis-à-vis de cet événement, le réalisateur échange également avec un militaire ayant servi sous ce régime, une occasion de montrer la faille et l’hypocrisie d’un discours.

Maigre en images d’archives, la forme de Santiago, Italia est relativement épurée : il s’agit avant tout d’une succession de portraits et témoignages, laissant le soin à l’imagination des spectateurs de se projeter dans ces temps difficiles. Plaçant au cœur de cette fresque inédite l’homme, le documentaire ne vient au final que tardivement sur le cas de l’ambassade d’Italie, préférant peindre d’abord le vécu au sein du Chili. Face à l’Italie de Matteo Salvini et la crise des migrants, Nanni Morreti (particulièrement absent à l’image, bien que toujours pertinent dans sa parole) revient sur un autre visage de son pays, ouvert et accueillant.

Montrer hier pour répondre au présent, tel est l’exercice auquel se prête le réalisateur Matteo Salvini dans Santiago, Italia. Un pont entre deux époques où la solidarité d’un temps fait face à l’individualisme de l’autre. Simple dans sa forme, le documentaire permet surtout de découvrir un épisode peu connu du peuple chilien, uni alors dans l’adversité avec l’Italie. Efficace.

Informations

Détails du Documentaire Santiago, Italia
Origine Italie Signalétique Tous Publics
Catégorie Documentaire Genre Historique
Version Cinéma Durée 80 '
Sortie 27/02/2019 Reprise -
Réalisateur Nanni Moretti Compositeur
Casting
Synopsis Après le coup d'État militaire du général Pinochet de septembre 1973, l'ambassade d'Italie à Santiago (Chili) a accueilli des centaines de demandeurs d'asile. À travers des témoignages, le documentaire de Nanni Moretti raconte cette période durant laquelle de nombreuses vies ont pu être sauvées grâce à quelques diplomates italiens.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques