Critique Deux fils

Deux fils
Deux fils n'est pas (déjà) un chef-d'oeuvre, c'est surtout un joli film sensible et prometteur qui résonne dans l'humain, c'est l'essentiel et cela fait du bien.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par David Speranski

Critique du Film

Parmi les collaborateurs de cinéma, une bonne partie rêve en fait de devenir metteur en scène à la place du metteur en scène. Certains, après une plus ou moins longue période d'apprentissage, parviennent à concrétiser leur rêve: des scénaristes (avec des résultats contrastés), des assistants (idem), des producteurs (aux résultats souvent catastrophiques, on se souvient d'un film de Jeremy Thomas…), des monteurs (souvent excellents, par exemple David Lean ou Scorsese) et enfin des acteurs. Or les acteurs deviennent assez souvent de bons metteurs en scène car ils vivent les scènes de l'intérieur et peuvent percevoir et restituer facilement leur intérêt au spectateur. On connaît les exemples fameux de Clint Eastwood, Paul Newman, Robert Redford, Charlie Chaplin, Orson Welles, Woody Allen, Charles Laughton...Félix Moati, acteur remarqué dans Télé Gaucho, A trois on y va, Gaspard au mariage, fils de Serge, célèbre journaliste et documentariste, a décidé de lancer à 28 ans seulement dans le grand bain de la mise en scène. Quid de son premier film?

Deux fils n'est pas (déjà) un chef-d'oeuvre, c'est surtout un joli film sensible et prometteur qui résonne dans l'humain, c'est l'essentiel et cela fait du bien.

A Paris, de nos jours, Joseph (Benoît Poelvvorde, remarquablement sobre et retenu) vient de perdre son frère aîné d'un cancer et ne s'en remet pas. Cet événement occasionne chez lui une crise existentielle: il songe à abandonner sa carrière de médecin pour devenir enfin ce qu'il a toujours voulu être: un écrivain. De leur côté, ses fils ne vont guère mieux: Joachim (Vincent Lacoste), thésard, ne veut pas admettre la réalité de la fin de son histoire d'amour avec Suzanne et Ivan (Mathieu Capella), collégien, voit ses aînés dépérir et se trouve quant à lui en pleine crise mystique. 

Chacun se cherche, cherche les autres et ne les trouve pas forcément. Regarde les hommes tomber, annonçait Jacques Audiard dans son premier film. Félix Moati centre ainsi son regard sur ces hommes sur le point de s'effondrer mais qui cherchent néanmoins à se relever. Car la plus grande surprise du film, c'est que son ton est indécidable, entre drame et comédie. Ces hommes sombrent mais avec le sourire, et en plaisantant. A maintes reprises, Poelvoorde est bouleversant en père ne sachant plus gérer ses enfants et pourtant, le comique, comme toujours avec lui, n'est pas très loin. Idem, pour le personnage de Vincent Lacoste, brisé par une histoire d'amour, cherchant à se reconstituer de façon inénarrable face à une psychologue. 

Il s'agit donc surtout d'une histoire d'hommes, d'une dérive comico-tragique d'une famille dont les membres vont chercher à sortir du gouffre en se soutenant mutuellement. On peut regretter d'ailleurs que les femmes y jouent une part congrue alors que les actrices de la distribution s'avèrent toutes remarquables (Anais Demoustier, de plus en plus séduisante, India Hair, Constance Rousseau, trop rare, et même la miraculeuse Lola Créton qui apparaît le temps d'un plan) mais Félix Moati a adopté ce parti pris narratif pour son premier film, de filmer uniquement du côté des hommes.   

Deux fils peut évoquer les films brinquebalants d'émotion du regretté John Cassavetes, l'excellente musique jazz du groupe Limousine aidant. On y retrouve en effet ces vertiges, ces gouffres intérieurs, ces bouffées de rire venues de nulle part. Mais, si l'on y réfléchit un peu, c'est surtout vers Woody Allen qu'il faudrait se tourner, celui de Hannah et ses sœurs, Crimes et délits ou Maris et Femmes, capable de passer des crises mystiques ou existentielles aux satires et blagues les plus accessibles. Néanmoins, attention, afin de prévenir toute éventuelle déception, Deux fils n'est pas (déjà) un chef-d'oeuvre, c'est surtout un joli film sensible et prometteur qui résonne dans l'humain, c'est l'essentiel et cela fait du bien. 

Informations

Détails du Film Deux fils
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie - Drame
Version Cinéma Durée 90 '
Sortie 13/02/2019 Reprise -
Réalisateur Compositeur
Casting Benoît Poelvoorde - Vincent Lacoste - Anaïs Demoustier
Synopsis Joseph et ses deux fils, Joachim et Ivan, formaient une famille très soudée. Mais Ivan, le plus jeune, collégien hors norme en pleine crise mystique, est en colère contre ses deux modèles qu’il voit s’effondrer. Car son grand frère Joachim ressasse inlassablement sa dernière rupture amoureuse, au prix de mettre en péril ses études de psychiatrie. Et son père a décidé de troquer sa carrière réussie de médecin pour celle d’écrivain raté. Pourtant, ces trois hommes ne cessent de veiller les uns sur les autres et de rechercher, non sans une certaine maladresse, de l’amour…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques