Critique Guy

Guy
Guy révèle une profondeur insoupçonnée chez Alex Lutz qui éclot ici au premier plan comme un formidable acteur ainsi qu'un vrai cinéaste

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par David Speranski

Critique du Film

Guy est parfaitement représentatif des films qu'on ne voyait pas venir. Deuxième film de l'humoriste Alex Lutz, après son premier Le Talent de mes amis, passé complètement inaperçu et que l'on s'empressera de redécouvrir, ce faux documentaire sur un chanteur démodé amuse, surprend, puis finit par étrangement émouvoir. Prix Singulier décerné par un des jurys du Syndicat français de la critique, film de clôture de la Semaine de la Critique 2018, Guy s'impose de plus en plus comme une vraie révélation dans l'horizon souvent trop balisé du cinéma français. On vient d'écrire qu'Alex Lutz est un humoriste, c'est bien évidemment le cas, mais ce film révèle une profondeur insoupçonnée chez celui qui éclot ici au premier plan comme un formidable acteur ainsi qu'un vrai cinéaste.

Guy révèle une profondeur insoupçonnée chez Alex Lutz qui éclot ici au premier plan comme un formidable acteur ainsi qu'un vrai cinéaste.

Dans ce faux documentaire,  où un jeune journaliste, Gauthier, interviewe celui qui pourrait être son père, Guy Jamet, un chanteur vieillissant, ayant connu son heure de gloire dans les années soixante et soixante-dix, tout est volontairement kitsch, à commencer par le personnage principal. Guy Jamet est en effet un mélange entre Guy Mardel, Hervé Vilar ou encore Daniel Guichard, c'est-à-dire le chanteur préféré de votre mère, voire de votre grand-mère. On le voit donc au premier abord, ce vieux chanteur cherchant encore à faire jeune, à se rattraper de manière assez émouvante à ses derniers élans de vitalité, en le suivant dans son quotidien de star un peu déchue de son piédestal, forcée de continuer ses galas de ville en ville et de répondre à l'amour de ses fans qui vieillissent autant que lui. 

On le revoit aussi lors d'extraits d'émissions de variété des années soixante-dix (les fameuses émissions devenues mythiques de Maritie et Gilbert Carpentier), reconstituées avec un sens fabuleux du détail. Quarante ans auparavant, il y chantait ses plus grands succès et y partageait ses plus extraordinaires duos. Les chansons, composées pour le film, ressemblent à s'y méprendre à de véritables standards de l'époque, mielleux à souhait et confondants, à dessein, de niaiserie. Dans ce va-et-vient entre passé glorieux et pourtant dérisoire et présent décevant et déclinant, c'est Alex Lutz qui fait le lien, aussi remarquable en chanteur de charme déphasé qu'en apprenti vieillard ne se résignant pas face à sa vieillesse galopante. On reconnait là ce génie du transformisme, Alex Lutz, qui, chaque soir sur Canal Plus, joue Catherine dans l'inénarrable duo Catherine et Liliane.

On pense alors que Guy s'avère être une satire formidablement réussie de ces stars du showbiz qui ne parviennent pas à raccrocher et s'entêtent à faire le round de trop, mais que l'exercice de style pourrait finir par tourner en rond, entre duos kitchissimes avec Elodie Bouchez et vie domestique avec une épouse qui affiche trente ans de moins au compteur. Or c'est là qu'Alex Lutz finit par rendre son personnage incroyablement émouvant, voire pathétique : Guy n'est pas seulement le chanteur qui s'accroche aux souvenirs de sa gloire défunte, c'est également celui qui ne parvient plus à comprendre son époque et à y vivre. Le film n'est même pas exempt d'un regard politique très juste et néanmoins discret, lorsque Guy se retrouve devant une de ses fans, aux opinions manifestement d'extrême-droite. On échappe dès lors à la parodie franchouillarde qu'on pouvait redouter car Alex Lutz fait preuve d'une véritable tendresse envers son personnage, comme l'aurait chanté Daniel Guichard. Face aux ravages du temps, Alex Lutz nous montre aussi de manière déchirante ce qui arrivera inéluctablement à chacun de nous, le fait de ne plus être dans la course, d'être impitoyablement dépassés dans la folle et absurde compétition de la vie. On a tous quelque chose en nous de Guy

Informations

Détails du Film Guy
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie Dramatique
Version Cinéma Durée 101 '
Sortie 29/08/2018 Reprise -
Réalisateur Alex Lutz Compositeur
Casting Pascale Arbillot - Alex Lutz - Tom Dingler - Brigitte Roüan
Synopsis Gauthier, un jeune journaliste, apprend par sa mère qu'il serait le fils illégitime de Guy Jamet, un artiste de variété française ayant eu son heure de gloire entre les années 60 et 90. Celui-ci est justement en train de sortir un album de reprises et de faire une tournée. Gauthier décide de le suivre, caméra au poing, dans sa vie quotidienne et ses concerts de province, pour en faire un portrait documentaire.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques