Critique L'Homme fidèle

L'Homme fidèle
Cette manière de se tenir ainsi entre légèreté et gravité, entre fous rires et deuil, délimite un tout autre territoire de cinéma que celui de son père et pourrait donner de très jolis fruits à l'avenir.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par David Speranski

Critique du Film

Louis Garrel ne se trouve jamais exactement là où on l'attend. On le croit brun ténébreux et morose, il s'avère plutôt jovial et drôle. Louis est issu d'une belle dynastie artistique : son grand-père Maurice était l'un des seconds rôles idéaux du cinéma français, par exemple, dans Un Cœur en hiver de Claude Sautet ; son père Philippe est un des parangons du cinéma d'auteur français, farouchement indépendant et incorruptible (Les Amants réguliers, La Jalousie, L'Ombre des femmes, L'Amant d'un jour) ; sa mère Brigitte Sy est aussi une brillante réalisatrice (L'Astragale) et sa sœur Esther une merveilleuse actrice (15 filles, Call me by your name).  Pour autant, il existe bien évidemment par lui-même, en tant qu'acteur de plus en plus reconnu (épatant en Jean-Luc Godard dans Le Redoutable d'Hazanavicius). excellent dans Les Fantômes d'Ismael de Desplechin ou Mon Roi de Maiwenn), en-dehors de ses metteurs en scène fétiches, Christophe Honoré ou son père Philippe. Il a même initié depuis une dizaine d'années une carrière de réalisateur. Tout en empruntant à son père les ressorts apparents de l'autofiction, il la leste d'un piment de légèreté qui l'éloigne et le distingue de l'ombre paternelle. Son deuxième film, après Les Deux amis, L'Homme fidèle, en témoigne une nouvelle fois.

Cette manière de se tenir ainsi entre légèreté et gravité, entre fous rires et deuil, délimite un tout autre territoire de cinéma que celui de son père et pourrait donner de très jolis fruits à l'avenir.

Après avoir fait jouer sa petite amie de l'époque, Golshifiteh Farahani, dans Les Deux amis, Louis Garrel fait participer sa femme Laetitia Casta qui a rarement été aussi éblouissante à l'écran, à son deuxième film, L'Homme fidèle (clin d'œil discret au film de Chabrol, La Femme infidèle?). Contrairement à son père qui s'est presque toujours inspiré assez directement des épisodes de sa vie (en particulier de sa relation avec la chanteuse Nico dans J'entends pas la guitare), Louis Garrel, même s'il fait jouer les femmes de sa vie, les plonge dans des histoires a priori assez éloignées de sa propre existence, maintenant une profitable distance entre l'art et la réalité.

C'est le cas ici, où Abel (Louis Garrel) amoureux de Marianne (Laetitia Casta), se voit éjecter de sa vie parce qu'elle est enceinte de Paul, le meilleur ami d'Abel. Dix ans plus tard, Paul est mort et Abel se rapproche de sa veuve Marianne, sous le regard un peu indécidable du fils Joseph. De plus, Eve (Lily-Rose Depp), la petite sœur de Paul, a bien grandi et depuis toujours amoureuse d'Abel, entre directement en rivalité avec Marianne, ce qui complique la donne...

De ce marivaudage instable, Louis Garrel tire une comédie sentimentale, où il se donne plutôt le mauvais rôle, narguant ainsi ceux qui le croient atteint d'égocentrisme. En revanche, il filme merveilleusement son épouse, avec sans doute les yeux de l'amour, ce qui rend presque caduque la rivalité esquissée en motif dramatique entre Marianne et Eve. On pourrait aussi un peu reprocher à Louis Garrel de ne pas être trop inventif côté mise en scène, en filmant ses acteurs d'un peu trop près, sans véritable travail d'inscription dans le cadre, alors que le scénario, coécrit avec Jean-Claude Carrière, tisse pourtant une toile intéressante où chaque personnage a ses raisons d'agir, en témoignant que la fidélité se trouve bien davantage du côté des sentiments que des actes. Pourtant, ce qui s'avère plus intéressant, c'est le recul pris par rapport à l'histoire qui renvoie aux souvenirs d'un cinéma français presque disparu ou du moins ensommeillé, celui du Truffaut de Baisers volés ou Domicile conjugal, des Sautet les plus légers et primesautiers ou d'un Blier dépourvu de trivialité (Trop belle pour toi). A plusieurs reprises, Louis Garrel se trouve quasiment sur le point de basculer du côté de la pure comédie et se retient in extremis. Cette manière de se tenir ainsi entre légèreté et gravité, entre fous rires et deuil, délimite un tout autre territoire de cinéma que celui de son père et pourrait donner de très jolis fruits à l'avenir.

Informations

Détails du Film L'Homme fidèle
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie - Comédie Romantique - Romance
Version Cinéma Durée 75 '
Sortie 26/12/2018 Reprise -
Réalisateur Louis Garrel Compositeur
Casting Laetitia Casta - Louis Garrel
Synopsis Abel et Marianne sont séparés depuis 10 ans. Alors qu’ils se retrouvent, Abel décide de reconquérir Marianne. Mais les choses ont changé : Marianne a un fils, Joseph, et sa tante, la jeune Ève, a grandi. Et ils ont des secrets à révéler….

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques