Critique Moi, Maman, ma mère et moi

Moi, Maman, ma mère et moi
Christophe Le Masne signe avec Moi, maman, ma mère et moi un premier long métrage drôle et léger, au casting généreux et à la réalisation globalement soignée.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Pierre LARVOL

Critique du Film

Après avoir réalisé plusieurs courts métrages, le réalisateur Christophe Le Masne change de format avec Moi, Maman, Ma Mère et Moi : un premier long métrage tendre et bucolique. Récit d’un deuil, de souvenirs et de non-dits, le film propose notamment de retrouver à l’image une fratrie bien composée : Gregory Montel, Olivia Côte, Lolita Chammah et le prolifique Philippe Rebot forment ainsi les différents membres de cette famille à nouveau réunie… pour le meilleur comme (surtout) pour le pire.

Benoît, une quarantaine d’années, a loupé l’enterrement de sa mère suite à un retard de son train en provenance de l’Angleterre. Une excuse qui ne convainc pas son frère venu le chercher : le retour à la maison familiale commence mal. Il y retrouve ses deux sœurs et un objectif, celui de vider sa chambre laissée dans le même état qu’à l’époque où il dormait dedans. Un temps suspendu qui va le ramener dans son passé, sa présence ramenant à lui un secret qu’il pensait définitivement oublié. Sa mère, sous la forme d’apparitions, lui demande de parler pour elle pour enfin lever le voile sur ce secret. Histoire d’une fratrie retrouvée autour de la vente du domicile familiale, l’œuvre originale de Christophe Le Masne mélange avec une réelle légèreté les genres, alliant une douce fantaisie à la comédie. L’aspect comique tire notamment sa force du jeu de Gregory Montel, gentiment enfantin et assurément touchant, et de Philippe Rebot, certes dans une zone de confort désormais établie, mais au succès toujours garanti. De même, Lolita Chammah et Olivia Côte se baladent entre diverses émotions, du bonheur à la colère.

Balade bucolique quelque part dans les Pays de la Loire, le film plaît notamment par son cadre : ruisseaux et forêts peuplent les images. Les personnages sont au cœur de ce petit monde, le récit n’ouvrant pas l’horizon au-delà de la fratrie et des proches de la défunte mère. Si l’histoire aurait pu gagner à se montrer plus consistante, le fil se montrant peut-être trop dans la retenue, son évocation de la famille et de la parole au sein de cette dernière reste intéressante. La musique de Victor le Masne, compositeur pour le groupe Housse de Racket, apporte beaucoup de fraicheur au film.

Christophe Le Masne signe avec Moi, maman, ma mère et moi un premier long métrage drôle et léger, au casting généreux et à la réalisation globalement soignée. Un divertissement honnête.

Informations

Détails du Film Moi, Maman, ma mère et moi
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie - Drame
Version Cinéma Durée 87 '
Sortie 13/02/2019 Reprise -
Réalisateur Compositeur
Casting Philippe Rebbot - Olivia Côte - Lolita Chammah - Grégory Montel
Synopsis Benoît a loupé l'enterrement de Maman. Il était coincé dans l'Eurostar. À contretemps comme toujours, et un peu piteux, il rejoint la maison familiale pour y retrouver son frère, ses deux sœurs... et dans un joyeux bazar, beaucoup de souvenirs. Là, au milieu des vestiges de son enfance, dans l'intimité de sa chambre, il la voit… Elle l'attend. Et elle va pas le lâcher !

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques