Critique Mortal Engines

Mortal Engines
Le père, que ce soit Thaddeus Valentine (Hugo Weaving) ou Shrike le ressuscité (Stephen Lang, étrangement assez émouvant), sont des figures terrifiantes de l'autorité masculine face à des jeunes femmes en quête de révolte et d'émancipation.

Verdict Note : Maladroit sur de nombreux points. Maladroit sur de nombreux points.

Par David Speranski

Critique du Film

A l'heure où Peter Jackson restaure ses premiers films en 4K, il se trouve également à l'actualité, en tant que coproducteur et coscénariste de Mortal Engines, la nouvelle saga dystopique de science-fiction. Il en a délégué la réalisation à Christian Rivers qui, d'après photo, ressemble beaucoup à un clone plus jeune de Peter Jackson. Dans cette adaptation de l'œuvre de Philip Reeve, on perçoit clairement la volonté de succéder aux franchises dystopiques précédentes, adaptées également de romans pour la jeunesse, du type Hunger Games ou Divergente, voire de créer un véritable univers à la manière de Game of Thrones. Qu'en est-il véritablement à l'écran? 

Le père, que ce soit Thaddeus Valentine (Hugo Weaving) ou Shrike le ressuscité (Stephen Lang, étrangement assez émouvant), sont des figures terrifiantes de l'autorité masculine face à des jeunes femmes en quête de révolte et d'émancipation.

L'idée de départ est assez originale et rend plutôt bien à l'image: celle de villes mobiles qui se combattent les unes les autres et impressionnent par le gigantisme de la direction artistique. C'est à l'évidence le point fort du film. C'est hélas aussi presque le seul car on n'en dira pas autant de la mise en scène, souvent faite à l'arraché, dépourvue de perspective et de point de vue. On ne peut s'empêcher de penser à ce qu'aurait pu en faire un Peter Jackson inspiré, même si on n'est pas particulièrement fanatique de son œuvre. Seules surnagent les dix premières minutes du film, construites sur le suspense du dévoilement d'une jeune femme masquée par un foulard. On peut également noter les derniers moments de l'agonie d'un personnage a priori antipathique qui finissent par engendrer une émotion surprenante. 

Du côté casting, cela semblait pourtant une excellente idée d'engager des visages inconnus pour donner vie aux personnages de la franchise. Malheureusement, aucun ne paraît suffisamment charismatique pour engendrer un engouement durable, à la différence d'une Jennifer Lawrence ou d'une Shailene Woodley. Hera Hilmer, dans le personnage central de Hester Shaw, suscite peu d'intérêt, en dépit de réels efforts dramatiques, mais sa performance est pourtant largement supérieure à celle de Robert Sheehan (accessoirement le compagnon de Sofia Boutella) qui, en ravi de la crèche, ne laisse passer aucune émotion. Dans un rôle peu développé, Leila George fait poindre quelques regrets furtifs, tandis que l'interprète de son père, Hugo Weaving, surjoue largement son emploi de méchant de l'histoire. 

Car s'il existe un aspect intéressant dans le scénario coécrit par Peter Jackson, c'est sans doute cet aspect de paternité reniée, contre lequel entrent en guerre les personnages d'Hester Shaw et de Kate Valentine. Le père, que ce soit Thaddeus Valentine (Hugo Weaving) ou Shrike le ressuscité (Stephen Lang, étrangement assez émouvant), sont des figures terrifiantes de l'autorité masculine face à des jeunes femmes en quête de révolte et d'émancipation. On n'échappe même pas à un effet Dark Vador assez lourdement téléphoné à la toute fin du film. C'est tristement tout ce qu'on retiendra de cette grande machinerie dont il n'est pas certain qu'on verra un second volet. On n'en jurera pas. 

Informations

Détails du Film Mortal Engines
Origine Etats Unis - Nouvelle Zélande Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Action - Aventure - Science - Fiction
Version Cinéma Durée 128 '
Sortie 12/12/2018 Reprise -
Réalisateur Compositeur
Casting
Synopsis Des centaines d’années après qu’un évènement apocalyptique a détruit la Terre, l’humanité s’est adaptée pour survivre en trouvant un nouveau mode de vie. Ainsi, de gigantesques villes mobiles errent sur Terre prenant sans pitié le pouvoir sur d’autres villes mobiles plus petites. Tom Natsworthy - originaire du niveau inférieur de la grande ville mobile de Londres – se bat pour sa propre survie après sa mauvaise rencontre avec la dangereuse fugitive Hester Shaw. Deux personnages que tout oppose, qui n’étaient pas destinés à se croiser, vont alors former une alliance hors du commun, destinée à bouleverser le futur.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques