Critique Les Inassouvies (Philosophy in the Boudoir)

Les Inassouvies
Les inassouvies est une adaptation moderne de La philosophie dans le boudoir. Transposer dans les années 70, on y retrouve les personnages originels de l'oeuvre : Mme de Saint-Ange (Maria Rohm), de la jeune Eugénie (ravissante Marie Liljedahl) , d'Augustin...

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

Au travers des Inassouvies, Jess Franco, pour le compte d'Harry Allan Towers, adapte très librement La philosophie dans le boudoir écrit par le Marquis De Sade en 1795. Deuxième adaptation par le réalisateur espagnol des écrits de Sade, il verra dans ces œuvres une source d'inspiration inépuisable, sorte de garantie à une ribambelle de films érotiques. Jess Franco réalisé Marquis de Sade : Justine en 1969, Eugénie et Plaisir à 3 en 1974, Eugénie, historia de una perversion et Symphonie érotique en 1980 ou Gemidos de placer en 1983.

Les inassouvies est une adaptation moderne de La philosophie dans le boudoir. Transposer dans les années 70, on y retrouve les personnages originels de l'oeuvre : Mme de Saint-Ange (Maria Rohm), de la jeune Eugénie (ravissante Marie Liljedahl) , d'Augustin le jardinier, de Mirvel le demi-frère de Mme de Saint-Ange (Jack Taylor) ou de Dolmancé, interprété ici par l’énigmatique Christopher Lee. Si le film prend ses libertés face à l'oeuvre adaptée, il en suit tout de même l'intrigue primaire. Eugénie, jeune fille vertueuse, va rejoindre son amie Mme de Saint Ange afin de passer d'agréables journées. Malheureusement pour la jeune fille, Mme de Saint-Ange est une libertine qui désire la dévergonder et l'initier aux plaisirs du vice et de la perversion.

Jess Franco propose un voyage dans l'imaginaire de la perversion.

De ce postulat, Jess Franco livre une commande érotique audacieuse. Las de ne jamais vouloir simplement filmer des ébats sadomasochistes entre une sœur et son frère face à leur jeune esclave sexuelle, il implique dans son film une vision hippie collant parfaitement à l'époque de production. Pur produit d'exploitation des années 70, Les inassouvies est un rêve/cauchemar psychédélique où une jeune adolescente vierge va être pris dans les tourments pervers d'une Mme de Saint-Ange narcissique.

Le film du metteur en scène espagnol est la démonstration d'une oeuvre se résumant à n'être qu'une pulsion. L'image même de cette pulsion libidineuse est portée par les petites épaules naïves de Marie Liljedahl. Une carrure chétive, mais un corps de rêve. Pendant qu'elle s'échappe nue dans ses jeux pernicieux, nous admirons sa plastique superbe. Actrice légère et merveilleuse, elle n'aura fait étalage de ses dons que pour cinq petits films à l'orée des années 70. Avant un mariage doré, cette jeune et splendide suédoise nous aura dévoilé ses plus beaux atouts, sa principale force en tant qu'actrice : d'admirables fesses larges et rebondies, de jeunes seins ronds (dont Maria Rohm en fera son principale condiment) et une beauté fraîche se voluptuant dans ses yeux brillants. L'âme véritable d'une grande actrice.

L'érotisme et le sadisme promis restent fort soft, mais parvient néanmoins à nous émoustiller sans jamais sombrer dans la vulgarité

Malgré la facilité de voir des femmes légèrement vêtues ou dans leurs plus simples appareils, Les inassouvies de Jess Franco reste un film sobre. L'érotisme et le sadisme promis restent fort soft, mais parvient néanmoins à nous émoustiller sans jamais sombrer dans la vulgarité. Car Franco a la malice de plonger ses scènes érotique dans une étrangeté hypnotique, voire psychédélique (scène où Mirvel regarde le corps nu d'Eugénie tout en fermant et ouvrant les rideaux, provoquant une sorte d'effet stroboscopique du plus bel effet).

Les inassouvies s'avère être un petit métrage intéressant dans l'utilisation de son érotisme. Bercer dans une forme fantasmagorique, Jess Franco propose un voyage dans l'imaginaire de la perversion. Une extrapolation chaude et agréable ne tombant jamais dans les lourdeurs de son procédé par le biais d'une faible durée.

Informations

Détails du Film Les Inassouvies (Philosophy in the Boudoir)
Origine Espagne - Allemagne Signalétique Interdit aux moins de 16 ans
Catégorie Film Genre Erotique
Version Cinéma Durée 80 '
Sortie 15/02/1973 Reprise 04/02/2014
Réalisateur Jess Franco Compositeur Bruno Nicolai
Casting Christopher Lee - Marie Liljedahl - Maria Rohm - Jack Taylor - Paul Muller
Synopsis Mr Mistival (Paul Muller) confie sa fille Eugénie à sa maîtresse, Mme de Saint-Ange (Maria Rohm) afin de l’initier aux jeux de l’amour. Arrivée sur une île, la jeune fille va découvrir les joies de l’érotisme, du saphisme et d’autres perversions raffinées. Sa naïveté et son innocence décuplent le plaisir de ses initiateurs qui l’emmènent de plus en plus loin dans la débauche…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques