Critique Tulip Fever

Tulip Fever
Un honnête divertissement historique, qui vaut surtout pour son aspect visuel réussi et son généreux casting.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Pierre LARVOL

Critique du Film

Oeuvre au destin tortueux, Tulip Fever aura tardé à voir le jour en France. Après un tiède accueil outre-Atlantique en 2017, le film de Justin Chadwick (Deux soeurs pour un roi) saute chez nous la case cinéma pour directement débarquer en VOD. Inspiré du roman Le peintre des vanités de Deborah Moggach, Tulip Fever nous plonge au coeur d’un épisode historique du XVIIème : la « tulipomanie ».

C’est au XVIIème siècle, au Pays-Bas, que se déroule le film. Sophia, une jeune orpheline, accepte d’épouser Cornelis Sandvoort, un riche marchand, afin de sortir de sa condition. Alors que Cornelis rêve, après le décès de sa femme enceinte, à une descendance, les nombreuses tentatives du couple n’aboutissent à rien. Fier de la beauté de sa femme et envieux de laisser une trace derrière lui, Cornelis décide de s’immortaliser en sa compagnie en engageant un peintre : le talentueux Jan Van Loos. Une rencontre qui va éveiller le désir de la jeune femme, jusqu’ici étouffé. Afin de partir avec sa nouvelle dulcinée, Jan va se lancer dans le marché de la tulipe tandis que Sophia va composer avec Maria, la servante de sa maison, qui connaît désormais son secret. Une implacable machine se met en route, dans le dos de Cornelis, encore naïf du tour qui se joue. Amour et manigance au bord d’une crise à venir, la fièvre d’une période où la tulipe représente la vanité d’un monde. Centré sur le rapport entre Sophia et Jan, le scénario ne brille pas particulièrement par cet aspect, l’amour naissant des deux jeunes paraissant superficiel et peu développé. L’émotion manque cruellement à la romance. Heureusement, le récit enchevêtre assez efficacement les intrigues, mélangeant habilement les destins. Le scénario convainc au final surtout par son accent dramatique, le (diabolique) plan de Sophia ne manquant pas d’intriguer.

Doté d’un casting généreux et qualitatif, Tulip Fever embarque dans son triangle amoureux l’actrice Alicia Vikander (vu récemment dans Tomb Raider), Christoph Waltz dans le rôle de Cornelius et Dane DeHaan (Valérian) dans celui du peintre. On note également la présence, plus modeste à l’image, de Cara Delevingne ou encore de Zach Galifianakis. La réunion de ces noms dans une production arrivant directement en VOD (en France) à de quoi agréablement surprendre. En ce qui concerne la réalisation, elle se montre travaillée, avec un réel souci du détail concernant la reconstitution de son cadre : on navigue dans des rues vivantes, où le commerce est omniprésent. Un traitement idéal que l’on retrouve également pour les costumes, soignés. La photographie n’est pas en reste, cette dernière magnifiant les décors avec un pertinent traitement de la lumière, l’obscurité régnant particulièrement dans le film.

Bien que proposant une romance classique et des dialogues parfois faibles, Tulip Fever sort son épingle du jeu grâce à un interessant jeu d’intrigues emmêlées: une interconnexion des récits et destins qui permet à chacun d’exister dans un Amsterdam réussi, survolté par la « tulipomanie ». L’espoir de devenir riche comme boussole, la spéculation est à son comble : mais peut-on tout acheter ? Et si oui, à quel prix ? Un honnête divertissement historique, qui vaut surtout pour son aspect visuel réussi et son généreux casting.

Informations

Détails du Film Tulip Fever
Origine Etats Unis - Angleterre Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Romance
Version Cinéma Durée 117 '
Sortie 12/07/2018 Reprise -
Réalisateur Compositeur
Casting Christoph Waltz - Dane DeHaan - Alicia Vikander
Synopsis Amsterdam – 1636. La ville est plongée dans une fièvre spéculative autour du commerce de la tulipe. Un riche marchand décide d’engager un célèbre portraitiste pour immortaliser la beauté de sa jeune femme. Au premier coup de pinceau, une passion dévorante débute entre la jeune Sophia et le séduisant peintre. Alors qu’une liaison torride et fougueuse s’installe, les jeunes amants cherchent à se débarrasser du mari envahissant et à s’enfuir. Une soif de liberté qui aura un prix, aussi précieux que celui d’une tulipe.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques