Critique L'homme qui tua Don Quichotte (The man who killed Don Quixote)

L'homme qui tua Don Quichotte
Un film savoureux indépendamment des longueurs

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Anne-soizic BOUENARD

Critique du Film

Le dernier Gilliam tant attendu est arrivé! Et il nous en met plein les yeux! Avec 25 ans de galères et un suspense jusqu'à la dernière minute suspendant la possible première projection en clôture du Festival de Cannes, le dernier projet fou de Terry Gilliam, déjà rien que pour cela, mérite le fait d'être vu. Car s'il s'accroche depuis si longtemps à cette adaptation libre de Cervantès, on peut se dire qu'il y a quelques chose...C'est sans doute du fait de cette interminable attente, ponctuée d'incroyables news, qu'on en ressort un peu mitigé.

Un film savoureux indépendamment des longueurs

 

D'abord, il faut arriver à mettre de côté l'aspect sensationnel des malencontreuses aventures de Gilliam à pouvoir mener son projet à bout, pour vraiment plonger dans l'histoire. Et ce n'est pas facile puisque le réalisateur ne cesse de nous faire des clins d'œil à ce sujet (dès l'ouverture) et a introduit de nombreux parallèles avec lui plus que parlants. Et puis, il faut oublier le documentaire Lost in La Mancha avec Jean Rochefort et Johnny Depp à l'affiche. Une fois cet effort fait, et grâce au talent créatif de Terry Gilliam, on peut plonger dans son 13ème film.

 

Si l'effort est vraiment ressenti, c'est parce que la 1ère partie du film paraît bien longue malgré une séquence d'ouverture pleine de promesses sur le côté épique et romanesque de ce qui nous attend. On y suit Toby (Adam Driver), jeune réalisateur de pub blasé qui s'essaie à un long métrage démesuré dans le village où il a tourné son premier court-métrage sur Don Quichotte (Jonathan Pryce), et où il découvrira outre les méandres du fonctionnement de l'industrie du cinéma, le destin tragique de ceux ayant participé à son projet de l'époque. Ce va-et-vient constant entre le temps du récit et le passé, et les multiples personnages (pas tous intéressants) amène non seulement un peu de confusion au déroulement de l'histoire mais ne permet pas une réelle accroche à l'intrigue. On se demande en effet bien souvent où tout cela nous mène...

 

Et puis soudainement le film bascule, non pas dans un temps défini reconnaissable, mais dans un entre-deux qui allie l'imaginaire au réel, excentrique et poétique, où Gilliam laisse aller toute son imagination, sa créativité, son inventivité nous rappelant ainsi l'époque des Aventures du Baron de Münchausen. Décors, musique, costumes, lumière, etc. , la technique y est alors remarquable ; de même que le duo Driver-Pryce qui crève enfin l'écran et qui semble se délecter de l'inclassable qu'ils nous donnent à voir.

 

Le basculement opéré nous permet de lâcher prise de la quête de ce qui fait de L'homme qui tua Don Quichotte une œuvre remarquable, pour y entrer pleinement ; et là ce n'est que pur plaisir jusque la fin. Un film savoureux indépendamment des longueurs.

Informations

Détails du Film L'homme qui tua Don Quichotte (The man who killed Don Quixote)
Origine Angleterre Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Aventure
Version Cinéma Durée 132 '
Sortie 23/05/2018 Reprise -
Réalisateur Terry Gilliam Compositeur
Casting Adam Driver - Jonathan Pryce
Synopsis Toby, un jeune réalisateur de pub cynique et désabusé, se retrouve pris au piège des folles illusions d’un vieux cordonnier espagnol convaincu d’être Don Quichotte. Embarqué dans une folle aventure de plus en plus surréaliste, Toby se retrouve confronté aux conséquences tragiques d’un film qu’il a réalisé au temps de sa jeunesse idéaliste: ce film d’étudiant adapté de Cervantès a changé pour toujours les rêves et les espoirs de tout un petit village espagnol. Toby saura-t-il se racheter et retrouver un peu d’humanité? Don Quichotte survivra-t-il à sa folie? Ou l’amour triomphera-t-il de tout?

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques