Critique Asako (Netemo Sametemo)

Asako
Asako représente donc une grosse déception de notre côté, mais cette sélection officielle est sans doute un premier pas pour un des metteurs en scène qui peut figurer le futur du cinéma japonais.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par David Speranski

Critique du Film

On attendait beaucoup de Ryusuke Hamaguchi, surtout ceux qui avaient eu le temps de voir partiellement ou en intégralité son long métrage en cinq parties Senses, sorti au mois de mai. Beaucoup, peut-être trop car, même si Asako est certainement un joli film, il est trop fragile et inoffensif pour marquer réellement les esprits. Il représente donc une grosse déception de notre côté, mais cette sélection officielle est sans doute un premier pas pour un des metteurs en scène qui peut figurer le futur du cinéma japonais. Senses était déjà plus intéressant par l'étrangeté de son format que par son contenu proprement dit, même s'il délivrait des informations très intéressantes sur le quotidien de la femme japonaise aujourd'hui.

Asako représente donc une grosse déception de notre côté, mais cette sélection officielle est sans doute un premier pas pour un des metteurs en scène qui peut figurer le futur du cinéma japonais.

Lorsque son premier grand amour disparaît, Asako est désemparée. Deux ans plus tard, elle rencontre son double parfait. Troublée par cette étrange ressemblance, elle se laisse séduire mais découvre peu à peu un jeune homme avec une toute autre personnalité.  En lisant le synopsis, on peut rêver à Vertigo d'Hitchcock ou Faux-semblants de David Cronenberg. En extrapolant, le film s'appelant aussi Asako 1 et 2, on pourrait croire à une description exhaustive du quotidien d'une jeune femme japonaise d'aujourd'hui, cf. La Vie d'Adèle chapitres 1 et 2. Avouons qu'on se trouve très loin de toutes ces références écrasantes. Hamaguchi s'en tient à illustrer sagement et simplement son scénario, sans ajouter la moindre plus-value. Asako, comme la jeune femme qui porte ce nom, est une œuvre fondamentalement gentille et sympathique qui s'interroge mollement sur les amours qui s'évanouissent et les personnalités doubles mais elle ne dégage absolument aucun trouble qui pourrait nous faire frissonner et représenter du grand cinéma.

En dépit de quelques beaux cadrages, même en reconnaissant une attention sensible aux choses, le style assez transparent d'Hamaguchi n'aide pas davantage à marquer les esprits. Aussi, est-on amené à s'interroger, vu l'inanité de l'objet artistique qui nous est soumis, peut-être Ryusuke Hamaguchi est-il largement surcoté dans la communauté cinéphile. Ce n'est pas impossible mais seule la suite de sa carrière le dira avec certitude.  

Informations

Détails du Film Asako (Netemo Sametemo)
Origine Japon Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Romance
Version Cinéma Durée 119 '
Sortie Prochainement Reprise -
Réalisateur Compositeur
Casting
Synopsis Lorsque son premier grand amour disparaît, Asako est désemparée. Deux ans plus tard, elle rencontre son double parfait. Troublée par cette étrange ressemblance, elle se laisse séduire mais découvre peu à peu un jeune homme avec une toute autre personnalité.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques