Critique Girl

Girl
Girl est certainement une expérience fascinante, troublante, dont on ne revient pas indemne, qui ouvre largement à Lukas Dhont les portes de l'avenir du cinéma.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par David Speranski

Critique du Film

Le sujet de la transsexualité est particulièrement délicat. Il est difficile de l'aborder avec finesse et pudeur, sans s'exposer à de grasses plaisanteries. Lukas Dhont s'en sort magnifiquement, en réussissant à nous mettre dans la tête de Lara, ex-Victor, qui subit un traitement hormonal pour devenir une femme et accessoirement ballerine dans un corps de ballet. Il bénéficie pour cela d'une performance bluffante, celle de Victor Polster, qui incarne dans tous les sens du terme cette Lara qui a l'apparence d'une femme, hormis quelques particularités sexuelles qui n'ont pas encore disparu. 

Girl est certainement une expérience fascinante, troublante, dont on ne revient pas indemne, qui ouvre largement à Lukas Dhont les portes de l'avenir du cinéma.

Pour le traitement du même sujet (la transsexualité, à distinguer absolument du travestissement), il est possible de se reporter à certains autres exemples, The Crying Game de Neil Jordan ou L'Année des treize lunes de Rainer Werner Fassbinder, voire Pulsions de Brian De Palma. L'angle choisi par Lukas Dhont est celui de la personne en préparation de son opération qui la fera devenir intégralement femme. La souffrance physique et non seulement la douleur existentielle, est redoublée par le choix professionnel de Lara, la danse classique, milieu qui ne pardonne aucun laisser-aller ni la moindre imperfection. Il s'agit donc par des plans répétés d'entraînement éprouvant à la danse, de contemplation de son corps mutant, hybride au miroir, de nous installer dès le départ dans le cerveau de Lara et de son irrésolution face au divorce irréconciliable de son corps et de son esprit.   

Girl est un peu tourné comme un film d'horreur, explorant un corps qui nous échappe et nous entraîne au-delà de ce qu'on voudrait être. Par son incroyable prestation, Victor Polster, d'une crédibilité totale dans le rôle de Lara, permet une identification complète au malaise existentiel résultant de cette séparation inéluctable entre l'âme et la substance. On pourra sans doute reprocher une répétition trop fréquente des scènes-leitmotiv du film mais elles s'avèrent nécessaires pour nous plonger dans la spirale obsessionnelle du personnage, et nous faire comprendre de l'intérieur son dilemme. Pour un premier film, Girl est certainement une expérience fascinante, troublante, dont on ne revient pas indemne, qui ouvre largement à Lukas Dhont les portes de l'avenir du cinéma. 

Informations

Détails du Film Girl
Origine Belgique Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 105 '
Sortie 10/10/2018 Reprise -
Réalisateur Lukas Dhont Compositeur
Casting Victor Polster
Synopsis Lara, 15 ans, rêve de devenir danseuse étoile. Avec le soutien de son père, elle se lance à corps perdu dans cette quête d’absolu. Mais ce corps ne se plie pas si facilement à la discipline que lui impose Lara, car celle-ci est née garçon.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques