Critique A genoux les gars

A genoux les gars
On ressent même un peu de honte à l'idée que des critiques étrangers ont pu voir ce film, peut-être le plus mauvais présenté à Cannes cette année, et se faire ainsi une image erronée de notre cinéma actuel.

Verdict Note : Monumentale Erreur ! Monumentale Erreur !

Par David Speranski

Critique du Film

Le contexte du #metoo envahit à peu près toutes les sphères depuis le 5 octobre 2017 et le tremblement de terre dû au scandale Weinstein sur la planète cinéma. Le bullying, le fait de harceler sur les réseaux sociaux en postant des vidéos humiliantes ou outrageantes, existait déjà bien auparavant, Paris Hilton en sait quelque chose. Quoi qu'on pense de son film, Michel Franco s'en était fait l'écho dans Después de Lucia qui l'a rendu célèbre en obtenant le Prix Un Certain Regard des mains du jury de Tim Roth. Antoine Desrosières, cinéaste rare (quatre films en plus de vingt-cinq ans, dont le premier avec une certaine Julie Gayet), a décidé de reprendre le même sujet, en le traitant de manière comique. Quel résultat obtient-il avec A genoux les gars

On ressent même un peu de honte à l'idée que des critiques étrangers ont pu voir ce film, peut-être le plus mauvais présenté à Cannes cette année, et se faire ainsi une image erronée de notre cinéma actuel.

Yasmina et Rim sont deux sœurs inséparables qui se sont fait séduire par deux amis tout aussi inséparables Salim et Majid. En l'absence de sa sœur, Yasmina se fait convaincre par Salim, son petit copain, de faire une fellation à Majid, le petit ami de Rim, dans un parking. La scène est immortalisée par Salim sur son téléphone portable et risque d'envahir Internet si Yasmina ne se plie pas à tous les caprices de Salim.

A genoux les gars possède donc un sujet d'actualité, traité sur le mode de la comédie. Malheureusement, passées les dix premières minutes, le rire s'étrangle un peu dans la gorge, si l'on nous permet l'expression dans ce contexte. En effet, la facture très amateur du filmage, l'interprétation globalement d'un niveau très faible, la vulgarité volontaire du langage sous prétexte de naturalisme, ne permettent guère de se réjouir devant l'intérêt de l'œuvre. Seul un montage assez affûté relie suffisamment les éléments pour rendre le film au moins présentable. 

Le film est actuellement interdit aux moins de seize ans et disons-le, cette interdiction semble au vu des images tout à fait ridicule, à moins qu'on ait considéré que l'histoire décrite puisse représenter un exemple déplorable pour la jeunesse qui serait éventuellement tentée de s'en inspirer. En effet, A genoux les gars est filmé de manière très prude et en-dehors d'un black en érection pendant une séquence de quinze minutes (la séquence d'ailleurs la plus drôle et réussie du film, celle de la chambre d'hôtel), le reste ne prête pas à fouetter le moindre chat. Tout est évidemment suggéré et très prudemment cadré au-dessus de la ceinture ou de dos.

Pour autant, A genoux les gars ne mérite franchement pas d'être vu. Le contexte #metoo peut engendrer des films, ce qui n'est pas le cas ici, puisque l'écriture et le tournage sont largement antérieurs. Néanmoins le féminisme n'excusera jamais un mauvais film : un film soi-disant féministe, ce qui est exprimé ouvertement par le titre du film de Desrosières, inspiré par une chanson des années soixante, ne sera jamais justifié par son sujet mais par sa qualité artistique. Avec ce film, on en est loin, en dépit du potentiel évident du sujet: comment des jeunes formés par YouPorn peuvent-ils réapprendre les rudiments du langage amoureux? Il va de soi que le dixième de ce sujet n'est même pas exploité puisque nous avons droit à la place à des blagues très grasses et en-dessous du niveau de la mer. Le réalisme ou le naturalisme ne constitue pas une excuse pour la médiocrité et se permettre de faire du sous-Kechiche, Kechiche qui, d'ailleurs, ne se serait jamais abaissé à ce niveau de vulgarité. Les cinéastes parviennent la plupart du temps à transcender la réalité et à imposer un point de vue plus beau qu'elle ne l'est, même si elle s'avère désespérante. Ce n'est pas le cas ici. On ressent même un peu de honte à l'idée que des critiques étrangers ont pu voir ce film, peut-être le plus mauvais présenté à Cannes cette année, et se faire ainsi une image erronée de notre cinéma actuel. 

Informations

Détails du Film A genoux les gars
Origine France Signalétique Interdit aux moins de 16 ans
Catégorie Film Genre Comédie
Version Cinéma Durée 98 '
Sortie 20/06/2018 Reprise -
Réalisateur Compositeur
Casting
Synopsis En l'absence de sa sœur Rim, que faisait Yasmina dans un parking avec Salim et Majid, leurs petits copains ? Si Rim ne sait rien, c'est parce que Yasmina fait tout pour qu'elle ne l'apprenne pas. Quoi donc ? L’inavouable… le pire… la honte XXL, le tout immortalisé par Salim dans une vidéo potentiellement très volatile.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques