Critique Katie says goodbye

Katie says goodbye
Lorsqu'on voit Katie dire simplement "ok c'est parti" à la fin du film, un frisson parcourt l'échine du spectateur car il est impossible de ne pas reconnaître devant soi un superbe moment de cinéma, alliance de l'émotion grandiose d'une jeune actrice...

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par David Speranski

Critique du Film

Tout le monde connaît maintenant Olivia Cooke grâce à Ready Player One. Néanmoins, s'il faut la connaître pour un rôle, ce n'est pas celui du film de Spielberg, mais dans ce premier film bouleversant d'un inconnu, Wayne Roberts, Katie says goodbye. Ce premier film ressemble à un film américain des années 70, ce qui représente un compliment, puisqu'il s'agit d'une des meilleures périodes récentes de ce cinéma. Féministe avant l'heure (conçu et réalisé avant "metoo), Katie says goodbye montre admirablement la capacité de survie et de bonheur des femmes qui ne se laissent jamais dépasser par la détresse et le désespoir.

Lorsqu'on voit Katie dire simplement "ok c'est parti" à la fin du film, un frisson parcourt l'échine du spectateur car il est impossible de ne pas reconnaître devant soi un superbe moment de cinéma, alliance de l'émotion grandiose d'une jeune actrice et de la justesse de regard d'un metteur en scène.

Pourtant, au départ, avouons-le, on entre un peu à reculons dans ce film. Dans le Sud-Ouest américain, Katie, jeune femme candide, rêve d'une nouvelle vie à San Francisco. Elle vit avec sa mère qui se prostitue et pour subvenir à ses besoins, travaille comme serveuse et de temps à autre se prostitue aussi. Jusqu'à ce qu'elle rencontre un routier un peu autiste, Bruno, dont elle va tomber amoureuse...

Katie says goodbye pourrait être sordide comme un mauvais scénario des Dardenne ou un mélodrame laissé au rebut par Lars Von Trier. Or l'on se trouve manifestement devant un de ces cas rares où la pure mise en scène transcende le sujet. Par une direction d'acteurs attentive et parfaite, par un sens inné du hors-champ et du placement de l'espace, Wayne Roberts transforme quasiment le drame social en conte de fées. Katie se prostitue car son corps ne représente pas un territoire immaculé pour elle mais bien plutôt un moyen indispensable de survie. Elle économise sou par sou pour pouvoir partir à San Francisco et commencer une nouvelle vie, pleine d'espoir, rappelant les économies de Selma pour payer une opération à son fils, dans Dancer in the Dark.

Comme Les Trois Sœurs de Tchékhov, son rêve, c'est de partir, de quitter ce boui-boui infâme où elle se fait reluquer et peloter, cet appartement médiocre qu'elle partage, contrainte, avec sa mère, ce no man's land, entre désert et ville, où elle vit, faute de mieux. Son rêve, c'est de pouvoir s'inventer un jour une nouvelle vie. Olivia Cooke, pharamineuse dans le rôle de Katie, dans sa manière de dire de façon décidée à sa collègue, "ne le refais jamais plus" ou de se relever après s'être effondrée, mériterait à tout le moins d'être nommée à l'Oscar pour ce rôle. Katie says goodbye est ainsi un film sur l'exceptionnelle résilience des femmes, leur capacité à ne se laisser jamais abattre. Lorsqu'on voit Katie dire simplement "ok c'est parti" à la fin du film, un frisson parcourt l'échine du spectateur car il est impossible de ne pas reconnaître devant soi un superbe moment de cinéma, alliance de l'émotion grandiose d'une jeune actrice et de la justesse de regard d'un metteur en scène.   

Informations

Détails du Film Katie says goodbye
Origine Etats Unis Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 88 '
Sortie 18/04/2018 Reprise -
Réalisateur Wayne Roberts Compositeur
Casting Mary Steenburgen - Mireille Enos - Olivia Cooke - James Belushi - Christopher Abbott
Synopsis Katie, jeune femme du sud ouest américain rêve d'une nouvelle vie à San Francisco. Elle vit ses premiers amours et se révèle d’une honnêteté désarmante. Son empathie compulsive envers les autres fait d’elle une proie facile. Sa ténacité et sa jeunesse seront mis à l'épreuve par ceux qu'elle aime le plus au monde

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques