Critique Gaston Lagaffe

Gaston
Si Pierre-François Martin-Laval est sans aucun doute un amoureux de la bande dessinée créée par Franquin, difficile en revanche de dire que son adaptation au cinéma soit le plus bel hommage que l'on puisse faire à Gaston Lagaffe.

Verdict Note : A louper sans aucun regret. A louper sans aucun regret.

Par Pierre LARVOL

Critique du Film

Pari à la fois risqué et osé que de s'attaquer à l'adaptation au cinéma du plus grand gaffeur de l'univers de la BD, Gaston Lagaffe. Déjà aguerri à la traduction cinématographique avec Les Profs, le réalisateur et acteur Pierre-François Martin-Laval (PEF) n'a pas rechigné à la tâche : la question restant évidemment celle du succès de l'entreprise. On est tenté de dire qu'une bonne volonté ne fait pas un bon film.

Changement d'époque pour Gaston Lagaffe qui, tout en restant fidèle à ce qu'il est, se transpose dans notre décennie. Toujours si prompt à dormir, le fantasque créateur "travaille" désormais dans une start-up qui s'attèle tant bien que mal à rendre utile l'inutile. Alors que Monsieur de Mesmaeker souhaite racheter l'entreprise, la présence du gaffeur ne va pas faciliter les négociations, au grand dam de son patron, Prunelle. Soyons clairs, le principal reproche que l'on pourra faire au film de PEF, c'est la faiblesse de son écriture : avec un scénario chétif et frileux, la loufoquerie du personnage ne suffit pas à justifier la pourtant courte durée de l'adaptation. Ainsi la formule "Mesmaeker propose un prix, se fait ridiculiser par une invention de Gaston et repart pour revenir" se répétè inlassablement, on comprend alors assez rapidement que le scénario n'est que prétexte à faire vivre les inventions de Gaston Lagaffe. Malheureusement, même cet aspect se montre souffreteux.

Ni franchement drôle, ni techniquement créatif, le pourtant court film de PEF n'atteint avec succès qu'un seul objectif : celui d'être profondément ennuyeux.

Contemporain, mais pas trop : entre le passé et le présent, le film ne tranche pas totalement. Alors que le contexte et le discours sont actuels, la présence de certains éléments de la BD ne semble pas en accord avec la modernité de l'univers du film. Et là où cela aurait pu être justement drôle, la sauce ne prend pas : si tout est bien là, de la fameuse voiture aux animaux en passant par les nombreuses inventions, l'humour ne fait que rarement mouche. La faute notamment à un casting peu convaincant, allant d'un décevant Gaston interprété par le jeune Théo Fernandez (Les Tuches) à un criard Arnaud Ducret en Longtarin. Des incarnations faibles. Plus appréciable, sans réellement sauver les meubles, un rôle plus sérieux qu'à l'accoutumée pour PEF : celui de Prunelle. Plus que tout, c'est finalement surtout la superficialité de l'ensemble qui empêche l’œuvre d'être autre chose qu'un bruyant et trop graphique moment.

Si Pierre-François Martin-Laval est sans aucun doute un amoureux de la bande dessinée créée par Franquin, difficile en revanche de dire que son adaptation au cinéma soit le plus bel hommage que l'on puisse faire à Gaston Lagaffe. Ni franchement drôle, ni techniquement créatif, le pourtant court film de PEF n'atteint avec succès qu'un seul objectif : celui d'être profondément ennuyeux. Comme Gaston, c'est le sommeil qui nous gagne, dans l'espoir qu'il ne s'agisse que d'un mauvais rêve. A défaut, ça ne sera qu'un mauvais film de plus dans la florissante galaxie des adaptations de BD.

Informations

Détails du Film Gaston Lagaffe
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie
Version Cinéma Durée 120 '
Sortie 04/04/2018 Reprise -
Réalisateur Pierre-François Martin-Laval Compositeur
Casting Theo Fernandez - Jérôme Commandeur - Pierre-François Martin-Laval - Arnaud Ducret
Synopsis L'adaptation de la bande-dessinée de Franquin.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques