Critique Mobile Homes

Mobil Homes
L'enfance est ainsi en danger, ce qui est montré sans roublardise, en recourant avec subtilité et finesse, dans une scène poignante, au mélo, le précieux et magnifique mélodrame, celui de Chaplin dans The Kid.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Anne-soizic BOUENARD

Critique du Film

Certains films sont parfois très fragiles mais leur charme frémissant naît justement de leur fragilité. Il en est de ces films comme de certains êtres à la sensibilité à fleur de peau qui ne trouvent d'échappatoire qu'aux extrêmes. Mobile homes fait partie de ceux-là. Premier film réalisé par un Français établi aux Etats-Unis, tourné entre les Etats-Unis et le Canada, il expose une nature hybride de film indépendant qui interroge. Présenté à la Quinzaine des réalisateurs l'année dernière, il a su maintenir à flots des souvenirs qui remontent à la surface: une femme, un enfant, un amant possessif et moralement douteux, des maisons mobiles sous forme de caravanes en guise d'habitation...

L'enfance est ainsi en danger, ce qui est montré sans roublardise, en recourant avec subtilité et finesse, dans une scène poignante, au mélo, le précieux et magnifique mélodrame, celui de Chaplin dans The Kid.

Un jeune couple, Ali et Evan, sillonnent les routes entre les Etats-Unis et le Canada. Ils utilisent Bone, le fils d’Ali, âgé de huit ans, dans leurs trafics douteux, en le mettant parfois en danger. Ils rêvent pourtant d’un refuge, d’un foyer, mais leur fuite inexorable les entraîne sur un chemin qu’ils n’avaient pas prévu... Pour trouver sa place, Ali aura à faire un choix entre la liberté et sa responsabilité de mère.

Pour son premier film, Vladimir de Fontenay a choisi de se pencher sur les grands perdants du Rêve Américain. Des personnages qui, à première vue, n'ont absolument rien d'admirable mais s'imposent en étant irrésistiblement et profondément humains. Des personnes dont on sait à l'avance qu'elles ne s'en sortiront pas mais qui doivent a minima faire du mieux qu'elles peuvent, pour ne pas gâcher la vie des autres, en particulier de leurs enfants. C'est ainsi à une tranche d'Americana que nous convie ce jeune réalisateur français. Entre petites routes perdues et contrées désolées, Ali et son fils tentent désespérément d'exister et de trouver une solution à leur destin verrouillé. 

Pour ce faire, Ali devra prendre ses distances avec un amant dangereux qui ne cesse de mettre en danger son fils. Dans ce beau rôle, Imogen Poots montre toute l'étendue d'un talent éblouissant, d'une rare sensibilité. Ceux qui la suivent depuis Broadway Melody de Peter Bogdanovich, Knight of Cups de Terrence Malick ou encore Green Room de Jeremy Saulnier, connaissent sa rare capacité d'émotion et la diversité incroyable de sa palette dramatique. Elle donne à Mobile Homes sa raison d'être et sa légitimité, en Mère Courage qui comprend que le bonheur de l'enfant passe par le sacrifice personnel de sa propre félicité. 

L'environnement de ces maisons en mouvement projette l'idée de l'instabilité de la vie de ces deux laissés- pour-compte de la société. On n'est pas si loin ici de The Florida Project et des thématiques de l'éducation dans un milieu proche de la délinquance. L'enfance est ainsi en danger, ce qui est montré sans roublardise, en recourant avec subtilité et finesse, dans une scène poignante, au mélo, le précieux et magnifique mélodrame, celui de Chaplin dans The Kid. Parfois il vaut mieux abandonner les êtres qu'on aime le plus, pour les laisser accomplir leur destin. 

Informations

Détails du Film Mobile Homes
Origine France - Canada Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 106 '
Sortie 04/04/2018 Reprise -
Réalisateur Vladimir de Fontenay Compositeur
Casting Imogen Poots
Synopsis Ali et Evan sillonnent les routes entre les Etats-Unis et le Canada. Ils utilisent Bone, le fils d’Ali, âgé de huit ans, dans leurs trafics. Le jeune couple vit de plus en plus dangereusement. Tous rêvent pourtant d’un refuge, d’un foyer, mais leur fuite inexorable les entraîne sur un chemin qu’ils n’avaient pas prévu... Pour trouver sa place, Ali aura à faire un choix entre la liberté et sa responsabilité de mère.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques