Critique Jusqu'à la garde

Jusqu'à la garde
Jusqu'à la garde est donc un film social, cathartique, qui utilise la fiction pour traiter subtilement un sujet sensible, un film qui force le spectateur à s’interroger, à s’identifier, un peu comme la voisine de palier qui semble s’être reconnue...

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Céline ALENDA

Critique du Film

Apres la sortie, saluée par la critique, du court métrage de Xavier Legrand, Avant que de tout perdre, en 2012 (César du meilleur film court), on espérait ne pas être déçus  en apprenant que son premier long métrage, qui tardait à venir, reprenait le scénario poignant et très bien mis en scène du film court originel. Pari osé donc pour ce premier long métrage en tant que réalisateur et scénariste, que d’écrire la suite d’un film court pour en faire un long.  Pourtant, le contrat est plutôt  bien rempli et l’audace paie. Jusqu’à la garde prend un autre risque, celui d’espérer être un film grand public malgré la dureté de son propos et son réalisme, montré sans concession cinématographique.

Jusqu'à la garde est donc un film social, cathartique, qui utilise la fiction pour traiter subtilement un sujet sensible, un film qui force le spectateur à s’interroger, à s’identifier, un peu comme la voisine de palier qui semble s’être reconnue dans les traits de cette femme de 2018, mais surtout nous condamne à supporter l’intolérable.

Jusqu’à la garde raconte l’histoire de Myriam (Léa Drucker), femme battue par Denis Menochet (exceptionnel !) qu’elle a fui en emmenant leurs deux enfants. Le film débute sur le retour du mari qui exige l’application d’une décision du juge et l’autorise à assurer l’éducation de son fils un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires alors même que celui-ci refuse de le voir. Dès le début du film, le spectateur est plongé sans fioriture ni explication dans ce récit qui paraît tellement banal qu’il en devient mystérieux.

Le film évolue ainsi très lentement, presque sans dialogues mais au fil d’une tension de plus en plus palpable, presque hitchcockienne. C’est dans l’absence d’actions, les déplacements quotidiens de ces personnages de la vie ordinaire, tout un chacun, que l’imaginaire du spectateur construit  sa définition de la violence conjugale et comme dans la tragédie on sait  que  le destin nous conduira vers une scène finale éprouvante mais prévisible et inévitable. Les personnages jouent là une partition très précise entre concessions, mensonges et soumissions, manipulations et désirs de survie. Ce film entier, sur un sujet de société brûlant, interpelle et peut heurter le spectateur peu enclin à ce  type de films social, presque documentaire.

Mais, sans renoncer à la fiction, le réalisateur choisit des acteurs qui portent le film et rendent aussi son sujet supportable. Ils excellent dans l’image qu’ils donnent de monsieur et madame tout le monde et le scénario fait aussi une large place  aux autres membres de la famille : les enfants sont trop protecteurs et les grands-parents impuissants mais c’est bien l’histoire d’une famille élargie, victime de la violence conjugale, que Xavier Legrand donne à voir sans jugement mais aussi sans compromis. Jusqu'à la garde est donc un film social, cathartique, qui utilise la fiction pour traiter subtilement un sujet sensible, un film qui force le spectateur à s’interroger, à s’identifier,  un peu comme la voisine de palier  qui semble s’être reconnue dans les traits de cette femme de 2018, mais surtout nous condamne à supporter l’intolérable.

Informations

Détails du Film Jusqu'à la garde
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Thriller - Drame
Version Cinéma Durée 93 '
Sortie 07/02/2018 Reprise -
Réalisateur Xavier Legrand Compositeur
Casting Denis Ménochet - Léa Drucker - Thomas Gioria - Mathilde Auneveux
Synopsis Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques