Critique Les Aventures de Spirou et Fantasio

Les Aventures de Spirou et Fantasio
Si l'adaptation des Aventures de Spirou et Fantasio par Alexandre Coffre n'a clairement rien d'extraordinaire, la faute à de trop nombreuses maladresses et une réserve trop présente du réalisateur vis-à-vis de son oeuvre, cela n'en reste pas moins...

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Pierre LARVOL

Critique du Film

De la vignette aux salles sombres, le fossé est large : le cinéma français l'a efficacement prouvé avec ses diverses adaptations BD. Au fil des films et des années, les heureux succès ont principalement fait office d'exception (Quai d'Orsay, Mission Cléopâtre), la tendance étant plus à l'accumulation des maladroites tentatives (Iznogoud, Michel Vaillant). Après la sortie du somnolent Petit Spirou de Nicolas Barry en 2017, c'est désormais au tour du réalisateur Alexandre Coffre de faire vivre les aventures du célèbre groom belge. Une adaptation heureuse pour commencer 2018 ? Non, mais tout n'est pas cependant à gommer.

C'est surtout Ramzy Bedia en Zorglub qui attire le rire, avec un rôle de méchant à côté de la plaque, cartoonesque au possible.

Alors que Spirou, jeune prétendu groom ayant la main agile pour détrousser, fait ce qu'il sait faire de mieux dans un palace, le hasard l'amène jusqu'à la chambre du comte de Champignac. Personnage sympathiquement fantasque, ce dernier intéresse rapidement Spirou qui voit dans les créations du comte un bon moyen de remplir ses poches. Cependant, une autre personne lui porte également un grand intérêt : le diabolique (et ridicule) Zorglub, qui cherche à dominer le monde. L’enlèvement du comte de Champignac amène Spirou, accompagné du reporter en manque de scoop Fantasio et de sa concurrente Seccotine, à partir à sa recherche. Une intrigue un peu chiche parsemées de trous, il faut bien le dire, qui rend hommage dans les grandes lignes à la bande dessinée, à défaut de piocher à bras ouverts dans le pourtant foisonnant univers dont le film s'inspire. Une adaptation est toujours un pari audacieux, l'équilibre entre respect et appropriation n'étant jamais facile à trouver. De ce côté, Alexandre Coffre n'a pas manqué d'habiller son film de références, ni de réécrire celle de Spirou (pour le meilleur comme pour le pire). On pense évidemment à James Bond et à ses incarnations référentielles (Kingsman). Les Aventures de Spirou et Fantasio ne brille pas par son inventivité scénaristique, franchement sommaire, mais heureusement il lui reste dans son sac quelques petites surprises.

Contrairement à bien d'autres adaptations, le moment reste globalement divertissant. La plupart des acteurs insufflent à leurs personnages un vrai esprit cartoon, ne manquant pas de donner de la couleur aux interprétations. C'est surtout Ramzy Bedia en Zorglub qui attire le rire, avec un rôle de méchant à côté de la plaque cartoonesque au possible. Pour l'appuyer, on peut compter sur un Alex Lutz convaincant en Fantasio et un duo Vincent Desagnat/Charlotte Gabris plutôt réussi. Concernant Christian Clavier en comte de Champignac, son énergie semble insuffisante pour pallier à ce qui semble être une erreur de casting (dans la même case, on mettra Thomas Solivérès finalement un peu effacé). L'humour, jouant surtout sur l'absurde, fonctionne en grande partie : c'est à la fois décomplexé et caricaturé, mais toujours de manière assumée. Pour ce qui est de la réalisation, on est une fois encore dans la référence avec un visuel empreint de nostalgie pour les vieux films d'aventures, L'Homme de Rio pour n'en citer qu'un. La mise en scène, parfois efficace (on pense à l'introduction), souffre de maladresses qui ternissent le tableau. Difficile également de passer à côté de quelques baisses de rythmes et d'inconsistants effets spéciaux. Il est parfois plus judicieux de suggérer que de montrer.

Si l'adaptation des Aventures de Spirou et Fantasio par Alexandre Coffre n'a clairement rien d'extraordinaire, la faute à de trop nombreuses maladresses et une réserve trop présente du réalisateur vis-à-vis de son oeuvre, cela n'en reste pas moins un divertissement familial relativement honnête. Certes pas le plus équilibré, ni le plus mémorable, mais pas le plus catastrophique non plus.

Informations

Détails du Film Les Aventures de Spirou et Fantasio
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie
Version Cinéma Durée 89 '
Sortie 21/02/2018 Reprise -
Réalisateur Alexandre Coffre Compositeur
Casting Géraldine Nakache - Ramzy Bedia - Thomas Soliveres - Alex Lutz
Synopsis Spirou et Fantasio partent à la rescousse du comte de Champignac, enlevé par son ancien apprenti Zorglub dans le but de contrôler le monde. Une aventure en Europe et en Afrique qu'ils vivront en compagnie de la rivale de Fantasio, Seccotine et de l'écureuil SPIP.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques