CRITIQUE : Le Labyrinthe : Le Remède mortel (Maze Runner: The Death Cure)


Le Labyrinthe : Le Remède mortel

Critique du Film

Le 7 février est sorti le troisième et dernier volet de la trilogie Le Labyrinthe. Pour rappel, le spectateur suit les aventures de Thomas, un jeune homme qui se retrouve enfermé, avec un groupe d’autres garçons, au cœur d’un labyrinthe peuplé de monstres cauchemardesques. Mais un jour, une jeune femme fait son apparition et la vie du groupe est bouleversée.

Nous éviterons d’en dire plus pour éviter de (trop) spoiler ceux qui n’ont pas encore vu les films et qui souhaiteraient le faire. Nous vous proposerons donc simplement un petit aperçu de ce qui peut vous attendre, si toutefois vous décidez d’aller le voir…

Une suite attendue ?

Après une première partie originale et prenante, le deuxième film avait pris une tournure un peu moins intéressante et surtout, plus quelconque en ce qui concerne l’histoire. Adieu, l’environnement unique et inquiétant du labyrinthe : nous voilà face à un univers post-apocalyptique assez standard, avec zombies, épidémie et compagnie.

Chaque décision que prend le groupe est désastreuse, et s’il n’y avait pas moult deus ex machina qui ponctuent le film, on se demande s’ils sauraient lacer leurs chaussures.

Impossible de ne pas spoiler un peu ici, si l’on veut introduire le 3. Si vous n'avez pas vus les films précédents, sautez donc le paragraphe suivant !

À la fin du deuxième film, Thomas, le héros, est trahi par sa petite amie, Teresa, qui cause la capture d’un certain nombre de jeunes immunisés. Parmi eux, il y a Min Ho, grand ami de Thomas qui a fui le Labyrinthe avec lui. Le troisième volet se focalise sur cette relation d’amitié : tandis que Min Ho est emmené vers un laboratoire pour mettre au point un remède à l’épidémie, Thomas s’évertue à aller le sauver, accompagné de Newton et Frypan, deux acolytes qui le suivent depuis la première partie.

Une histoire banale et déjà vue peut être rendue intéressante si elle est bien écrite. Ce n’est malheureusement pas le cas de ce film. Est-ce la faute du livre de James Dashner dont elle s’inspire, ou bien l’adaptation est-elle maladroite ? Nous ne saurions pas vraiment le dire.

Une suite prévisible, un final décevant

Malheureusement, l’ensemble du film n’apporte rien de bien nouveau. L’histoire est très franchement bancale : Thomas décide de risquer la vie de ses deux amis pour partir à l’assaut d’une forteresse imprenable pour en sauver un autre. Chaque décision que prend le groupe est désastreuse, et s’il n’y avait pas moult deus ex machina qui ponctuent le film, on se demande s’ils sauraient lacer leurs chaussures. Sans parler des détails qui manquent non seulement de finesse, mais aussi de précision, et qui donnent un aspect bâclé à l’ensemble (un avion qui transporte un train, sérieusement ?).

Bien sûr, cela reste un film d’action avec beaucoup d’aventures et de rebondissements : attaques d’infectés, fusillades et courses-poursuites ponctuent le film du début à la fin. Seulement, on a du mal à y croire à cause de détails peu soignés et de situations improbables, tant du point de vue des probabilités physiques que de la psychologie des personnages. Le final est long, très long, trop long, agrémenté de séquences « émotion » qui ont du mal à être crédibles. En outre, même si on pense avoir compris la fin, sa pertinence ne nous a pas convaincus. L’histoire semble bel et bien close et l’avenir s’annonce plus paisible, mais au regard du titre du film et de l’univers présenté, elle laisse un arrière-goût d’inaccompli. [ATTENTION SPOILER] Pour préciser un peu notre sentiment par rapport à la fin, résumons un peu : le remède à l'épidémie est trouvé et il réside dans le sang du personnage principal. Mais la personne qui a synthétisé le remède est morte et il n'existe plus qu'un seul flacon de disponible. D'un autre côté, il semble qu'une transfusion devrait suffire, vu qu'un autre personnage a été guéri ainsi...donc on se demande s'il était bien pertinent de synthétiser le remède. Et à la toute fin, le groupe qu'on suit part en bateau sur une île déserte où il n'y a pas d'infectés... et on se demande alors si c'est vraiment pertinent du point de vue de l'univers, vu que le virus est aéroporté et que finalement, on n'essaie de guérir personne. [FIN DU SPOILER]

Une sortie ciné à prévoir ?

A cette interrogation, on pourrait tout simplement répondre : « Non, pas forcément ». Si vous êtes un inconditionnel de la licence, évidemment, il est fort probable que ce soit un incontournable. Mais pour le spectateur lambda, celui qui recherche un film bien écrit et rondement mené, il existe certainement mieux à voir.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Informations

Détails du Film Le Labyrinthe : Le Remède mortel (Maze Runner: The Death Cure)
Origine Etats Unis Signalétique Sensibilité Spectateurs
Catégorie Film Genre Aventure - Science - Fiction
Version Cinéma Durée 142 '
Sortie 07/02/2018 Reprise -
Réalisateur Wes Ball Compositeur John Paesano
Casting Kaya Scodelario - Dylan O'Brien
Synopsis Dans ce dernier volet de l’épopée LE LABYRINTHE, Thomas et les Blocards s’engagent dans une ultime mission, plus dangereuse que jamais. Afin de sauver leurs amis, ils devront pénétrer dans la légendaire et sinueuse Dernière Ville contrôlée par la terrible organisation WICKED. Une cité qui pourrait s’avérer être le plus redoutable des labyrinthes. Seuls les Blocards qui parviendront à en sortir vivants auront une chance d’obtenir les réponses tant recherchées depuis leur réveil au cœur du Labyrinthe.

Par Anna YEAH

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques