CRITIQUE : Ich Gehöre Ihm


Ich Gehöre Ihm

Critique du Film

Ich gehöre ihm - Image 1Glaçant à l'image de la photographie aux tons bleutés du film, Ich Gehöre Ihm nous expose la descente aux enfers d'une jeune fille de 15 ans vivant dans une famille allemande de la classe moyenne sous l'emprise psychologique de son petit ami d'origine turque prénommé Cem, de quatre ans plus âgé qu'elle, dont elle tombe éperdument amoureuse au point d'accepter de se prostituer à des inconnus pour lui. Le panoramique de la première séquence qui sert à nous introduire littéralement en plein milieu et jusqu'au centre même du cercle familial constituant l'environnement protégé de Caro constitue le point de départ d'un délitement progressif des liens qui unissent cette dernière à ses parents sous l'influence manipulatrice de Cem, l'éblouissant d'abord par des attentions et des cadeaux ainsi que par un mode de vie auquel la jeune fille, adolescente naturellement en mal d'émancipation, ne peut qu'aspirer (bijoux, téléphone portable, sous-vêtements sexy, boîte de nuit, appartement). Avant que de réclamer sans en avoir l'air un juste retour des choses, s'appuyant pour arriver à ses fins tantôt sur le chantage affectif, jouant du manque de confiance en elle de la jeune fille, tantôt sur la violence ou les drogues dans le but d'annihiler sa volonté.

Ich gehöre ihm - Image 2Centré sur le personnage de Caro, la structure en montage parallèle du film met en regard d'une part l'éloignement progressif de la jeune fille vis-à-vis de ses parents tout autant que de sa petite sœur, de l'autre son enchaînement de plus en plus radical au personnage de Cem - culminant symboliquement par son enfermement à clef dans une salle de bains - le déséquilibre entre les deux ne cessant de s'aggraver au profit d'un conditionnement physique et mental perceptible jusque dans la démarche même de plus en plus automatisée de la jeune fille. Mécanique bien réglée de l'asservissement des corps à laquelle se heurte le mouvement panique de parents littéralement désorientés ne faisant que s'agiter en vain, malgré toute leur bonne volonté, face au malheur qui les accable. La difficulté d'établir une juste distance avec son enfant, surtout à l'âge fatidique de l'adolescence propice aux expériences nouvelles et aux changements en tous genre, semble cependant excuser des adultes d'autant plus impuissants que Caro semble somme toute se comporter comme n'importe quelle adolescente "rebelle" de 15 ans, qui entend avant tout qu'on respecte son intimité. Christian n'apparaît pourtant pas comme un père aux mœurs particulièrement libérées lorsqu'il demande à sa fille de mettre une tenue moins légère pour sortir la nuit ni Anna d'une mère laxiste qui sermonne sa fille d'être rentrée ivre la veille d'un jour d'école.

Le processus d'asservissement auquel Cem soumet Caro apparaît d'autant plus inéluctable que rien ne semble préparer les personnages du film aux évènements qui les attendent. Nous ne sommes pas loin de la façon sèche, tranchante et inexpliquée, sinon par l'existence d'un mal à l'état pur mis à la disposition de chacun d'entre nous, que Michael Haneke a de concevoir et de filmer la violence dans ses films (Benny's video, Funny Games). Et nous sommes en droit de nous interroger sur le sens d'une démonstration si implacable qu'elle ne laisse que peu de place à notre imagination.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Informations

Détails du Film Ich Gehöre Ihm
Origine Allemagne Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 88 '
Sortie 24/01/2017 Reprise -
Réalisateur Thomas Durchschlag Compositeur Marion Wörle - Maciej Śledziecki
Casting Anna Bachmann - Samy Abdel Fattah - Maria Simon
Synopsis Caro, 15 ans, tombe amoureuse du séduisant Cem. Ce qui semblait au départ une véritable histoire d’amour tourne au cauchemar. Cem lui fait croire qu’il est amoureux, mais il l’éloigne au fur et à mesure de sa famille et de ses amis. Ainsi, lorsqu’il la force à se prostituer, il ne reste aucune échappatoire à la jeune fille. De plus, malgré ces mauvais traitements, Caro reste émotionnellement sous la coupe de son « ami ». Quand ses parents comprennent ce qu’il se passe, il est peut-être déjà trop tard...

Par Sébastien LAMOTHE

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques