CRITIQUE : The Greatest Showman


The Greatest Showman

Critique du Film

Suite au triomphe planétaire de La La Land, des producteurs avisés se sont dit que cette réussite inattendue révélait peut-être un filon à exploiter. La comédie musicale est pourtant un genre en perte de vitesse à Hollywood depuis de nombreuses décennies. Depuis les années 2010, il s'en tourne au mieux une tous les deux ans; le rythme de production était environ d'une ou deux tous les ans dans les années 2000. Signalons parmi les comédies musicales plutôt réussies des années 2000, Moulin-Rouge de Baz Lurhmann ou Across the Universe de June Taymor. Les échecs sont malheureusement bien plus nombreux:  Nine de Rob Marshall, Burlesque de Steve Antin ou Les Misérables de Tom Hooper. La dernière, en date avant La La Land, Into the Woods de Rob Marshall, était plus ou moins inégale avec quelques moments de grâce dus surtout à Emily Blunt et Anna Kendrick. The Greatest Showman, est-elle la nouvelle comédie musicale qui va enfin restaurer le genre sous l'impulsion de l'innovation de Damien Chazelle?

Très éloigné du classicisme revisité par la modernité de La La Land, The Greatest Showman ferait passer Les Misérables pour un chef-d'oeuvre de la comédie musicale qu'on souhaiterait presque revoir, c'est dire l'ampleur du désastre que vous pourrez facilement éviter, en passant simplement votre chemin.

Sur le fond, on aurait aimé dire oui. Malheureusement, il s'agit de la même sempiternelle histoire du Rêve Américain et du self-made man, Barnum, en l'occurrence, qui va révolutionner le concept de spectacle en partant de rien. Rien de nouveau sous le soleil à signaler, car on ne s'attache pas véritablement aux personnages, Barnum et sa femme, qui ont comme beaucoup de ménages, quelques soucis de couple, vu que le monsieur est un peu volage. A un moment, pourtant dans le film, une thématique intéressante se présente, celle de la célébration de l'Humanité, à travers la participation des personnes sortant de la norme, qualifiées de "monstres" par l'humanité bien-pensante. Le versant Tod Browning (Freaks) du film aurait pu donner un résultat potable mais comme on verse dans le politiquement correct, les "monstres" sont tous gentils et sympathiques, sans être pour autant extrêmement persécutés. Le film baigne ainsi dans une atmosphère lénifiante quant au fond.

Quant à la forme, c'est-à-dire le côté comédie musicale, on ne peut que constater la catastrophe. La La Land possédait de superbes chansons originales qui étaient transcendées par la mise en scène virevoltante de Damien Chazelle. Quand les acteurs passent de la partie dialoguée (qui n'était pourtant guère satisfaisante) à la partie chantée, on est saisi par la médiocrité de ces scies de radio FM. Les acteurs-chanteurs ne sont pourtant guère en cause : Michelle Williams démontre un savoir-faire acquis lors de sa préparation de My week with Marilyn ; les spectateurs des Oscars savent depuis quelques années que Hugh Jackman sait absolument tout faire, chanter, danser et jouer la comédie. Cependant lorsque sur une bonne dizaine de chansons, aucune ne s'imprime dans la mémoire par une ligne mélodique incontestable, ce constat représente celui d'un relatif échec pour le compositeur. Très éloigné du classicisme revisité par la modernité de La La Land, The Greatest Showman ferait passer Les Misérables pour un chef-d'oeuvre de la comédie musicale qu'on souhaiterait presque revoir, c'est dire l'ampleur du désastre que vous pourrez facilement éviter, en passant simplement votre chemin.

Verdict Note : Monumentale Erreur ! Monumentale Erreur !

Informations

Détails du Film The Greatest Showman
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie Musicale
Version Cinéma Durée 104 '
Sortie 24/01/2018 Reprise -
Réalisateur Compositeur
Casting Hugh Jackman - Michelle Williams - Zac Efron - Rebecca Ferguson
Synopsis The Greatest Showman célèbre la naissance du show-business et l’émerveillement que l’on éprouve lorsque les rêves deviennent réalité. Inspirée par l’ambition et l’imagination de P.T Barnum, voici l’histoire d’un visionnaire parti de rien qui a créé un spectacle devenu un phénomène planétaire.

Par David Speranski

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques