CRITIQUE : Wind river


Wind river

Critique du Film

Scénariste remarqué de Sicario et de Comancheria, auparavant acteur, Taylor Sheridan souhaitait passer à la réalisation. C'est maintenant chose faite avec Wind river, sous l'égide des frères Weinstein. Film sur le deuil et les regrets, œuvre enneigée au même titre que Fargo, Affliction ou Un plan simple, Wind river parvient à imposer son atmosphère hivernale, coupée de tout, celle d'un monde à part. Un metteur en scène est né, incontestablement.

Cory Lambert est pisteur dans la réserve indienne de Wind River, perdue dans l’immensité sauvage du Wyoming. Lorsqu’il découvre le corps d’une femme en pleine nature, le FBI envoie une jeune recrue, Jane Banner, élucider ce meurtre. Fortement lié à la communauté amérindienne, il va l’aider à mener l’enquête dans ce milieu hostile, ravagé par la violence et l’isolement, où la loi des hommes s’estompe face à celle impitoyable de la nature…

Film sur le deuil et les regrets, œuvre enneigée au même titre que Fargo, Affliction ou Un plan simple, Wind river parvient à imposer son atmosphère hivernale, coupée de tout, celle d'un monde à part.

Taylor Sheridan a également écrit le scénario de Wind river et confesse y avoir mis tout son cœur. Le film traitant du deuil d'un enfant mort, on imagine qu'il a puisé dans une douloureuse expérience personnelle le sujet de son premier film. Le personnage de Cory Lambert (Jeremy Renner) avoue qu'il faut accepter la douleur pour pouvoir avancer. Placé devant une enquête concernant l'amie de sa fille disparue, il voit se réveiller des traumatismes qu'il espérait profondément enfouis en lui. Renner révèle ici une dimension dramatique que peu lui soupçonnaient.

De son côté, Elizabeth Olsen, loin d'être la bimbo des productions Marvel, démontre une capacité d'interprétation que ceux qui l'avaient découverte dans Martha May Marcy Marlene lui connaissaient déjà. Par de simples regards, elle rend palpable une intensité qui n'apparaît pas dans les dialogues. Obtenir de telles performances de ces acteurs constitue déjà une belle réussite mais Taylor Sheridan ne s'arrête pas là. Il excelle dans la description des communautés isolées qui vivent en autarcie, là où les règles sont différentes et ne souffrent pas d'exception. Cory Lambert exprime ainsi cette différence avec quelques adages: " vous faites attention aux indices mais vous perdez de vue les signes", "ici on n'attend pas, on doit avancer pour vivre".

Cependant, Taylor Sheridan s'impose surtout par son sens de l'atmosphère, en parvenant à nous plonger dans cet univers enneigé où courir sur 50 mètres fait cracher du sang aux poumons, où les hommes n'ont aucune véritable distraction. Il réussit de belles séquences de pure mise en scène, l'attaque de la caravane, le flash-back meurtrier, qui l'impose d'emblée comme un excellent réalisateur. Le Jury d'un Certain regard ne s'y est pas trompé: Taylor Sheridan a obtenu le prix de la mise en scène.  

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Informations

Détails du Film Wind river
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Action - Thriller
Version Cinéma Durée 111 '
Sortie 30/08/2017 Reprise -
Réalisateur Taylor Sheridan Compositeur
Casting Jeremy Renner - Elizabeth Olsen
Synopsis Cory Lambert est pisteur dans la réserve indienne de Wind River, perdue dans l’immensité sauvage du Wyoming. Lorsqu’il découvre le corps d’une femme en pleine nature, le FBI envoie une jeune recrue élucider ce meurtre. Fortement lié à la communauté amérindienne, il va l’aider à mener l’enquête dans ce milieu hostile, ravagé par la violence et l’isolement, où la loi des hommes s’estompe face à celle impitoyable de la nature…

Par David Speranski