CRITIQUE : Baccalauréat (Bacalaureat)


Baccalauréat

Critique du Film

En 2016, Baccalauréat a obtenu le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes. Au même titre que les Dardenne ou Andrei Zviaguintsev, Cristian Mungiu est un recordman des prix (Palme d'or pour 4 mois, 3 semaines et 2 jours, Prix du scénario pour Au-delà des collines) et encore une fois il n'a pas failli. Baccalauréat, avec ses allures de polar existentiel et simenonien sur le degré de corruption d'un homme, a fait sensation sur la Croisette et appartenait d'emblée aux favoris.

Romeo, médecin dans une petite ville de Transylvanie, a tout mis en œuvre pour que sa fille, Eliza, soit acceptée dans une université anglaise. Il ne reste plus à la jeune fille, très bonne élève, qu’une formalité qui ne devrait pas poser de problème : obtenir son baccalauréat. Mais Eliza se fait agresser et le précieux Sésame semble brutalement hors de portée. Avec lui, c’est toute la vie de Romeo qui est remise en question quand il oublie alors tous les principes qu’il a inculqués à sa fille, entre compromis et compromissions…

Par la tension efficace qui se dégage de l'intrigue et d'une mise en scène au cordeau, Baccalauréat méritait sans nul doute son prix cannois, partagé avec Personal Shopper d'Olivier Assayas.

Il suffit d'une vitre brisée pour bouleverser une existence, tout comme dans Winter Sleep, un carreau cassé suffisait à rompre le miroir des apparences. Ici, Roméo (ironie de ce prénom romantique pour un être qui le paraît si peu) découvre que sa fille a été agressée et va peut-être échouer dans son recrutement à Cambridge. Il prend conscience que tous ses efforts vont peut-être se retrouver ruinés à cause d'un mauvais coup du sort. À partir de là, va commencer une descente aux enfers où Roméo va s'embourber dans les compromissions et les mensonges.

Néanmoins, le premier mensonge existait préalablement à cette affaire: Roméo trompe sa femme depuis des années. Elle le sait et le tolère avec grand'peine. Dans la suite de cette douloureuse histoire, sa fille va le découvrir et s'apercevoir que les principes d'honnêteté et de loyauté qu'il professait n'étaient que pure façade. Pour que sa fille ait son baccalauréat, passeport pour une meilleure vie en Europe, Roméo ne va pas hésiter à se faire corrompre et à acheter l'indulgence d'examinateurs.

Baccalauréat est ainsi le portrait d'une société roumaine corrompue jusqu'à la moelle. Cristian Mungiu dresse ainsi le procès sans indulgence des hypocrites qui professent l'équité pour mieux la détourner. Vu un an plus tard, par la tension efficace qui se dégage de l'intrigue et d'une mise en scène au cordeau, Baccalauréat méritait sans nul doute son prix cannois, partagé avec Personal Shopper d'Olivier Assayas.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Informations

Détails du Film Baccalauréat (Bacalaureat)
Origine France - Belgique Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 128 '
Sortie 12/04/2017 Reprise -
Réalisateur Cristian Mungiu Compositeur
Casting Vlad Ivanov - Adrian Titieni - Maria Drăguș - Lia Bugnar - Mălina Manovici
Synopsis Romeo, médecin dans une petite ville de Transylvanie, a tout mis en œuvre pour que sa fille, Eliza, soit acceptée dans une université anglaise. Il ne reste plus à la jeune fille, très bonne élève, qu’une formalité qui ne devrait pas poser de problème : obtenir son baccalauréat. Mais Eliza se fait agresser et le précieux sésame semble brutalement hors de portée. Avec lui, c’est toute la vie de Romeo qui est remise en question quand il oublie alors tous les principes qu’il a inculqués à sa fille, entre compromis et compromissions…

Par David Speranski