Critique La Vierge des tueurs (La Virgen de los Sicarios)

La Vierge des tueurs
La Vierge des tueurs est un film réalisé par Barbet Schroeder en 2000 d'après un roman de Fernando Vallejo.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

Chaque année, Carlotta nous gâte en éditions vidéo. Déjà récemment, on se pâmait d’admiration devant leur coffret ultra-collector de Phantom of the Paradise et les voilà qui ont sorti, depuis le 26 avril dernier, plusieurs films de Barbet Schroeder. Certains sont réunis dans un coffret (Général Idi Amin Dada, autoportrait ; Maîtresse ; Koko, le gorille qui parle ; Tricheurs et La Vierge des tueurs), certains sortant également en édition simple. On trouvera ainsi The Charles Bukowski Tapes en DVD pour la première fois mais aussi La Vierge des tueurs, enfin édité en Blu-ray.

C’est La Vierge des tueurs qui nous intéresse ici. Cinéaste éclectique qui n’a jamais eu peur de tourner à l’étranger et de se lancer dans de nouveaux projets, Barbet Schroeder s’intéresse donc à La Vierge des tueurs, d’après un roman de Fernando Vallejo. L’histoire d’un écrivain revenant dans la ville de Medellin pour y mourir avant de rencontrer l’amour en la personne du jeune Alexis, adolescent des quartiers pauvres qui travaille en tant que tueur à gages. C’est ainsi qu’Alexis, pour défendre Fernando, n’hésite pas à se servir de son arme pour abattre tous les personnages violents qu’ils croisent, conduisant les deux hommes dans une spirale de violence qui ne peut que mal finir…

Errance amoureuse dans une ville gangrénée par la violence, La Vierge des tueurs confirme l'éclectisme de son réalisateur, toujours disposé à confronter des thématiques contraires au sein d'une œuvre toujours troublante.

Tourné en haute définition, caméra à l’épaule et à Medellin même, La Vierge des tueurs est un film totalement atypique, un peu comme tous ceux réalisés par Schroeder. Le cinéaste aime bousculer les codes et jouer avec nos attentes. Ici il fait contraster l’amour liant les deux personnages avec le réalisme documentaire de la mise en scène. Déambulation de plus en plus désabusée face à la violence des rues, le film nous dresse un portrait terrifiant de Medellin, une ville où plus personne ne s’émeut de voir quelqu’un tué sous ses yeux. C’est monnaie courante, la violence fait partie du paysage. Cette violence presque absurde que l’on supporte quand il s’agit de tuer des hommes mais qu’Alexis ne supporte pas quand il s’agit d’achever un chien mourant. Spirale infernale qui mettra à mal le personnage de Vallejo, la violence n’a pas de fin. Et les refuges dans les églises n’offrent que peu de réconfort face à la réalité de la vie.

Filmant chaque errance de ses personnages comme si c’était la dernière, Schroeder laisse sa caméra virevolter dans les rues, captant l’énergie de la ville et de ses acteurs, essentiellement des non-professionnels qui ne font que renforcer le réalisme de l’histoire et sa façon qu’elle a de nous prendre aux tripes. Filmé sans complaisance et sans jugement, onirique et violent, teinté d’homosexualité et de religion, La Vierge des tueurs est un film romanesque qui frôle parfois le malaise de par les différents regards qu’il oppose sur une même ville : celui teinté de nostalgie de Vallejo qui ne comprend plus Medellin, celui d’Alexis qui n’a plus que la violence pour survivre et le nôtre, se posant sur chaque scène du film avec un œil attentif, se demandant quel débordement de violence va bien pouvoir arriver sur tout cet amour ravageur.

Informations

Détails du Film La Vierge des tueurs (La Virgen de los Sicarios)
Origine France - Espagne - Colombie Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Film Genre Drame - Policier
Version Cinéma Durée 101 '
Sortie 20/09/2000 Reprise -
Réalisateur Barbet Schroeder Compositeur Jorge Arriagada
Casting Germán Jaramillo - Anderson Ballesteros - Juan David Restrepo - Manuel Busquets
Synopsis Apres une absence de trente ans, l'ecrivain Fernando Vallejo revient a Medellin, ou il a grandi. Il y decouvre une ville en proie a la violence, soumise a la mafia de la cocaine. Dans un bordel de garcons, il rencontre Alexis, qui a seize ans. Originaire des quartiers pauvres, le jeune garcon tue sur commande. Vallejo va cependant vivre avec lui une relation forte, jusqu'a ce que la mort la brise: Alexis est assassine par un homme a moto. Seul, le romancier se met a errer dans les rues de Medellin. Il croise le regard du jeune Wilmar. Une nouvelle histoire d'amour commence...

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques