CRITIQUE : Les Schtroumpfs et le Village Perdu (Smurfs: The Lost Village)


Les Schtroumpfs et le Village Perdu

Critique du Film

Les fameux Schtroumpfs de Peyo n'ont jamais réussi leurs incursions dans le cinéma. Les tentatives se comptent sur les doigts d'une main, entre la tentative de Belvision par l'adaptation de La Flûte à Six Schtroumpfs en 1976 ou les deux premiers films de la part de Sony en 2011 et 2013 par Raja Gosnell (Scooby-Doo). Deux films « live » où les schtroumpfs voyageaient à New York et Paris toujours pourchassé par Gargamel.
En 2017, Sony tente à nouveau une nouvelle aventure pour les petits lutins bleus de Peyo dans un film d'animation 3D du plus bel effet. Cette escapade des Schtroumpfs vers le village perdu est colorée, parfois sublime dans le rendu des textures des chapeaux et des pantalons des personnages. On pourrait presque les toucher.

Cette aventure vers le Le Village Perdu est clairement un voyage destiné aux enfants. La famille est conviée avec un esprit ouvert et naïf. Que demander de plus aux Schtroumpfs finalement que de la naïveté ?

L'univers des Schtroumpfs de Peyo est idéal pour l'animation. L'adaptation « live » était une faute de goût. Un essai intéressant certes, mais l'univers même des personnages ne s'y prêtait que trop peu. Voici donc revenu les Schtroumpfs à une forme adéquate à l'exploitation de leur monde et de leurs aventures schtroumpfantes. Enfin, espérons-le dans les 10 premières minutes. Si l'ouverture se fait explicative, voire enfantine (nous rappelant bizarrement Ninja Turtles 2), la suite ne sera guère à l'avenant. Cette aventure vers le Le Village Perdu est clairement un voyage destiné aux enfants. La famille est conviée avec un esprit ouvert et naïf. Que demander de plus aux Schtroumpfs finalement que de la naïveté ?
Oui, certes l'univers de Peyo n'est pas celui Astérix ou même celui de Tintin, mais on pourrait au moins avoir le droit à l'approfondissement du monde de base et des aventures originales. Avec ce Village Perdu, on n'est ni plus ni moins dans une nouvelle course entre les Schtroumpfs et Gargamel pour leur voler leur essence. Alors, c'est la nature même de l’œuvre, mais Kelly Asbury ne parvient jamais à relever un tant soit peu un scénario classique, presque sans vie. Ce Village Perdu suit les balises de façon chronique ne proposant jamais la moindre matière neuve. Le film se conforme à n'être qu'une aventure des Schtroumpfs, un produit apte à divertir les enfants pour les vacances de Pâques, rien de plus. Jamais Les Schtroumpfs et Le Village Perdu ne se décrète être une œuvre à part, se libérant du produit de base pour devenir une proposition de cinéma. Un peu à l'image d'Astérix – Le Domaine des Dieux ou de Tintin et le Secret de La Licorne. Non, Le Village Perdu se conforme à n'être qu'un produit d'appel à un moment de plus (ou de moins) pour les enfants à consommer du cinéma et du pop-corn. Sûr que le film ne restera point en mémoire et ne déclenchera aucune passion pour le 9e art. Ce qui est dommage, car finalement Sony Animation renvoie une certaine image superficielle du genre, du matériel de base et du cinéma en lui-même. Un produit plastique, certes beau et soigné, mais creux dans sa possibilité à être une œuvre à part entière. Pourtant Kelly Asbury n'est pas un jeune premier. On doit au réalisateur le meilleur des Shrek (Shrek 2), Spirit L'étalon des Plaines ou encore Gnoméo & Juliette.

Un gentil divertissement coloré, parfois amusant, mais vite vain.

Les Schtroumpfs et le Village Perdu est au final un gentil divertissement coloré, parfois amusant, mais vite vain. Le film donne rapidement la sensation d'avoir vu le film mille fois auparavant, et en beaucoup mieux. Le Village Perdu est de ces films dont on oublie vite l'existence, tout comme les deux premiers essais de Raja Gosnell. Un fait dommageable notamment pour l'amour des Bdphiles envers l’œuvre majeure de Peyo. Ce n'est pas en 2017 que l'on verra un bon film avec les Schtroumpfs. En attendant, on se replonge dans les bulles au cœur des champignons pour schtroumpfer de bonheur.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Informations

Détails du Film Les Schtroumpfs et le Village Perdu (Smurfs: The Lost Village)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie - Animation
Version Cinéma Durée 90 '
Sortie 05/04/2017 Reprise -
Réalisateur Kelly Asbury Compositeur Christopher Lennertz
Casting Arié Elmaleh - Laëtitia Milot - Gérard Hernandez
Synopsis La Schtroumpfette, le Schtroumpf costaud, le Schtroumpf à lunettes et le Schtroumpf maladroit ont filé en douce pour suivre une carte vers un mystérieux village. Mais le chemin qui y mène regorge d'embuches, de créatures magiques et de souterrains labyrinthiques. Il leur faudra par ailleurs redoubler de prudence puisque Gargamel n'est pas loin et compte bien les arrêter.

Par Mathieu Le Berre