Critique L'île du docteur Moreau (Island of Lost Souls)

L'île du docteur Moreau
L'île du docteur Moreau version 1932 est une adaptation du roman de H.G. Wells qui n'a rien perdu de sa splendeur, dominée par le charisme monstre de Charles Laughton.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

Toujours enclin à nous gâter, Elephant Films a récemment édité des classiques du cinéma d'horreur des années 30, petites perles à découvrir ou à redécouvrir par une belle nuit d'orage et dans lesquelles se croisent Boris Karloff, Bela Lugosi ou encore Charles Laughton. Disponible en DVD et Blu-ray depuis le 25 janvier dernier, on compte notamment L'île du docteur Moreau dans cette collection, peut-être le film le plus connu de cette sélection.

Et pour cause. Car cette version de L'île du docteur Moreau réalisée en 1932 est fameuse pour être la plus réussie des adaptations du roman d'H.G. Wells (dont on apprend la sexualité gargantuesque dans l'introduction de l'incontournable Jean-Pierre Dionnet). Si la version de 1977 avec Burt Lancaster est plus discrète, on se souvient tous du film hybride et improbable que donnera l'adaptation de 1996 avec Marlon Brando en roue libre. Ici c'est l'immense Charles Laughton qui campe le docteur Moreau, ce scientifique brillant et démiurge qui a créé des êtres mi-humains mi-animaux et sur lesquels il règne d'une main de fer. Alors au début de sa carrière, Laughton se lance vraiment avec ce film, se montrant suave, distingué mais également féroce dans la peau de Moreau.

Une adaptation du roman de H.G. Wells qui n'a rien perdu de sa splendeur, dominée par le charisme monstre de Charles Laughton.

Pensée comme une série B, L'île du docteur Moreau a l'avantage de sa courte durée permettant d'aller à l'essentiel. A peine le générique est-il terminé que le naufragé Edward Parker se fait recueillir par un navire qui le laisse en rade sur l'île du docteur Moreau où Edward y découvrira plus d'une atrocité, horrifié par la Loi que Moreau impose à ses créatures. Solidement réalisé par Erle C. Kenton (à qui l'on devra plus tard Le Spectre de Frankenstein ou encore La Maison de Dracula), le film a beau avoir subi quelques ravages du temps sur la qualité de son image, il impressionne encore par la qualité de ses maquillages, rendant les créatures toujours aussi dérangeantes même s'ils ne parviennent pas à effacer le jeu toujours outré de l'impayable Bela Lugosi.

Dans la lignée du cinéma d'aventure, exotique et inquiétant de King Kong ou des Chasses du comte Zaroff, L'île du docteur Moreau séduit encore aujourd'hui pour le charme désuet qui s'en dégage mais également pour son efficacité, le récit se déroulant en à peine plus d'une heure. Saluons aussi la modernité du propos formulé par H.G. Wells et illustré par le film, dénonçant avec force les pratiques d'une science qui semble décidément n'avoir aucune limite...

Informations

Détails du Film L'île du docteur Moreau (Island of Lost Souls)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Fantastique
Version Cinéma Durée 72 '
Sortie 01/12/1932 Reprise 25/02/2017
Réalisateur Erle C. Kenton Compositeur Arthur Johnston - Sigmund Krumgold
Casting Charles Laughton - Bela Lugosi - Richard Arlen - Leila Hyams - Kathleen Burke
Synopsis Sur une île perdue du Pacifique, le docteur Moreau créé des hybrides d'animaux et d'humains.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques