CRITIQUE Your Name. (Kimi no na wa.)

Your Name.

Critique du Film d'Animation

Ça y est, la relève est assurée avec ce Your Name. de Makoto Shinkai. Même si Hayao Miyazaki semble toujours hésitant à l'idée de prendre sa retraite, et c'est bien compréhensible, nous savons désormais que les élèves commencent à égaler le maître. Eurozoom a eu le nez fin en misant sur ce long métrage d’animation. D’une manière générale, autant dire que nous sommes gâtés niveau japanimation en ce moment, entre les bonnes occasions de Eurozoom et la nouvelle ligne de conduite de @Anime. Your Name. bat de nombreux records au Japon et ce n’est pas démérité, loin de là.

Une écriture ingénieuse qui rend l’histoire et son ambiance si belles.

La culture japonaise nous a toujours servi une sensibilité très particulière et rarement égalable. Ce nouveau film d’animation nous le prouve une nouvelle fois. Rempli d’amour, de légèreté et d’innocence, nous suivons une poignée de personnages au caractère et à la psychologie touchants. Soignés tant sur l’écriture que le chara-design, on en vient vite à vivre leurs émotions en même temps. Mêlant les traditions anciennes à des comportements actuels, Makoto Shinkai préfère pousser à l’union des générations plutôt qu’à leur conflit. Si les parents, ou plus généralement les adultes, sont en marges des réactions de leurs enfants, l’histoire ne semble pas vraiment prendre parti et encore moins mettre en avant un état conflictuel entre eux. D’une manière plus globale même, c’est la volonté de savoir vivre ensemble, les uns les autres, qui est prôné dans cette histoire. A travers une multitude de dualités au sein de ses thématiques (tradition/modernité, ville/campagne, rêve/réalité), c’est un message d’union qui est développé. C’est d’ailleurs cette ingénieuse écriture qui rend l’histoire et son ambiance si belles. Les deux protagonistes principaux y évoluent d’une manière si attachante qu'on finit par se dire qu'ils vivent une situation tout à fait normale. Comme si la singularité des faits qu'ils subissent n'est en fait qu'un événement commun. En fait il est assez difficile de cerner pleinement ce que l'on ressent face à ce film d'animation tant il nous atteint intimement. Les réactions les plus simples, les comportements les plus évidents, prennent un sens beaucoup plus humain dans cette histoire qui force le respect tant elle est bien écrite et remplie de sensibilité. Exactement au même titre que nombre de film d'animations japonais, Your Name. dégage une incroyable aura onirique. Non seulement la mise en scène est soignée tout au long de l'histoire pour offrir des plans magnifique et intelligents, mais en plus on y décèle une véritable beauté dans les planche témoignant d'une attention particulière apportée à l'animation. 

Malgré divers indices parsemés tout au long de l'histoire, Makoto Shinaki parvient à maintenir un suspense et une tension incroyables.

Et ce qui sert cet onirisme général et bonté d’âme que l’on ressent, c’est l’histoire. Cette histoire absolument géniale et profonde digne des plus gros retournements de situation que Fincher ou Nolan ont pu nous offrir. L’histoire qui semblait si simple au début, si claire et dont on ne pouvait soupçonner de tels enjeux, finit par prendre une ampleur magistrale. Non seulement le film parvient à nous emporter pendant toute la séance, mais en plus il mêle admirablement bien drame, romance et émotions. Jamais la science-fiction n’avait à ce point impacté le monde de l’animation dans un contexte et une atmosphère aussi joyeuse et bienfaisante. Car oui, des séries comme Akira ou Ghost in the Shell ont marqué profondément le média de leur dureté, mais ceux-ci sont sombres voire violents. Your Name. prône une paix, une simplicité de vie, une volonté d’aider son prochain que peu d’œuvres ont su aussi bien développées, hormis peut-être Miyazaki, nous y revenons. Par un habile jeu des genres, Makoto Shinkai réussi à apporter tout l'humour nécessaire à cette production sans jamais desservir et nuire son propos. En évitant subtilement les pièges que ce type d'histoire peut facilement amener, il parvient à faire de cette oeuvre une histoire majeure dans son domaine. On parle souvent d'équilibre des genres au cinéma, trop d'humour gâche le propos, pas assez le rend trop déprimant. L'équilibre des choses dans un film est probablement le point le plus compliqué à atteindre et le plus important, car comme ici, c'est ce qui permet à une oeuvre d'être intemporelle et de devenir culte. Sa grande popularité au Japon est certainement une preuve que le cinéaste à réussi à surmonter cette difficulté. Par ailleurs, même si on peut avoir à redire à la cohérence de certains éléments du récit, celui-ci prend une ampleur tellement inattendue et aborde des thèmes si profonds qu'il finit forcément par proposer quelque chose de potentiellement bancale. Mais il reste cohérent vis à vis de lui-même, de son propre univers, ainsi, si la logique ne l'est peut-être pas pour tout le monde, l'écriture du récit se charge d'y remédier.
Le plus surprenant c'est de constater à quel point le film parvient à nous tenir en haleine tout au long de son récit. Malgré divers indices (et des très gros) parsemés tout au long de l'histoire (dont on ne saisit le sens qu'à la fin évidemment), Makoto Shinkai parvient à maintenir un suspense et une tension incroyables. L'intrigue est sans cesse renouvelée et les enjeux sont continuellement relancés permettant à l'histoire non seulement de ne jamais perdre son rythme mais également au spectateur de ne jamais décroché.

Pour faire simple, Your Name. deviendra sans nul doute une oeuvre incontournable. Son écriture et sa mise en scène excellent et son rythme est parfaitement dosé. Les films d'animations japonais sont souvent très bons, même excellents, mais c'est à croire que les cinéastes cherchent sans cesse à les rendre encore plus puissant émotionnellement et psychologiquement. Makoto Shinkai prouve cette fois-ci sa capacité sans faille à proposer des oeuvres de qualité. Par ailleurs, si nous regretterons amèrement le jour où Hayao Miyazaki prendra sa retraite, nous savons que la succession est assurée et que le cinéma d'animation japonais a encore de nombreux beaux jours devant lui.

Note : Exceptionnel ! Verdict : Exceptionnel !

Aymeric DUGENIE

Laissez un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous afin de laisser un commentaire.