Critique Les éléphants

Les éléphants
À l’origine, il y a de longues heures à regarder les gens un peu partout et à imaginer le son de leur voix, leur histoire, leur état émotionnel. Cette espèce de connexion que l'on cherche dans le métro, le bus ou dans les bouchons calfeutré...

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

À l’origine, il y a de longues heures à regarder les gens un peu partout et à imaginer le son de leurs voix, leurs histoires, leurs états émotionnels. Cette espèce de connexion que l'on cherche dans le métro, le bus ou dans les bouchons calfeutré dans sa voiture à contempler ses concitoyens. Cette envie de chercher l’empathie et la compréhension des autres devant une situation de la vie inextricable. Les éléphants, c'est nous et la vie. À travers son premier film, Emmanuel Saada a tout simplement cherché à conter cela.

De par un silence doux, il représente les destins enlacés d’une poignée de quadra-trentenaires dévorés par la vie. Un regard poétique et attentif sur leurs relations affectives qui s’écrivent au rythme de leur cheminement, en filigrane. Un film choral qui s’attache aux êtres, aux moments de silence et aux turbulences du destin.

Les éléphants représente les destins enlacés d’une poignée de quadra-trentenaires dévorés par la vie. Un regard poétique et attentif sur leurs relations affectives qui s’écrivent au rythme de leur cheminement, en filigrane

Le réalisateur nous permet de regarder l’autre dans ses moments de solitudes, ses silences. Il dépeint ses personnages de manière impressionniste. Une tentative louable et salutaire qui nous emmène vers une expérience de cinéma autre. Disposant du hors-champs constant pour conter une histoire dont on ne saura rien ou très peu, Saada monte son film par ses chutes. Il prend l'extérieur du film pour nous faire deviner l'intérieur, les mots dits qu'on apprendra jamais. Il nous reste finalement que les pensées, les souffles et les pleures. Le metteur en scène filme les peaux tremblantes des dîners sourds où les non-dits créés une claustrophobie salvatrice.

Au début loin de nous, on se rapproche de ses personnages perdus dans la vie, impliqués dans des situations familiales et filiales complexes. Les éléphants est un film sur l'amour, l’amitié, l’empathie, la tendresse celle que l'on porte vers la vie et finalement vers les autres. Car que vaudrait la vie sans les autres et leurs soutiens ?

Le cinéaste français emmène par la main ces trentenaires vers le pardon et le rapprochement vers ceux qu'ils aiment le plus. Un travail minutieux et précis construit sur le travail de l'improvisation durant les 7mois de tournage du film.

Le film d'Emmanuel Saada est une tentative louable et salutaire de nous emmèné vers une expérience de cinéma autre.

Les éléphants aborde des thèmes universels, des problématiques exclusivement affectives : être libre et rester soi dans son couple, gérer le deuil et la solitude, accueillir la paternité, accompagner une grossesse, pardonner, accepter le doute, être solidaire et croire en l’avenir.


Chaque personnage a une quête personnelle à mener mais son histoire se construit avec et grâce aux autres, inévitablement. C’est en cela que le film repose sur des sentiments humains essentiels et omniprésents.

D’une certaine manière, le film par sa proposition délicate et son histoire en filigrane est une invitation à éprouver une autre expérience de cinéma où l’introspection serait un lien entre le film et le spectateur.

Informations

Détails du Film Les éléphants
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 88 '
Sortie 19/02/2014 Reprise -
Réalisateur Emmanuel Saada Compositeur Alexandre Saada
Casting Cathy Nouchi - Cendrine Genty - Damien Roussineau - Violaine Fumeau - Léna Herbreteau - Caroline Filipek - Mikaël Chirinian - David Kammenos - Christa Fenal - Juliette Kruh
Synopsis Les destins enlacés d'une poignée de quadra-trentenaires dévorés par la vie. Un regard poétique et attentif sur leurs relations affectives qui s'écrivent au rythme de leur cheminement, en filigrane. Un film choral qui s'attache aux êtres, aux moments de silence et aux turbulences du destin.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques