Critique La vallée des loups

La vallée des loups
Véritable ode à la nature et à toute sa majesté, La vallée des loups de Jean-Michel Bertrand est le récit d'une passion que l'on vit au premier plan avec une simplicité et une humilité étonnantes.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Alexandre Coudray

Critique du Documentaire

Jean-Michel Bertrand est un passionné de la nature. Après Vertige d'une rencontre, récit de sa rencontre avec l'aigle dans le Champsaur, il décide de se lancer à la recherche des loups. Le loup, repeuplant discrètement la France depuis plusieurs années, fascine le réalisateur qui va alors dédier trois ans de sa vie à retrouver sa trace et à le voir en face. Ce qui se déroule sous nos yeux est alors un jeu de piste et de patience que Jean-Michel Bertrand va déployer. L'homme connaît bien la région qu'il explore le printemps avec ses chevaux et l'hiver avec ses skis. Véritable baroudeur et amoureux de la nature qu'il respecte infiniment, le réalisateur nous fait partager sa quête et sa passion avec une simplicité émouvante.

Véritable ode à la nature et à toute sa majesté, La vallée des loups est le récit d'une passion que l'on vit au premier plan avec une simplicité et une humilité étonnantes.

Trouver le loup dans une vaste vallée, c'est tout un travail. L'animal est discret et observateur, il sait ne pas se montrer s'il le souhaite. Alors Jean-Michel Bertrand explore la vallée de long en large, pose des caméras qui se déclenchent au moindre mouvement un peu partout (ce qui donne lieu à des images d'une faune florissante tout à fait surprenantes), urine de temps en temps pour habituer le loup à sa présence, piste les excréments, les empreintes de pattes et se pose régulièrement à des endroits qu'il sent propices pour voir l'animal tant recherché. Quitte à passer un long hiver en planque sans apercevoir l'ombre d'une queue de loup ! La vallée des loups nous fait ainsi rentrer dans l'intimité du réalisateur et de son envie que nous ne tardons pas à partager. La moindre image nocturne prise par les caméras placées çà et là dans la vallée nous enthousiasment, les doutes de Jean-Michel Bertrand nous assaillent mais sa bonne humeur et son humilité face à la nature forcent le respect. A force de le fréquenter, nous allons même jusqu'à partager son énergie quand, après plusieurs semaines d'isolement sans sortir à l'extérieur, il se laisse aller à bouger à sa manière au rythme d'une chanson qu'il écoute.

En plus de son intimité et de son rapport au loup, c'est vraiment la beauté de la nature que Jean-Michel Bertrand nous fait découvrir. Une nature qui semble si sauvage et si éloignée de l'homme qu'on avait presque oublié qu'elle existait. Et autant le dire, c'est bon de la découvrir si pure, si vierge ! On y réapprend sa simplicité, son fonctionnement et ses secrets auxquels le réalisateur nous initie. Lui qui n'ira pas jusqu'à suivre les loups jusqu'à leurs tanières car ''c'est leur secret'' et qui garde le vrai nom de cette fameuse ''vallée des loups'' pour lui afin de les préserver de l'homme. Tout ce que désire Bertrand, c'est juste voir le loup en face. Il saura s'en contenter et s'en éloigner pour le laisser tranquille. Et nous, accompagnateurs avides et curieux, devront également en faire autant pour mieux se laisser bercer par les superbes images de nature que nous a offert le film.

Informations

Détails du Documentaire La vallée des loups
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Documentaire Genre Animalier
Version Cinéma Durée 90 '
Sortie 04/01/2017 Reprise -
Réalisateur Jean-Michel Bertrand Compositeur Armand Amar
Casting Jean-Michel Bertrand
Synopsis Il existe encore aujourd’hui en France des territoires secrets. Ce film est une quête personnelle, l’histoire d’un pari fou tenté par un passionné rêveur, un anti héros capable de briser toutes les barrières pour parvenir à son but : rencontrer des loups sauvages dans leur milieu naturel. Après trois années passées sur le terrain à bivouaquer en pleine nature par n’importe quel temps, le réalisateur parvient à remonter la piste des loups. Petit à petit, il observe, se rapproche et finit par se faire accepter par la meute. Contre toute attente les prédateurs magnifiques offrent alors un peu de leur intimité à ce drôle de personnage. Mais le film pose aussi la question des limites de cette intimité.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques