Critique Vaiana, la légende du bout du monde (Moana)

Vaiana, la légende du bout du monde
Critique de Vaiana - la légende du bout du monde de Ron Clements et John Musker en salles françaises le 30 novembre.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

Ron Clements et John Musker ont été les grands artisans de la main mise sur le monde de l'animation du milieu des années 80 jusque fin des années 90 par les studios Disney. Duo indéboulonnable dont la filmographie ne compte que 7 films à leurs actifs, mais 7 classiques du cinéma. Leurs premiers faits remontent à 1986 avec Basil Détective Privé. Puis s'enchaînent les fameux La Petite Sirène (1989), Aladdin (1992), Hercule (1997) et La Planète au Trésor en 2002. Le studio Disney les rappelle au milieu des années 2000 pour relancer la magie du dessin d'antan. Le studio s'est perdu à vouloir concurrencer Pixar avant de les racheter subissant des pertes incontrôlables. Entre des coproductions Pixar, des suites inutiles (La Petite Sirène 2, Cendrillon 2, Peter Pan 2...etc) et des ratages complets (Bienvenue chez les Robinson), Disney ne sait plus trop où mettre la tête. Ils souhaitent élargir leur champ de vision et rappelle leurs deux meilleurs artisans. En 2009 sort La Princesse et la Grenouille, premier long-métrage d'animation blaxploitation, librement inspiré du livre The Frog Princess de E. D. Baker, lui-même une variante du conte Le Roi Grenouille ou Henri de Fer, recueilli par les frères Grimm.
Le film ne convainc pas plombé par des incessantes chansons dont personne n'a le souvenir, une intrigue rabattue et des personnages aux charismes lisses.

Un moment agréable en famille pendant les fêtes de Noël.

Depuis plus rien... Les deux bonhommes ne font plus parler d'eux jusqu'à la mise en chantier de Vaiana. Il faut dire que Disney met plus en avant son produit que ses deux réalisateurs. On l'apprend via les derniers communiqués mettant en avant leurs savoir-faire et une filmographie il est vrai impressionnante. Et de suite, on sent les pattes Clements/Musker dans Vaiana. Une magie s'opère dès les premiers instants sur cette île située au milieu du pacifique. Après la Nouvelle-Orléans en 1920, les deux hommes nous entraînent en territoire exotique dans les îles polynésiennes à la découverte de leurs coutumes et de leurs légendes. Vaiana s'inspire librement des figures de la mythologie polynésienne. À travers ce 56e classique de l'animation des Studios Disney, on suit une jeune fille du Pacifique nommée Vaïana qui part à la recherche d'une île légendaire, en compagnie du demi-dieu Maui.

Ron Clements et John Musker ont l'expérience de ne pas nous jeter de suite sur les mers. Vaiana, au gré d'une introduction parfaite, chaleureuse et musicale, fait ses premiers pas puis grandit devant nous. L'animation presque parfaite nous laisse découvrir une petite fille à la bouille irrésistible. Une petite fille dynamique déjà en quête d'aventures protégée par un père charismatique et fort. Le film débute réellement à l'orée du passage à l'âge adulte de Vaiana. Elle va devenir chef de son île, mais une obscure catastrophe naturelle plane détruisant une partie de leur récolte. Débute alors pour Vaiana une aventure écologique magnifique. Clements & Musker rejoignent le travail d'Ang Lee sur L'odyssée de Pi, une ode de l'homme vers la nature, cette déesse naturelle qui régit nos vies à son gré. La mère nature qui guide nos pas à ses conditions. De cette position écologique finement imposée par les deux hommes, les légendes des îles se moulent au récit permettant à l'aventure de trouver un certain dynamisme. Un dynamisme au rythme de croisière tranquille, un divertissement sans faille trouvant dans sa moitié un idéal dans son savoir-faire. Ron Clements et John Musker ne prennent pas trop de risques. Les légendes, contes et aventures divines ont jalonnés leurs travaux. Vaiana prend un rythme de croisière avec des arrêts obligatoires à des points stratégiques pour remettre de l'action, de la musique et de l'humour. Le long-métrage se compose alors de boss de fin de niveaux à vaincre. Par exemple, ces petits pirates lors d'une séquence tout droit sortie chez George Miller et son Fury Road. Les deux hommes ne prennent pas la peine de modifier un iota du travail du réalisateur australien. Cela résonne comme un hommage, mais le ressenti final s'apparente beaucoup plus à un cahier des charges.

Classique et enchanteur, à la petite touche écolo fine et bienvenue.

Vaiana se voit comme la rencontre entre La Petite Sirène et Hercule avec une pincée d'exotisme à la Aladdin. Un package enjôleur et chaleureux par des images rafraîchissantes et chaudes en cet hiver humide et froid. Vaiana fait du bien, c'est une certitude. L'humour est présent, notamment via le jeu avec les tatouages maoris de Maui. Une idée retrouvée des pots en céramique grecs dans Hercule qui s'animent pendant les chansons et l'introduction du personnage.

Déjà a considéré comme un classique Disney, Vaiana – La Légende du Bord du Monde est un divertissement efficace qui bénéficie de la force de communication du Studio Disney. Un moment agréable en famille pendant les fêtes de Noël, mais loin d'être le grand Disney attendu. Ron Clements et John Musker accumulent leurs propres poncifs pour produire un objet final classique et enchanteur à la petite touche écolo fine et bienvenue. Malheureusement, Vaiana ne fera pas de vague en terme de cinéma à défaut d'en faire en terme de box-office. Attention au raz de marée de Noël !

Informations

Détails du Film Vaiana, la légende du bout du monde (Moana)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Animation
Version Cinéma Durée 103 '
Sortie 30/11/2016 Reprise -
Réalisateur John Musker / Ron Clements Compositeur Mark Mancina
Casting Dwayne Johnson - Auli'i Cravalho - Phillipa Soo
Synopsis C’est depuis les îles océaniennes du Pacifique Sud que la jeune Moana, en navigatrice émérite, décide d’entamer ses recherches pour retrouver une île aussi mystérieuse que fabuleuse. Au cours de cette traversée au long cours, elle va faire équipe avec son idole, le légendaire demi-dieu Maui, qui l’aidera à sillonner les océans et à accomplir un voyage épique empli d’énormes créatures marines, de mondes sous-marins à couper le souffle mais aussi de traditions fort anciennes…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques