Critique La Folle Histoire de Max et Léon

La Folle Histoire de Max et Léon
Film réalisé par Jonathan Barré et écrit par le duo d'humoristes, le Palmashow.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Aymeric DUGENIE

Critique du Film

S’exporter au cinéma ou à plus grande échelle est souvent le but principal d’un vidéaste. Youtube n’est qu’un moyen de s’ouvrir des portes sans passer par un chemin long et fastidieux qui n’aboutirait pas forcément comme on le souhaite. Depuis un bout de temps maintenant, on voit fleurir sur la plateforme vidéo de google, de nombreux collectifs en proie à des réalisations originales, des podcasteurs se mettre progressivement à la réalisation de court-métrage et même pour certain, à enfin franchir le cap du grand écran.

Parmi les plus connus, nous pouvons citer Norman Thavaud qui a assouvi un rêve d’enfant en tournant avec Maurice Bartélémy (malgré la très médiocre qualité du long métrage), Hugo Dessioux qui a eu la chance de tourner aux côtés de Jean Reno et Rémi Gaillard qui a fait son film N’importe qui. Youtube est un tremplin, s’il y a des vidéastes qui s’acharnent dans l’espoir plus ou moins naïf de pouvoir gagner leur vie sur cette plateforme, d’autres voient plus grand et c’est tout à leur honneur. C’est comme ça que certains écrivent leurs mangas, d’autres leurs bd, d’autres encore préfèrent s’orienter vers le spectacle sur scène ou encore le journalisme.

Il ne faut pas s’étonner de voir des vidéastes aujourd’hui arriver sur le grand écran et encore moins s’en plaindre. La grande majorité ont grandi avec les Inconnus, les Nuls, Kad & O et bien d’autres. Malheureusement, ces derniers nous ont prouvé ces 5 dernières années qu’ils n’étaient manifestement plus capables de faire des films dignes de ce nom (à notre plus grand désarroi, cela va sans dire), il faut bien que certaines personnes assurent la relève. C’est comme ça que le Palmashow, composé de David Marsais et Grégoire Ludig, accompagné de leur réalisateur Jonathan Barré, poursuivent cette lignée créatrice des longs métrages avec La Folle Histoire de Max et Léon.

Mais comme on a pu le voir avec Norman ou Rémi, l’originalité n’était pas vraiment au rendez-vous et c’est souvent la plus grosse crainte : vont-ils faire ce qu’ils font d’habitude sur grand écran ou s’essayer à quelque chose de nouveau ? Et dans le cas du Palmashow, comme on pouvait s’y attendre, ils ne se sont pas foutus de leur public en proposant une véritable histoire originale teintée de plusieurs inspirations.

Il se dégage de ce long métrage des inspirations venant de la 7ème Compagnie ou de OSS 117 dont il tire les bonnes idées

Max et Léon, deux amis d’enfance, se retrouvent à rejoindre l’armée pour être envoyés au front lorsque la seconde guerre mondiale éclate. Couards et grandement incompétents, ils parviennent malgré tout à fuir leurs prérogatives et sont emportés dans une aventure complètement loufoque qui va les dépasser jusqu’à la fin. On n’échappe pas à plusieurs clichés, le duo comique n’offrant pas de rôle de composition particulièrement incroyable. Ils reflètent assez basiquement l’état d’esprit qu’on leur connaît. Ce genre d’histoire complètement barrée qui part dans tous les sens suit certains procédés récurrents et certaines intrigues auxquelles on échappe pas.

Deux grandes inspirations s’en dégagent : la trilogie de la 7ème compagnie, nos protagonistes devenant des héros de guerre malgré eux en étant complètement séparés de leur compagnie ; et le dyptique OSS117 de Michel Hazanavicius avec un côté légèrement provocateur mais sans le talent de Jean Dujardin. Deux grandes sagas de l’humour français dont on peut admettre qu’ils en retirent une bonne partie de l’essence. On mettra sur le dos de l’amateurisme le manque d’équilibrage entre critique, humour, originalité et talent d’écriture (bien qu’en tant que scénariste, les deux partenaires ont prouvé par bien des épisodes leur grande maîtrise).

Si l’on peut noter de bonnes références parmi ce genre d’humour, on se rappelle que les derniers sketchs du Palmashow ne se renouvelaient pas des masses. Jeanne nous fait toujours autant rire et le Ninja aussi, mais la grosse crainte était de voir, sinon une retranscription directe d’épisodes dans un cadre filmique, au moins un mélange de tout ce qui a fait la force de leurs personnages et l’ingéniosité de leur concept. Hors ils sont malins, et ils ont su admirablement éviter ce piège. On n’échappe pas au passage de leur clique habituelle de leurs vidéos, mais nous ne sommes pas submergés par l’auto-référence.

Les deux humoristes ne sombrent pas dans l'auto-référence et font preuve d'originalité

Au contraire, celle-ci est quasiment inexistante, s'il y a 2 références à leurs propres personnages et situations, c'est le bout du monde. A ce niveau, non seulement l’histoire est plutôt bien trouvée et amusante, mais elle n'est pas nécessairement trop lourde malgré un running gag pas forcément du meilleur effet. De plus, on notera la présence de Bruno Wolkowitch, un acteur très discret, relativement peu connu, mais doté d’un talent et d’un charisme fous. Et dire que dans PJ il était, avec Thierry Desroses, le pilier incontestable de la série.

En somme David et Grégoire ont su s’adapter à ce nouveau format contrairement à certains de leurs prédécesseurs. Le film vaut ce qu’il vaut et se regarde sans prétention. Bon dans son ensemble mais perfectible, il fera indéniablement passer un bon moment. Par ailleurs, on ne peut laisser de coté la distribution du film, le travail des humoristes est à la fois original, intéressant et drôle. Recréer de nouveaux sketchs autour de la publicité de leur long métrage sans réutiliser leurs personnages habituels rend l’initiative d’autant plus louable. Dans tous les cas, La Folle Histoire de Max et Léon est un film d’une grande fraîcheur qui fera passer un très agréable moment en rehaussant légèrement la morosité des comédies actuelles.

Informations

Détails du Film La Folle Histoire de Max et Léon
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie - Guerre
Version Cinéma Durée 98 '
Sortie 02/11/2016 Reprise -
Réalisateur Jonathan Barré Compositeur Charles Ludig
Casting David Marsais - Grégoire Ludig - Alice Vial
Synopsis Les aventures de Max et Léon, deux amis d'enfance fainéants et bringueurs, qui tentent par tous les moyens d'échapper à la Seconde Guerre mondiale.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques