Critique The Rocky Horror Picture Show

The Rocky Horror Picture Show
The Rocky Horror Picture Show de Jim Sharman est une œuvre forte et indémodable qui rend très vite accro. Le film garde un message de tolérance extrêmement puissant. Il est un témoignage poignant d’une époque révolue au message qui n’aura...

Verdict Note : Exceptionnel ! Exceptionnel !

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Sexe, drogue et rock’n’roll. C’est trois mots qui semblent impossible à dissocier n’auront jamais aussi bien collé à un film. The Rocky Horror Picture Show est une œuvre majeure des années 70. Un témoignage poignant d’une époque révolue au message qui n’aura jamais été autant d’actualité. 

Un témoignage poignant d’une époque révolue au message qui n’aura jamais été autant d’actualité.

Le Rocky Horror doit sa renommée aux fans. Jamais les spectateurs n’auront porté autant un film au rang de chef d’œuvre culte aussi haut et aussi loin. Il s’est fait sa place dans le circuit des séances de minuit (Midnight Movies) dans les années 70. S’il a mis du temps à creuser son trou, il appartient aux rares ovnis en lesquels les programmateurs ont voulu croire. Salles comble tous les soirs, 365 jours par an pendant près de 5 ans. Non vous ne rêvez pas. On vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître. On était loin des deux à six mois d’exploitation en salle d’aujourd’hui. A l’époque, tant qu’un film marchait, on le diffusait. Quiconque s’intéresse un tant soit peu à l’histoire des Midnight Movies doit s’arrêter sur The Rocky Horror Picture Show. Nous vous invitons d’ailleurs à vous ruer sur l’excellent documentaire Midnight Movie de Stuart Samuels qui passe en revue six des films les plus marquants des séances de minuit.

Plus qu’une simple comédie musicale horrifique, le film est devenu une institution.

Plus qu’une simple comédie musicale horrifique, le film est devenu une institution. Les séances s’enflammaient, les spectateurs venaient grimé, chantaient les chansons, remplissaient les vides de dialogues offrant une histoire alternative au film de Jim Sharman. La famille du Rocky Horror s’étend au-delà de son casting. Ne serait-ce que Sal Piro, plus gros fan du film au monde. En 1987, il rentrait dans le Guinness Book des Records totalisant plus de 750 visionnages du film en salle (imaginez aujourd’hui). Le film est d’ailleurs diffusé au moins une fois par an au Studio Galande à Paris, l’expérience doit toujours être aussi prenante.

The Rocky Horror Picture Show est un film qui fait référence à toute une culture marquante de l’époque.

The Rocky Horror Picture Show est un film qui fait référence à toute une culture marquante de l’époque. Parmi les symboles forts, on notera un amour pour La Nuit du Chasseur de Charles Laughton puisque le personnage d’Eddie arbore fièrement les mots « hate » et « love » sur le bout de ses doigts. Rocky qui grimpe sur l’antenne RKO renvoie bien sûr à King Kong. D’ailleurs le personnage de Rocky lui-même n’est autre que la créature de Frankenstein revisitée. Le madison sur le morceau culte The Time Warp est une copie conforme d’une scène similaire vue chez Godard dans Bande à Part. Les morceaux du film en eux-mêmes sont des références au cinéma de science-fiction et fantastique des années 30 – 50. Ne serait-ce que l’introduction du film sur la chanson Science-Fiction / Double Feature qui case en moins de cinq minutes des allusions à : Geoge Pal, Janette Scott, Michael Rennie, Fay Wray, Docteur X, Planète Interdite, Flash Gordon, Le Jour Où La Terre S’arrêta, L’homme Invisible, King Kong…et pleins d’autres qui ne nous reviennent pas en tête. Plus qu’une encyclopédie vivante du septième art, le Rocky Horror a eu un impact considérable dans les productions modernes et la culture populaire qui suivit. C’est d’autant plus drôle de faire référence à un film de références. Au cinéma, Alan Parker lui rend hommage dans son film Fame en 1980. Scary Movie 2 le choisit comme film central de son gloubi-boulga parodique en y incorporant Tim Curry au casting et le majordome représentant clairement la satire du personnage de Riff Raff. Des chanteuses comme Jessie J. ou encore Britney Spears ont déjà incorporé un peu de sauce Rocky Horror dans un de leur morceau.

Le film en lui-même garde un message de tolérance extrêmement puissant. Il prône le droit (voire le devoir) de s’abandonner à une liberté sexuelle débridée et sans tabous. Il invite le spectateur à véhiculer le respect d’autrui, à accepter les différences de tout le monde dans la joie et l’allégresse…et si ça peut se faire en chanson c’est encore mieux. Devenez cet hôte qui vit en vous, laissez sortir votre « moi intérieur » pour enfin être vous-même. Comme dirait le Dr Frank-N-Furter : « don’t dream it, be it ! » Tim Curry d’ailleurs est prodigieux en « Sweet Transvestite from Transylvania ». Il y trouve le meilleur rôle de sa carrière (à même pied d’égalité que sa prestation en tant que clown démoniaque dans Ca de Tommy Lee Wallace, qui en aura traumatisé plus d’un(e) dans sa tendre enfance).

The Rocky Horror Picture Show est une œuvre forte et indémodable qui rend très vite accro. Pour peu que vous aimiez le rock’n’roll et les castings aussi fou que les personnages campés, ruez-vous dessus. D’ailleurs, il va falloir que nous mettions vite le point final à cette chronique, la chaîne du temps nous rappelle à ses côtés. Let’s do the time warp again !

Informations

Détails du Film The Rocky Horror Picture Show
Origine Etats Unis Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Film Genre Comédie Musicale
Version Cinéma Durée 100 '
Sortie 14/04/1976 Reprise -
Réalisateur Jim Sharman Compositeur Richard Hartley
Casting Susan Sarandon - Tim Curry - Richard O'Brien - Barry Bostwick - Patricia Quinn - Meat Loaf
Synopsis Une nuit d'orage, la voiture de Janet et Brad, un couple coincé qui vient de se fiancer, tombe en panne. Obligés de se réfugier dans un mystérieux château, ils vont faire la rencontre de ses occupants pour le moins bizarres, qui se livrent à de bien étranges expériences.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques