Critique Match Retour (Grudge Match)

Match Retour
Match Retour de Peter Segal balance deux héros emblématiques pour un dernier tour de force ravivant la flamme d’une gloire passée qu’on n’a pas oublié. Les acteurs prennent un malin plaisir à jouer avec leur image. Distrayant en tout point.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Sylvester Stallone vs Robert De Niro ! Rocky Balboa vs Jake La Motta ! Rocky vs Raging Bull ! Autant vous dire que nous étions conquis dès le départ. C’est un film qui s’adresse clairement aux fans de ceux cités ci-dessus. Un film qui sent bon la nostalgie des deux œuvres cultes. 

Un film qui sent bon la nostalgie des deux œuvres cultes.

Peter Segal est un habitué des comédies à l’humour gras. Grand pote d’Adam Sandler (Amour & Amnésie, Self Control, Mi-Temps au Mitard) nous savions exactement le genre de discours qu’il nous servirait dans ce match au sommet. Pour sûr, les scénaristes Tim Kelleher, Doug Ellin et Rodnay Rothman ont été bercé par les films de John G. Avildsen et Martin Scorsese. Les références aux rôles que nos deux stars campent dans leur film respectif crèvent les yeux. Stallone renoue avec son personnage de Rocky : un homme torturé par un passé blessant qui cache de lourds secrets. Il passera par différents stades émotifs avant de renouer avec l’envie d’affronter le ring à nouveau. De Niro est un mix entre La Motta et son frère du film de Scorsese : hargneux, alcoolique notoire, violent et homme à femme. De son côté, il n’attend qu’une seule chose depuis 30 ans : donner la raclée que son éternel rival mérite. Une ombre au tableau de ces deux boxeurs : un match non disputé. Tels deux gamins, ils nourrissent de vieilles rancunes ne sachant pas qui était le plus fort parmi les forts. 30 années de rancunes qui correspondent à peu de chose près aux années qui se sont écoulées entre la consécration de leur rôle respectif (Rocky est sorti en 1976 et Raging Bull en 1980). C’est une réflexion intéressante qui amène le spectateur à sortir du film pour aller puiser dans les souvenirs et les liens qu’il peut avoir avec les modèles.

Ces deux boxeurs sont restés enfermés dans leur époque. Le monde actuel dans lequel ils se retrouvent propulsé leur est complètement étranger. Le pouvoir des médias qui régissent l’hystérie collective apportant un phénomène de popularité de masse leur passe complètement au-dessus. Cette ignorance et cette envie de ne pas vouloir tourner la page donnent lieu à de belles scènes d’un comique absurde à s’en lécher les babines (la création du jeu vidéo, le match UFC…). La querelle dure en sous-marin depuis 30 ans mais YouTube se chargera de faire éclater le conflit au grand dam des producteurs véreux qui voient arriver une pluie fulgurante de billets verts. Le combat final n’a pas manqué de nous donner le lot d’émotions que nous attendions de lui.

Le combat final n’a pas manqué de nous donner le lot d’émotions que nous attendions de lui.

Robert De Niro qui débarque sur le ring accompagné de I’m Shipping Up To Boston de Dropkick Murphys et à Sylvester Stallone de répliquer en se pointant sur Back In Black de AC/DC sonnent comme une plongée au sein de notre culture personnelle qui rend notre avis le moins objectif possible. Tel un Rocky, les conflits qui se régleront sur le ring sonneront comme un aboutissant positif plein de catharsis pour les deux personnages. Segal s’amuse même à reprendre quelques valeurs de plans identiques aux deux films dont sont issus ses personnages. Et malgré leurs âges avancés et leurs corps fatigués qui ne peuvent pas mentir pour eux, ils arrivent encore à se rentrer dans le lard avec la même verve qu’il y a 30 ans. Le film divise les avis qui soulignent un concept bidonné se reposant sur un simple coup marketing voulant surfer sur le succès passé de Rocky et Raging Bull. Nous ne sommes pas d’accord dans le sens où s’il avait été réellement le cas, on nous aurait offert un remake des deux films et non un hommage.

Match Retour balance deux héros emblématiques pour un dernier tour de force ravivant la flamme d’une gloire passée qu’on n’a pas oublié. Les acteurs prennent un malin plaisir à jouer avec leur image. Ils se chamaillent à coups de vannes en-dessous de la ceinture et de combats de mômes de 10 ans à qui on aurait racketté le goûter dans la cour de récréation. Distrayant en tout point.

Informations

Détails du Film Match Retour (Grudge Match)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie
Version Cinéma Durée 113 '
Sortie 22/01/2014 Reprise -
Réalisateur Peter Segal Compositeur Trevor Rabin
Casting Robert de Niro - Sylvester Stallone - Kim Basinger - Alan Arkin - Kevin Hart - Jon Bernthal
Synopsis Henry "Razor" Sharp et Billy "The Kid" McDonnen sont deux boxeurs de Pittsburgh propulsés sous le feu des projecteurs grâce à leur rivalité ancestrale. Chacun a eu l'occasion de battre son adversaire à l'époque de sa gloire, mais en 1983, alors qu'ils s'apprêtaient à disputer un troisième match décisif, Razor a soudain annoncé qu'il arrêtait la boxe : sans explication, il a ainsi brutalement mis fin à leur carrière à tous les deux. Trente ans plus tard, le promoteur de boxe Dante Slate Jr., y voyant une occasion de gagner beaucoup d'argent, leur fait une offre irrésistible : monter sur le ring pour obtenir leur revanche une bonne fois pour toutes.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques