Critique Rester Vertical

Rester Vertical
Critique de Rester Vertical, réalisé par Alain Guiraudie, avec Damien Bonnard, India Hair, Raphaël Thiéry, Christian Bouillette.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par David Speranski

Critique du Film

Paradoxalement, le cinéma confidentiel d'Alain Guiraudie est devenu grand public grâce à L'Inconnu du Lac, nommé aux César et prix de la mise en scène dans la section Un Certain Regard en 2013. Il le doit à un effet de scandale en raison de ses scènes de sexe gay non simulées (on se souvient du tollé provoqué par le film et surtout son affiche dans les salles de Versailles) et à une intrigue inhabituelle de thriller chez Guiraudie. Avec Rester Vertical, back to basics, on quitte le parking et le lac angoissants du précédent film pour retrouver les paysages campagnards du Sud-Ouest que l'on avait pris plaisir à arpenter dans Le Roi de l'évasion (avec Hafsia Herzi) et ses précédents films.

Par la solennité du ton et la beauté des cadres, Rester Vertical évoque irrésistiblement le western ou l'aspect légendaire des mythes. Il y est en effet question comme dans les westerns de John Ford ou d'Anthony Mann, d'un étranger à la région, soi-disant metteur en scène en quête d'un sujet, qui débarque dans une ferme. Il n'éprouve pas de difficultés à séduire la bergère du coin, en dépit des réticences de son père. Après des accouplements filmés sans pudeur ni honte (avec au passage un plan directement repris de L'Origine du monde de Gustave Courbet), ils auront un enfant. Au passage, notons que la séquence de l'accouchement est filmée avec une frontalité qui pourra quelque peu éloigner les âmes sensibles. Malheureusement la bergère a du mal à assumer cette maternité imprévue et abandonne un jour le père et son enfant.

Rester Vertical est une œuvre intéressante et sans concessions qui aurait sans doute gagné à plus de simplicité et de transparence.

Le film brasse ainsi plusieurs thèmes de manière plus ou moins confuse: le baby blues, la désertification des campagnes, la misère urbaine, les légendes animales (la recherche du loup), le souhait de paternité. Or les thèmes se succèdent sans véritablement fusionner en une unité, contrairement à L'Inconnu du lac, tout dévolu à son intrigue de thriller homosexuel. Les admirateurs de Guiraudie y retrouveront son sens de l'image, le cinéaste parvenant toujours à filmer avec une dose non négligeable de mystère et de fascination le Sud-Ouest comme si c'était l'Ouest Américain. Attaqué par une meute de SDF sans foi ni loi, Léo, le metteur en scène, subit une dégringolade sociale impressionnante en ville et se voit obligé de rejoindre la campagne. Les loups qu'il y retrouve sont-ils censés être plus accueillants ou retrouve-t-il chez eux la même hostilité qu'en territoire urbain où "l'homme est un loup pour l'homme"? Le titre du film semble un écho aux Nuits Debout qui ont fait vaciller le gouvernement français sur son socle de certitudes, mais le fond social de Rester Vertical n'est guère approfondi et se limite à une brève et trop elliptique description de la misère.  

Le film constitue une suite d'épisodes plutôt décousus mais parfois fascinants comme la séquence du "suicide assisté" où Léo aide un vieil homme à quitter ce monde, de la manière la moins conventionnelle qui soit, sur fond de guitare électrique. Guiraudie a ainsi repris le chemin de son cinéma quelque peu ésotérique mais parfois oublie de nous en confier les clés. Rester Vertical n'en demeure pas moins une œuvre intéressante et sans concessions qui aurait sans doute gagné à plus de simplicité et de transparence.

 

Informations

Détails du Film Rester Vertical
Origine France Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Film Genre Drame
Version Cinéma Durée 100 '
Sortie 24/08/2016 Reprise -
Réalisateur Alain Guiraudie Compositeur
Casting India Hair - Damien Bonnard - Raphaël Thiéry - Christian Bouillette
Synopsis Léo est à la recherche du loup sur un grand causse de Lozère lorsqu’il rencontre une bergère, Marie. Quelques mois plus tard, ils ont un enfant. En proie au baby blues, et sans aucune confiance en Léo qui s’en va et puis revient sans prévenir, elle les abandonne tous les deux. Léo se retrouve alors avec un bébé sur les bras. C’est compliqué mais au fond, il aime bien ça. Et pendant ce temps, il ne travaille pas beaucoup, il sombre peu à peu dans la misère. C’est la déchéance sociale qui le ramène vers les causses de Lozère et vers le loup.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques