Critique S.O.S Fantômes (Ghostbusters)

S.O.S Fantômes 3
La nostalgie rend méfiant, d'autant plus lorsque la recette est revue et corrigée. Soyons clairs : la cuvée SOS Fantômes 2016 de Paul Feig, portée par un casting féminin, n'est pas la catastrophe prophétisée par beaucoup d'internautes.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Pierre LARVOL

Critique du Film

Sorte d'arlésienne du cinéma, le retour sur grand écran de la licence iconique de Ivan Reitman s'est finalement concrétisé. Plus de trente ans après la sortie du premier épisode, le temps était venu pour l'oeuvre de passer au travers de l'impitoyable moulinette hollywoodienne, obsédée par le reboot de gloires cinématographiques passées. Alors que le film n'avait pas encore franchi le pas de nos salles sombres, ce dernier avait déjà son armée de détracteurs : à la manière d'un Retour vers le Futur, S.O.S Fantômes est sans aucun doute un sujet sensible. La nostalgie rend méfiant, d'autant plus lorsque la recette est revue et corrigée. Soyons clairs : la cuvée 2016 de Paul Feig, portée par un casting féminin, n'est pas la catastrophe prophétisée par beaucoup d'internautes.

La cuvée 2016 de Paul Feig, portée par un casting féminin, n'est pas la catastrophe prophétisée par beaucoup d'internautes.

Pas de plan sur la comète non plus, clairement on est face à un produit pensé pour être digéré par un public aussi bien composé de connaisseurs que de novices. Une nouvelle porte d'entrée vers une série qui doit son succès aussi bien à son humour qu'à son ingéniosité scénaristique et visuelle. De ce côté difficile d'accorder beaucoup de crédit au scénario de cet épisode tant il se contente, dans les grandes lignes, de reprendre celui du premier volet. Reste une écriture contemporaine, ancrée dans son temps. Si l'humour trône toujours bel et bien dans ce nouvel épisode, il est regrettable que son dosage n'ait pas été plus savamment distillé. Comme bien souvent avec les réalisations de Paul Feig, le verre déborde et l'intrigue peine à se faire prendre au sérieux. L'enjeu, faute de réelles conséquences, n'existe que difficilement au milieu du flot de blagues. Heureusement, il faut tout de même reconnaître que le réalisateur a eu du flair concernant son casting,  l'enthousiasme de l'équipe faisant presque oublier les quelques lourdeurs du film. Le duo Kristen Wiig / Melissa McCarthy (qui viennent du Saturday Night Live, tout comme Bill Murray) fonctionne toujours aussi bien, Leslie Jones s'insère avec aisance dans le groupe et Chris Hemsworth brille avec son rôle de secrétaire totalement neuneu. Kate McKinnon s'avère être la moins convaincante du lot : pendant excentrique du rôle précédemment incarné par Harold Ramis, son personnage gesticule, chante, mais peine à exister à l'image. Heureusement, l'alchimie que l'on connaissait dans les précédents volets est intacte : les "Ghostbusters" modernes forment une équipe efficace. Mention au rare Andy Garcia qui remplace David Margulies dans le rôle du maire de New York. Outre ces derniers, on retrouve brièvement quelques têtes connues : Annie Potts, Ernie Hudson, Dan Aykroyd, Sigourney Weaver et Bill Murray dans un caméo relativement long et raté.

Divertissant et relativement efficace, à défaut d'être franchement original.

Des acteurs qui rappellent l'héritage porté par le film. La comédie culte d'Ivan Reitman plane au-dessus de ce reboot qui n'oublie jamais son modèle, au risque d'ailleurs de n'exister qu'au travers de l'oeuvre de 1984. On retrouve donc avec plaisir l'Ecto-1, la mythique ambulance du film, les fameuses combinaisons ainsi que certaines entités et incarnations. Quelques nouveautés sont également de la partie, notamment au niveau de l'armement. Rien de bien marquant cependant, l'imaginaire de l'oeuvre manquant d'initiative (on note quand même la scène de la parade). On se contente donc de retrouver, au fur et à mesure, les différentes icônes de la franchise sans jamais être frappé par ce qui n'était pas présent dans les précédents épisodes. C'est surtout du côté de la réalisation que le film prend ses aises : relativement rythmé et visuellement réussi, le film dispose d'excellents effets spéciaux et de belles couleurs, très chaudes. Musicalement, la bande-son navigue entre hommage et reprise. Tout ne fonctionne pas, mais au moins il y a une tentative d'appropriation du matériel musical. Les musiques ne se montrent pas spécialement marquantes, néanmoins elles assurent correctement l'ambiance.

Sans grande surprise, le S.O.S Fantômes de 2016 souffre de la comparaison avec son modèle : en ne parvenant pas à se démarquer suffisamment scénaristiquement, le film ne fait finalement que figure de reboot générique qui fait correctement le travail, mais peine à justifier sa propre existence. Divertissant et relativement efficace, à défaut d'être franchement original.

Informations

Détails du Film S.O.S Fantômes (Ghostbusters)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie - Fantastique
Version Cinéma Durée 117 '
Sortie 10/08/2016 Reprise -
Réalisateur Paul Feig Compositeur Theodore Shapiro
Casting Charles Dance - Kristen Wiig - Chris Hemsworth - Andy Garcia - Melissa McCarthy - Michael K. Williams - Leslie Jones (II) - Kate McKinnon
Synopsis Erin Gilbert et Abby Yates sont deux scientifiques en devenir, qui écrivent un livre expliquant que les fantômes existent. Quelques années plus tard, Erin décroche un prestigieux poste d'enseignante à l'université Columbia. Mais quand son livre refait surface, elle devient la risée de l'académie. D'étranges événements vont pousser les deux anciennes amies à enquêter ensemble.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques