Critique Suicide Squad

Suicide Squad
Suicide Squad, critique contre : Quand DC copient Marvel, ils copient la médiocrité cinématographique qui vient avec...

Verdict Note : Maladroit sur de nombreux points. Maladroit sur de nombreux points.

Par Rémy Pignatiello

Critique du Film

Les problèmes de Suicide Squad apparaissent très rapidement à l'écran. Avec son casting hétérogène mais tristement homogène dans l'absence de qualité de jeu, le film essaie surtout de faire rentrer un peu moins de 10 personnages. Mais, faute de temps, le film ne prend la peine de n'en introduire puis développer qu'une poignée d'entre eux. Les chanceux ont droit à leur petite introduction rigolote mais surchargée jusqu'à l'illisibilité (un problème récurrent du film). D'autres comme Slipknot se voit balancé à l'arrache dans le film (pour rien, juste un clin d'oeil à 2 balles au Captain Boomerang version papier) tandis que Katana sort littéralement de nulle part.

Passé cette exposition, le film se met en branle rapidement, puisque la destruction générale du grand méchant, habituellement réservée aux 30 dernières minutes, nous est ici envoyée... après 30 minutes de film seulement. A partir de là, le film va se contenter de tourner en rond, lissant progressivement des super-vilains en simples supers faisant simplement des blagues un peu plus crues que d'habitude. Il faut voir le film faire de ces bad-asses, notamment Deadshot, des supers au grand coeur, près à se sacrifier pour sauver la planète même sans contrainte extérieure. Là où on attendait un minimum d'originalité au vu du matériel de départ, le film se contente de copier une recette interchangeable qui vaut pour les méchants de Suicide Squad comme elle vaudrait pour n'importe quelle équipe de supers.

Suicide Squad abandonne au bout de 30 minutes toute l'originalité de son matériel de départ pour rentrer dans le moule du film interchangeable de supers.

Cela se fait au chausse-pied lorsqu'il s'agit de faire un vague lien (plus proche du fan service qu'autre chose) avec l'univers étendu, même si ces ajouts ont la plus-value d'un spot TV de 15 secondes (une pose et une punch line et voilà). Cela se fait aussi en dépit de tout sens du rythme au montage, avec des flash-backs tombant comme du plomb aux endroits les plus improbables. Et cela se fait surtout au détriment de tout fun, toute légèreté amusante et transgressive... et toute lisibilité. Caser des chansons cool comme dans Les gardiens de la galaxie ? Les 15 premières minutes ressemblent à un interminable zapping musical surlignant à 200% ce qui se passe à l'écran (genre introduire les super-vilains sur Sympathy for the Devil). Les scènes d'action sont aussi mal troussées que celles de La chute de Londres, dans des endroits complètement aléatoires et non-définis (une rue encombrée, des bureaux encombrés, un passage encombré entre 2 buildings, tout est encombré dans Suicide Squad) face à des méchants aléatoires et non-définis (la première fusillade se fait face à des méchants que le film n'a littéralement même pas encore pris le temps d'expliciter). Et quand le final arrive, c'est pour se dérouler dans un épais brouillard masquant la plupart de l'action à l'écran, comme si l'absence de gestion de l'espace ne suffisait pas.

Au milieu de ce gloubi-boulga visuel, les acteurs rivalisent d'absence de finesse : si Margot Robbie varie un peu son jeu mais compose avec un personnage sans aucune cohérence, Will Smith est totalement transparent, Cara Delevingne traverse le film le regard laiteux, Viola Davis est plus monolithique qu'un Dolph Lundgren période Red Scorpion, et Joel Kinnaman pourrit chacune de ses scènes dès qu'il ouvre la bouche. Quand Jai Courtney sort presque positivement du lot, c'est qu'il y a de très gros soucis à se faire niveau casting.

Des acteurs majoritairement à la ramasse et des scènes d'action illisibles et aux décors interchangeables, façon La chute de Londres

L'histoire n'est pas en reste, tournant à vide au bout de 45 min, nous obligeant à subir littéralement 2 fois le même sauvetage tellement ça tourne en rond. Le Joker est une pièce superflue incorporée au forceps et qui sort du film pendant 40 minutes sans que ça ne choque personne. En même temps, vu le jeu de Jared Leto et le niveau du personnage (un espèce de gangster Thug Life zozotant bling bling torse-poil sous son imper), c'est peut-être mieux ainsi. La grande méchante est lancée sur un grotesque malentendu, et termine de la même manière après 10 minutes sans bouger tel un boss dans un jeu vidéo dont le script ne s'active que lorsqu'on s'en approche suffisamment (techniquement parlant, c'est d'ailleurs tout à fait possible que ce soit le cas dans le film). Sans parler des blagues qui tombent à plat, des lignes de dialogues abyssalement nulles (Suicide Squad fait partie de ces rares films qui n'est jamais aussi appréciable que lorsqu'aucun personnage ne parle) et des plans surlignant inutilement ce qui se passe à l'écran, comme si les spectateurs venaient de manquer les 15 secondes précédentes ("On tient son coeur, c'est le moment !"), il n'y a pas grand chose à sauver côté écriture hormis, finalement, une séquence mi-générique de fin pas forcément cohérente mais plus intrigante que tout ce qui a précédé.

Un Joker gangster Thug Life zozotant bling bling torse-poil sous son imper ? Définitivement une mauvaise idée.

En cherchant à rattraper Marvel Studios, DC et Warner ont surtout réussi à en copier sa médiocrité générale, mélange d'incompétence technique et d'inanité scénaristique. Ne reste à sauver qu'un tout petit pourcentage de blagues qui font mouche et un très joli plan du Joker et Harley Quinn s'embrassant dans une cuve. Ce qui ne fera pas lourd.

Informations

Détails du Film Suicide Squad
Origine Etats Unis Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Film Genre Action - Aventure - Fantastique
Version Cinéma Durée 130 '
Sortie 03/08/2016 Reprise -
Réalisateur David Ayer Compositeur Steven Price
Casting Will Smith - Ben Affleck - Jared Leto - Joel Kinnaman - Jai Courtney - Margot Robbie - Cara Delevingne
Synopsis Ce commando, qui oeuvre pour une agence secrète du gouvernement, est une unité d'agents paramilitaires spécialisée dans les missions jugées suicidaires.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques