Critique Star Trek

Star Trek
J.J Abrams ne met pas seulement en scène un blockbuster estival sous le simple nom Star Trek.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Mathieu Le Berre

Critique du Film

Star Trek ? Il en faut un certain culot pour relancer une saga, certes fameuse, mais cruellement ringarde. Souvenez-vous de William Shatner et Leonard Nimoy dans leurs costumes rouges ou jaunes, justaucorps siglés par le logo de Starfleet. Ils n’avaient pas peur du ridicule. Puis voir ces mêmes personnages reprendre leurs rôles au fur et à mesure des 50 années d’existence laisse des traces indélébiles sur une carrière. William Shatner prend du poids et un triple menton au fil des films ne pouvant à peine sauter dans Star Trek Générations.
Après une première série dans les années 60 pas très populaire faute d’audience et seulement trois saisons avant annulation, c’est le succès de Star Wars qui pousse la Paramount à relancer la machine avec succès. Les années Reagan sont propices à l’utopie, ce même président promettant de nouvelles épopées à travers les étoiles. Star Trek est le médium adéquat à l’empathie des spectateurs, car contrairement aux Star Wars, les aventures à bord de l’Enterprise (tout aussi charismatique que le Faucon Millenium, voire mieux) laissent côtoyer de véritables humains dans un futur lointain. Suite au dernier long-métrage tiré de la série Star Trek : Nouvelle Génération en 2002, Paramount tente le coup de relancer une nouvelle fois la franchise au cinéma cette fois-ci, un reboot sous la houlette du talentueux J.J Abrams avec un casting tout neuf reprenant les rôles de Kirk, Spock et McCoy.

Cette version zéro de la saga Star Trek est le renouveau du space opera !

Star Trek subit le même syndrome « Mission : Impossible ». À chaque nouveau projet tiré de la série originale, on y croit moyennement. Il faut dire que les deux séries communes à la Paramount respirent l’ancienneté. Mais la sortie des différents épisodes est un succès nous laissant pantois par une maîtrise évidente de l’objet, son histoire et sa notoriété. Chaque aventure de l’agence « Mission:Impossible » relève le défi avec brio. Tom Cruise (acteur/producteur) – aidé par les différents réalisateurs embauchés — réinvente le style au fur et à mesure des films, prenant les ingrédients de la série de Bruce Geller pour les moderniser et en faire un spectacle dantesque. J.J Abrams reprend savamment la même recette pour Star Trek, lui qui a officié sur Mission:Impossible 3.
Dans ce Star Trek version 2009, tout est revu de fond en comble. Le réalisateur américain s’attache aux racines pour ne pas froisser les Trekkies et permet au plus grand nombre de s’installer tranquillement avec son pop corn. Ce long-métrage zéro débute par la naissance mouvementée de James Tiberius Kirk dont Chris Pine reprend fièrement le rôle, iconisé avant lui par William Shatner. Suite à la perte de son père, il va passer son enfance et son adulescence à essayer de reprendre le flambeau d’un père mort au combat, d’être à la hauteur d’un héros. De l’autre, Zachary Quinto (aperçu en méchant dans la série Heroes) reprend avec sagesse les oreilles pointues de l’inévitable Spock, rôle complexe incarné par le magnifique Leonard Nimoy. Né d’un père vulcain et d’une mère humaine, Spock est un bâtard intelligent, mais ignoré par les siens. Tout comme Kirk, il a une identité à prouver. Leur rencontre va faire des étincelles.

Grandiose !

Star Trek sous l’oeil de J.J Abrams est un space opera fraternel où la conjugaison fumeuse de deux personnes va amener un équipage à croire en la solidarité et au courage. Les rapports entre Spock et Kirk sont loin d’être au beau fixe pendant toute l’aventure. On suit les deux hommes à l’académie de Starfleet puis lors de leur première mission en commun. Kirk est talentueux, mais insolent, Spock est intelligent, mais autodidacte. J.J Abrams a alors l’intelligence de placer les deux hommes face à leurs responsabilités et face à des événements qui les marqueront à vie. Les fameux héros de la saga Star Trek sont dans ce reboot de simples jeunes hommes en attente de leurs expériences aux confins de l’espace. Dans cette histoire voyant débarquer de méchants romuliens dirigés par Nero (Éric Bana), ils vont devoir faire face à une nouvelle guerre débouchant sur l’apocalypse. Star Trek devient alors pour J.J Abrams plus qu’un film de personnages. Cette saga opératique devient sous les yeux du créateur d’Alias le parallèle évident de la propre histoire du peuple juif. Les vulcains – des êtres intelligents et sages – sont chassés par la vengeance d’un Nero intraitable envers une ethnie traquée et massacrée. Une persécution historique qu’Abrams exorcise via ce transfert vers Spock assistant impuissant à l’extinction de son peuple depuis le hublot de l’Enterprise. L’épreuve d’un homme qui portera cet épisode comme une croix tout au long du film et de sa vie. Une traverse le guidant au fur et à mesure de ses choix, de ses engagements en amour et en amitié, notamment avec Kirk. Spock – personnage principal évident dans ce premier volet – va alors voir son futur lui être transmis. Un futur biblique faisant de lui un meneur, un guide pour son peuple et ses survivants. Une nouvelle planète telle l’Israël pendant l’Exode Mosaïque. Spock, le prophète vulcanien guidant un nouveau groupe vers la reconstruction d’une Terre, d’une identité que ces mêmes semblables lui avaient interdit. Un homme recherchant la paix et la prospérité dont le futur va lui être indiqué par son propre soi, son prochain mythique.

Une épopée incroyable et épique !

J.J Abrams ne met pas seulement en scène un blockbuster estival sous le simple nom Star Trek. Il se sert de cette matière pour élaborer un space opera grandiose où l’histoire sera le fil conducteur d’une saga naissante. Les événements de ce premier film se répercuteront bien après. Les décisions prises seront le fruit de nouvelles intrigues, l’évolution certaine de personnages dont le futur se dessine sous nos yeux. Rares sont les films à élaborer une intrigue si fine sous l’apparat de batailles démentes. Star Trek, sous l’égide de J.J Abrams, est le renouveau du Space Opéra. Une élévation moderne apportant un souffle épique, une incroyable épopée en apportant d’autres, une renaissance complète et jouissive entre batailles spatiales insensées et personnages fouillés. Une future saga reprenant les codes préétablis de la science-fiction et de sa propre mythologie à son compte pour peindre une aventure à couper le souffle, sombre et dantesque comme tout divertissement de bon aloi. Une chose rare dans notre cinéma moderne.

Informations

Détails du Film Star Trek
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Action - Aventure - Science - Fiction
Version Cinéma Durée 127 '
Sortie 06/05/2009 Reprise -
Réalisateur J.J. Abrams Compositeur Michael Giacchino
Casting Zoe Saldana - Chris Pine - Karl Urban - Zachary Quinto - Eric Bana - Leonard Nimoy
Synopsis Deux officiers que tout oppose, James Kirk, arrogant et rebelle, et le jeune Spock, mi-homme mi-Vulcain, embarquent à bord de l’U.S.S Enterprise : le vaisseau spatial le plus sophistiqué jamais construit.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques