Critique Independence Day : Resurgence

Independence Day : Resurgence
Independence Day : Resurgence est un énorme point d’interrogation. Gros coup marketing ou épisode incomplet et handicapé par une histoire tronquée en deux parties ?

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Vingt ans après avoir fait voler la Maison Blanche en éclats, Roland Emmerich renoue avec l’univers Independence Day dans l’espoir de briller à nouveau au box-office. Partant gagnant dès le départ compte tenu du culte voué au premier film et des souvenirs de cinéma qu’il laisse indélébiles dans la mémoire des spectateurs de l’époque, Independence Day : Resurgence sent le carton (presque) assuré (et ce n’est pas ses innombrables trailers matraqués dans tous les sens depuis la fin de l’année dernière qui nous feront dire le contraire). Suscitant une attente considérable chez les fans, cette suite situe son histoire vingt ans après les événements du premier film. Après avoir vaincu l’assaut des extraterrestres, le monde a apprivoisé leur technologie. Les nations du monde entier se sont unies afin de reconstruire une société uniforme, solide et fin prête à répondre en cas d’une nouvelle invasion. Vingt ans que le monde se prépare…les envahisseurs aussi !

Independence Day : Resurgence souffre du syndrome Star Wars 7.

Au moment d’écrire ces lignes, la confusion règne encore. Independence Day : Resurgence pâtit d’un scénario aussi creux que prévisible. Sous couvert d’une revanche, Emmerich cache une redite parfois trop paresseuse pour nous emballer complètement. Malgré les multiples batailles parsemant le métrage, le déjà-vu l’emportera bien trop souvent sur l’émerveillement. Non pas que le film soit soporifique, loin de là (plus pop-corn que cela c’est presque impossible !), mais on en attendait tellement plus. Pour autant, se retrouver comme à la maison devant des codes qu’on connait par cœur a quelque chose de rassurant, mais ici ça en devient presque trop. À la sortie de la salle, le doute n’était plus permis : Independence Day : Resurgence souffre du syndrome Star Wars 7. Emmerich se sert des personnages du premier film afin qu’ils passent le flambeau à la nouvelle génération tout en se payant le luxe d’en sacrifier un ou deux au passage. Malheureusement, il manque à ce film l’insouciance de son grand frère. Ainsi, on sera surpris de ne jamais entrer en empathie pour ces héros qui nous ont fait vibrer en 1996. Fort dommageable, surtout qu’Emmerich a réussi à ramener les trop discrets Jeff Goldblum et Bill Pullman devant sa caméra. Si l’on était enchanté de ces retrouvailles, on déchantera bien vite. Nos vieux briscards ne daignent plus tenter de briller, bien trop occupés à s’effacer derrière la nouvelle génération. Et ce n’est pas Roland Emmerich qui les aidera à se surpasser. Si la confusion règne au sein du casting, il en est de même dans le scénario. Notre réalisateur explose le compteur de ses facettes bipolaires que nous soulevions dans le dossier que nous lui avons consacré. En effet, d’un côté, Emmerich met un point d’honneur à toujours vouloir sauvegarder les valeurs humaines, et la communion et la paix mondiale qu’il recherche depuis plusieurs films semblent bien de mise en début de métrage. Seulement, au lieu d’en tirer de jolis bénéfices, il rend tous ses protagonistes plus débiles les uns que les autres. Chacune des lignes de dialogues ne seront qu’un long combat à qui sortira la vanne la plus enfantine possible. De la SF familiale certes, mais faudrait voir à pas trop nous prendre pour des benêts non plus !

Independence Day : Resurgence est un énorme point d’interrogation.

En revanche, Independence Day : Resurgence jouit d’une image extrêmement propre. Question effets, le petit Roland s’est donné les moyens de ses ambitions. Les extraterrestres sont plus stylisés que jamais. Les batailles sont propres, vives et très bien lisibles. Mais le véritable coup de cœur proviendra de la reine alien. Renvoyant directement à la reine d’Aliens de James Cameron, son design est absolument prodigieux. La bataille finale prend ainsi une ampleur nettement plus puissante que tout le reste du métrage. La dernière demi-heure nous en mettra plein les mirettes. Captant absolument toutes nos attentions, la fin du film dévoilera une ultime fourberie. Dans son petit élan de générosité, Emmerich n’oubliera pas de nous laisser totalement pantois. En effet, Independence Day : Resurgence ne sert qu’à préparer le terrain pour un troisième épisode. Et c’est là que toute la machinerie se dévoile dans toute sa laideur. Le film nous balade en terrain conquis pendant plus de sa moitié et nous jette à peine quelques miettes suffisamment consistantes pour qu’on attende de pied ferme la suite des événements. Qu’on se le dise, on se fera tous prendre au jeu ! Impossible de ne pas avoir envie d’admirer la conclusion annoncée pour un possible épisode 3. Tout ce matraquage pour si peu…c’est un bien maigre lot de consolation. Roland, tu deviens vraiment mesquin !

Independence Day : Resurgence est un énorme point d’interrogation. Gros coup marketing ou épisode incomplet et handicapé par une histoire tronquée en deux parties ? La question reste entière. Quoi qu’il en soit, les retrouvailles sont loin d’être l’énorme fiesta annoncée. Le film ne crée pas la même surprise que son grand frère, trop occupé à ressembler aux concurrents actuels que peuvent être les Star Wars et autres Star Trek.

Informations

Détails du Film Independence Day : Resurgence
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Action - Science - Fiction
Version Cinéma Durée 121 '
Sortie 20/07/2016 Reprise -
Réalisateur Roland Emmerich Compositeur David Arnold
Casting William Fichtner - Charlotte Gainsbourg - Jeff Goldblum - Bill Pullman - Liam Hemsworth - Maika Monroe - Jessie Usher
Synopsis Nous avons toujours su qu'ils reviendraient. La terre est menacée par une catastrophe d’une ampleur inimaginable. Pour la protéger, toutes les nations ont collaboré autour d’un programme de défense colossal exploitant la technologie extraterrestre récupérée. Mais rien ne peut nous préparer à la force de frappe sans précédent des aliens. Seule l'ingéniosité et le courage de quelques hommes et femmes peuvent sauver l’humanité de l'extinction.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques