Critique La leçon de piano (The Piano)

La leçon de piano
Un très beau film rempli de sentiments complexes, dévoilant de jolies nuances dans l'interprétation de son casting.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

Ressorti en DVD depuis le 21 juin dernier chez TF1 Vidéo pour d'obscures raisons (pas d'édition anniversaire, pas de nouveau master du film, pas de nouveaux suppléments), La Leçon de piano débarque donc à nouveau dans nos tiroirs vidéos. Même si l'on peut déplorer cette nouvelle édition simpliste, l'occasion de se replonger dans le film était trop belle et nous voilà vite bercés par la mélopée entêtante de Michael Nyman.

Que dire de La Leçon de piano aujourd'hui alors qu'il reste toujours le seul film réalisé par une femme palmé à Cannes ? L’œuvre est magnifique, on le savait déjà. Et les silences ne s'expliquent pas. Car il est autant question de silence que de musique dans ce film. Il nous raconte l'histoire d'Ada, une femme muette depuis l'enfance, mariée par son père à un colon de Nouvelle-Zélande qu'elle n'a jamais rencontré. Elle arrive alors sur cette île du bout du monde, accompagnée par sa fille et son piano dont elle ne se sépare jamais, celui-ci constituant sa seule passion. Mais pour Alistair Stewart, son nouveau mari, hors de question de transporter le piano jusque chez lui. Il faut franchir la jungle et la boue et s'y refuse. C'est donc Baines, leur voisin illettré qui récupère le piano. Celui-ci, épris d'Ada, lui propose un marché : elle devra regagner son piano touche par touche si elle se prête à ses fantasmes quand elle lui rend visite pour lui jouer du piano et, éventuellement, se déshabiller pour lui.

Un très beau film rempli de sentiments complexes, dévoilant de jolies nuances dans l'interprétation de son casting.

Bien entendu, le manège entre Baines et Ada prendra une tournure différente que Alistair s'en apercevra et quand Ada tombera elle-même sous le charme de Baines, illettré romantique finalement beaucoup moins rustre que son nouveau mari qui ne parvient pas à se faire aimer et à s'imposer en tant que chef de famille. Joli portrait de femme, La Leçon de piano est surtout une histoire d'amour touchante, racontant comment Ada devra se délester d'un tas de choses pour apprendre à vivre de nouveau. Coincée sur cette île boueuse auprès d'un foyer dont elle se moque éperdument, Ada est une héroïne complexe à qui Holly Hunter prête ses traits et toutes les expressions de son corps et de son visage. L'actrice, récompensée d'un prix d'interprétation à Cannes et d'un Oscar, s'implique corps et âme dans le rôle et livre une prestation intense. C'est pourtant de son personnage que La Leçon de piano tire ses faiblesses. Car Ada est une femme difficile à comprendre. Insupportable et capricieuse, elle se montre réticente à son nouveau foyer, délaisse sa fille (Anna Paquin, âgée de neuf ans lors du tournage dans un rôle de petite peste innocente et cruelle) et choisit aléatoirement ses moments de tendresse. Difficile d'éprouver une véritable empathie pour un personnage qui frôle les limites de notre agacement malgré toute la beauté de ses gestes sur la deuxième partie du film, Ada allant jusqu'à se séparer d'une touche de son précieux piano pour envoyer un mot d'amour à Baines.

Finalement ce sont les hommes qui sont mieux lotis dans le film en particulier Harvey Keitel qui joue à la fois sur sa part d'animalité déjà aperçue dans Bad Lieutenant et qui livre aussi une prestation dans un registre plus touchant. Baines, l'illettré fou d'amour pour Ada, ne récupère-t-il pas le piano délaissé sur la plage rien que pour elle ? En mari devenant cruel par pur orgueil et pure stupidité car incapable de se faire aimer et respecter, Sam Neill délivre une jolie interprétation, sombre et nuancée. Le tout dans une mise en scène superbe laissant la part belle aux silences et aux jeux de regards pour faire naître l'émotion quand la partition de Michael Nyman ne donne pas quelques frissons. Un très bon film rempli d'amour et de subtilité dont Jane Campion saisit les plus beaux atours.

Informations

Détails du Film La leçon de piano (The Piano)
Origine France - Australie - Nouvelle Zélande Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Drame - Romance
Version Cinéma Durée 121 '
Sortie 19/05/1993 Reprise -
Réalisateur Jane Campion Compositeur Michael Nyman
Casting Sam Neill - Anna Paquin - Harvey Keitel - Holly Hunter
Synopsis Au siècle dernier en Nouvelle-Zélande, Ada, mère d'une fillette de neuf ans, s’apprête à suivre son nouveau mari au fin fond du bush. Il accepte de transporter tous ses meubles à l'exception d'un piano qui échoue chez un voisin illettré. Ne pouvant supporter cette perte, Ada accepte le marché que lui propose ce dernier. Regagner son piano touche par touche en se soumettant à ses fantaisies.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques