Critique Alice de l'autre côté du miroir (Alice in Wonderland 2: Through the Looking Glass)

Alice de l'autre côté du miroir
Critique de Alice de l'autre côté du miroir, réalisé par James Bobin, avec Mia Wasikowska, Johnny Depp, Helena Bonham Carter, Anne Hathaway, Sacha Baron Cohen.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par David Speranski

Critique du Film

Alice de l'autre côté du miroir, on y allait un peu à reculons, encore traumatisé par le traitement hystérico-agressif que Tim Burton avait infligé à Alice au pays des merveilles, le conte pour enfants de Lewis Carroll. De plus, le CV de James Bobin, réalisateur de films sur Ali G, le rappeur gangsta, l'une des premières incarnations de Sacha Baron Cohen, ou les Muppets, ne disait rien qui vaille. Surprise, le film est certes assez moyen mais peut être considéré comme largement supérieur au volet de Tim Burton, un peu trop phagocyté par l'égo d'un artiste autoproclamé.

Par rapport au manichéisme et à l'agressivité d'Alice au pays des merveilles, Alice de l'autre côté du miroir instille un sens de la nuance et de l'apaisement extrêmement réconfortant

Dans Alice au pays des merveilles, Burton gardait encore des points de rattachement avec l'histoire initiale, en conservant la plupart des personnages et quelques péripéties. C'en est fini avec James Bobin qui largue complètement les amarres comme sa protagoniste, capitaine d'un bateau au début du film. Du livre de Lewis Carroll, il ne restera quasiment plus rien dans le film, hormis le passage du miroir, une réplique sur la croyance à six choses impossibles et une partie d'échecs miniature au tout début de l'histoire. Le livre était construit autour de la topographie d'un jeu d'échecs, Alice devenant Reine à la fin de l'oeuvre en atteignant la huitième et dernière case. Au lieu de privilégier la description d'un monde à l'envers où l'on avance lorsque l'on s'éloigne, le film se focalise sur le voyage dans le temps, concept a priori plus dynamique, à travers un objet précieux, la chronosphère qui permet de belles chevauchées dans un espace troublé. Le film en devient ainsi moins conceptuel et nettement plus physique. La grande différence entre le livre et le film réside dans la création cinématographique du personnage du Temps incarné par Sacha Baron Cohen.

Si Alice de l'autre côté du miroir est à notre grande surprise plus réussi que celui de Tim Burton, c'est que Bobin, en modeste artisan, a su ménager des plages de respiration pour laisser exister ses personnages au-delà de la pyrotechnie quelque peu étouffante des effets spéciaux, et donc les acteurs qui les incarnent: Mia Wasikowska, toujours crédible en Alice, de par son regard d'enfant, en dépit de ses 25 ans révolus, Johnny Depp en chapelier fou ayant perdu toute sa famille ou surtout Helena Bonham Carter qui, au-delà de la marionnette hurlante qu'elle campait dans le Burton, atteint ici une profondeur insoupçonnée, etc. Par rapport au manichéisme et à l'agressivité du Burton, le Bobin instille un sens de la nuance et de l'apaisement extrêmement réconfortant: la Reine Blanche n'est pas sans reproche tandis que la Reine Rouge voit son comportement sinon excusé, du moins justifié. Personne n'a vraiment tort ni raison. L'antagoniste n'en est pas réellement un, il est surtout la projection de nos pires hantises.

Néanmoins, Alice de l'autre côté du miroir, même s'il restitue un peu de l'esprit carrollien, à travers quelques dialogues et jeux de mots autour du personnage de Sacha Baron Cohen ou les échanges malicieux à l'heure du thé entre le Lièvre de Mars, le Loir, le Lapin blanc et le Chat du Cheshire, en reste encore très éloigné, le film tenant essentiellement ses promesses de divertissement pour enfants, ce qui n'est déjà pas si mal. Pour la poésie nonsensique, il faudra repasser et chercher ailleurs, surtout du côté des oeuvres de Lewis Carroll ou de ce pur joyau d'animation de Jan Svankmajer, Alice, qui, en quelques plans filmés à l'arrache, du joli bricolage à l'ancienne, exprime bien plus d'onirisme que la déferlante d'effets spéciaux d'Alice de l'autre côté du miroir.

Informations

Détails du Film Alice de l'autre côté du miroir (Alice in Wonderland 2: Through the Looking Glass)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie - Fantastique
Version Cinéma Durée 110 '
Sortie 01/06/2016 Reprise -
Réalisateur James Bobin Compositeur Danny Elfman
Casting Johnny Depp - Anne Hathaway - Helena Bonham Carter - Sacha Baron Cohen - Rhys Ifans - Mia Wasikowska
Synopsis Les nouvelles aventures d'Alice et du Chapelier Fou. Alice replonge au pays des merveilles pour aider ses amis à combattre le Maître du Temps.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques