Critique L'Arme Fatale 2 (Lethal Weapon 2)

L'Arme Fatale 2
L’Arme Fatale 2 poursuit la belle lancée de son modèle. Le casting est en place, les phases d’action servent merveilleusement le récit et l’arrivée de Leo Getz transporte le film vers l’apogée de sa créativité.

Verdict Note : Un très bon moment en perspective. Un très bon moment en perspective.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Deux ans après le succès mondial du premier opus, Richard Donner revient nous conter la suite des aventures des inspecteurs Riggs et Murtaugh. Shane Black est de retour au scénario, seulement il quittera le projet lorsqu’une modification sera apportée à son script. En effet, il était convenu que Riggs meurt à la fin du film; or la production n’était pas d’accord avec ce final. Mais qu’importe, le gros de l’histoire demeure tout de même signé de la main de Black. C’est ainsi que l’on retrouve nos deux officiers de police chargés de protéger un témoin clé dans une affaire de trafic de drogue, Leo Getz. Les deux policiers vont très vite découvrir que les malfrats ne sont autres que le consul de l’ambassade d’Afrique du Sud et ses gardes du corps. Protégés par une immunité diplomatique, Riggs et Murtaugh vont devoir redoubler d’efforts pour venir à bout de ces malfaiteurs particulièrement hostiles.

L’Arme Fatale 2 poursuit la belle lancée de son modèle.

Contrairement à ce que l’on aurait pu attendre d’une suite, l’Arme Fatale 2 ne cherche pas à concurrencer son grand frère en se noyant dans une multitude de cascades extraordinaires. Ce qui rend ce second film aussi appréciable que son modèle provient de son intelligence et sa volonté à vouloir réellement continuer à nous raconter l’évolution de ces héros. La plume de Shane Black à l’appui aide forcément à guider les personnages vers les aboutissants qui leur sont propres. Ainsi, il n’est pas étonnant de retrouver un Murtaugh toujours aussi angoissé à l’idée d’offrir un futur digne à ses enfants et un Riggs toujours aussi tête brûlée, n’ayant pas encore fait le deuil de sa femme décédée. D’ailleurs, l’Arme Fatale 2 offrira les réponses aux questions soulevées dans le premier film. Riggs mettra enfin le point final sur l’accident qui a emporté son épouse et Murtaugh n’hésitera pas à se salir les mains pour mettre sa famille à l’abri (encore que cette réponse sera surtout confirmée dans le troisième opus).

Une suite aussi intense ne peut qu’être saluée et appréciée !

Le duo Mel Gibson et Danny Glover brille de mille feux. Nous ressentons pleinement la complicité liant les deux acteurs, permettant de rendre leurs personnages encore plus vivants et vraisemblables que jamais. S’il y a toujours cette idée de dualité amenant nos deux compères à se taquiner gentiment, le script introduit ce qui deviendra le véritable trublion de la saga : Leo Getz. Ce personnage apporte la touche burlesque et dynamique qui permet à l’Arme Fatale 2 de tirer son épingle du jeu. Avec Getz, Richard Donner emmène le film au-delà des codes basiques du buddy-movie. Nous n’avons plus affaire à un duo magistral, mais bel et bien à un trio exceptionnel, si bien qu’on en vient à se demander comment nous avons pu autant aimer le premier film sans cet élément. D’autant que Joe Pesci se révèle être l’acteur idéal pour ce genre de rôle : teigneux, nerveux, gaffeur… Pesci accuse un bagou redoutable : Leo Getz est indissociable de l’image de marque de la saga ! Et derrière la caméra, Richard Donner met les bouchées doubles. Si l’Arme Fatale 2 renferme autant de scènes d’action que le premier film, les séquences ont bénéficié d’un budget nettement plus considérable. Ainsi, les cascades en deviennent largement plus spectaculaires en dépit du basique apparent qu’elles semblent montrer. En effet, la fameuse séquence des toilettes (pour ne citer qu’elle) n’est devenue culte que grâce à la tension dramatique qui y est distillée. On en revient donc à ce que nous soulevions plus haut : l’Arme Fatale 2 convainc surtout par la force de son casting au top de sa forme.

L’Arme Fatale 2 poursuit la belle lancée de son modèle. Le casting est en place, les phases d’action servent merveilleusement le récit et l’arrivée de Leo Getz transporte le film vers l’apogée de sa créativité. Une suite aussi intense ne peut qu’être saluée et appréciée !

Informations

Détails du Film L'Arme Fatale 2 (Lethal Weapon 2)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Action - Comédie
Version Cinéma Durée 115 '
Sortie 02/08/1989 Reprise -
Réalisateur Richard Donner Compositeur Michael Kamen - Eric Clapton
Casting Joe Pesci - Danny Glover - Mel Gibson
Synopsis Quand Martin Riggs, alias "Arme Fatale", est séduit par la secrétaire d'un dangereux malfaiteur et que ce dernier, mauvais joueur, assassine la belle, que fait-il ? Il se venge. Et comment ? A l'aide de voitures de police, revolvers et armes en tout genre, folles poursuites et gags cocasses. Et qui le met en valeur ? Roger Murtaugh, flic qui n'aspire qu'à une vie paisible...

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques