Critique Le Sanctuaire (The Hallow)

Le Sanctuaire
Corin Hardy exploite peu le véritable potentiel de son film d'horreur et le transforme vite en une expérience aussi pénible pour ses personnages que pour ses spectateurs et ce malgré quelques petits frissons arrachés au passage.

Verdict Note : Maladroit sur de nombreux points. Maladroit sur de nombreux points.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

Le folklore irlandais, avec ses forêts peuplées de créatures aussi enchanteresses que dangereuses avait de quoi donner lieu à un bon film d'horreur. C'est en tout cas ce que l'on se dit avant de voir Le Sanctuaire (titre français un peu hors de propos, The Hallow, le titre original mentionnant les Vénérables, ces créatures au cœur du film convenait mieux). Mais très vite, malgré l'ambiance prometteuse, tout se délite. Pourtant la forêt irlandaise filmée par Corin Hardy est magnifique, pleine de splendeur et de menaces. Le film nous fait suivre Adam, sa femme et son nouveau né qui arrivent en Irlande pour étudier la forêt. Très vite, on sent que quelque chose ne va pas. Et au lieu d'écouter les mises en garde de leur voisin peu aimable alors que quelque chose ne va clairement pas, le couple préfère rester. Forcément...

Corin Hardy exploite peu le véritable potentiel de son film d'horreur et le transforme vite en une expérience aussi pénible pour ses personnages que pour ses spectateurs et ce malgré quelques petits frissons arrachés au passage.

Heureusement le scénario a l'intelligence de laisser peu de chances de s'en sortir à ses personnages principaux. Ce n'est qu'à une ou deux reprises que le couple aura l'opportunité de fuir. Dès que les choses commencent à vraiment tourner mal, c'est pour de bon. En s'étalant majoritairement sur une nuit, la deuxième partie du film a le mérite de ne pas épargner les personnages et de renforcer l'empathie avec eux. Seulement voilà, Le Sanctuaire ne fonctionne pas. D'abord parce que Corin Hardy ne sait pas insuffler plus de tension que ça. Le cinéma d'horreur, il faut bien le dire, est l'un des plus exigeants, surtout en terme de mise en scène. Quasiment tout a été fait et il faut redoubler d'inventivité pour apporter quelque chose de nouveau au genre, ne serait-ce que formellement. Corin Hardy se contente de reposer sur des éléments classiques comme le jump-scare ou le hors-champs. Ce qui nous arrache deux trois frissons quand on commence à apercevoir les créatures de la forêt à travers l'appareil photo d'Adam, mais qui retombe vite à plat alors que le réalisateur révèle ses créatures, qui doivent beaucoup (à la fois sur le plan visuel et sonore) à celles de The Descent.

Si Le Sanctuaire s'empare d'éléments qui auraient vite pu devenir passionnants et sources de terreur (la forêt et ses créatures, le siège d'une maison en pleine nuit), le réalisateur peine à insuffler à son film l'énergie qu'il faut pour nous mener au-delà de quelques maigres frissons. Tout le film apparaît finalement comme un gâchis énorme de potentiel, surtout quand la fin prend une tournure inattendue et peu crédibles. À la décharge de Corin Hardy, l'échec du Sanctuaire en tant que pur film d'horreur doit aussi bien au scénario qu'à la mise en scène puisque toute la structure narrative du film est laborieuse et se perd totalement dans sa dernière partie. Reste une certaine fascination pour les forêts d'Irlande et l'envie de se plonger dans ses folklores. Mais au final ce que l'on retiendra surtout du film c'est que dans le registre de l'épouvante, il est toujours bon d'avoir un chien avec soi à condition de l'écouter et de vite fuir dès qu'il commence à grogner bizarrement la nuit.

Informations

Détails du Film Le Sanctuaire (The Hallow)
Origine Angleterre - Irlande Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Film Genre Horreur - Epouvante
Version Cinéma Durée 97 '
Sortie 30/03/2016 Reprise -
Réalisateur Corin Hardy Compositeur James Gosling
Casting Joseph Mawle - Bojana Novakovic - Michael Smiley - Michael McElhatton
Synopsis Envoyé en Irlande par son entreprise afin d’élaborer un nouveau projet de recherche, Adam Hitchens s’installe, avec sa femme et leur bébé, en plein cœur d’une forêt mystérieusement épargnée par le déboisement industriel. Mis en garde par les habitants du village voisin contre une terrifiante menace qui pèse sur leur fils, le couple fait d’abord preuve de scepticisme, avant de réaliser qu’ils seront seuls à lutter contre les gardiens de ce « sanctuaire »…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques