Critique Triple 9

Triple 9
Du cinéma de genre efficace, mis en valeur par un scénario tissant des nœuds de relations complexes entre ses personnages. Pas transcendant mais suffisamment fort pour être apprécié.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

John Hillcoat est un cinéaste qui sait surprendre. Même quand il aborde des genres balisés (le western avec The Proposition, le film post-apocalyptique avec La Route, le film de gangsters avec Des hommes sans loi), il trouve toujours le moyen de se situer là où on ne l'attend pas sans pour autant se départir d'un certain classicisme. Les genres qu'il aborde, Hillcoat n'entend pas les révolutionner et les brusquer. Au contraire il épouse leurs thèmes récurrents mais parvient toujours à surprendre grâce à des scénarios dont la force n'est jamais vraiment là où on le pensait.

Du cinéma de genre efficace, mis en valeur par un scénario tissant des nœuds de relations complexes entre ses personnages. Pas transcendant mais suffisamment fort pour être apprécié.

Voilà donc Triple 9, film brutal et énergique (en témoigne le braquage de début, efficace) mettant en scènes des braqueurs, des flics corrompus, des flics intègres et la mafia russe. Déployant une galerie de personnages aux connexions croisées, le scénario de Matt Cook préfère se désintéresser de la mafia russe (dommage pour Kate Winslet qui en jette en leader impitoyable mais sous-exploitée) pour mieux se centrer sur toute l'intrigue policière liée aux braquages, à la préparation d'un nouveau casse (qui impliquerait de tuer un policier, code 999 du jargon d'où le film tire son titre) et aux relations se tissant entre les personnages. S'intéressant aussi bien au leader du gang de braqueurs obéissant à la mafia russe qu'au policier participant aux braquages qui doit faire équipe avec un nouveau venu gênant, Triple 9 bénéficie d'une écriture solide. En plus de la réalisation nerveuse d'Hillcoat, le scénario est d'ailleurs la grande force du film. S'il n'exploite pas tous ses personnages et toute son ampleur (pauvre Gal Gadot, une fois de plus reléguée au rôle de la bombe qui ne sert à rien), il parvient néanmoins à livrer de jolis portraits nuancés d'hommes tiraillés dans leur devoir (Chiwetel Ejiofor et Anthony Mackie s'y révèlent particulièrement bons) et fait avancer son intrigue de manière efficace. En effet, chaque scène apporte quelque chose de nouveau à l'histoire, rajoute de la tension, de la complexité. C'est un enchevêtrement d'événements que raconte le film, de parcours croisés de personnages dont le destin est lié.

Même si l'on ne peut s'empêcher de sortir un peu frustré de ce film n'embrassant pas complètement son potentiel, il faut bien avouer que c'est un thriller tout à fait honorable à l'écriture solide. Si tout le casting n'est pas exploité à fond, il est impeccable et permet une fois de plus à Casey Affleck de montrer qu'il est à l'aise partout. Sans marquer le genre d'une pierre blanche comme Heat l'a fait (les comparaisons qui ont été faites sont trop faciles et pas vraiment de mise), Triple 9 est une plongée âpre dans une Los Angeles rongée par la criminalité (Training Day n'est pas très loin) et dans un monde violent où chaque action a des conséquences.

Informations

Détails du Film Triple 9
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Action - Thriller
Version Cinéma Durée 116 '
Sortie 16/03/2016 Reprise -
Réalisateur John Hillcoat Compositeur Atticus Ross - Bobby Krlic - Leopold Ross - Claudia Sarne
Casting Chiwetel Ejiofor - Clifton Collins Jr. - Woody harrelson - Casey Affleck - Anthony Mackie - Kate Winslet - Norman Reedus - Aaron Paul - Gal Gadot
Synopsis Ex-agent des Forces Spéciales, Michael Atwood et son équipe de flics corrompus attaquent une banque en plein jour. Alors qu'il enquête sur ce hold-up spectaculaire, l'inspecteur Jeffrey Allen ignore encore que son propre neveu Chris, policier intègre, est désormais le coéquipier de l'un des malfrats. À la tête de la mafia russo-israélienne, la redoutable Irina Vlaslov ordonne à l'équipe d'effectuer un dernier braquage extrêmement risqué. Michael ne voit qu'une seule issue : détourner l'attention de l'ensemble des forces de police en déclenchant un code "999" – signifiant "Un policier est à terre". Mais rien ne se passe comme prévu…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques