Critique Les Ardennes (The Ardennes)

Les Ardennes
A mi-chemin entre le drame social et le thriller, Les Ardennes est une première réalisation imparfaite mais intense, décrivant un monde qui ne laisse guère de répit à ses personnages.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

C'est une histoire de frères qui se déchirent, une histoire comme il en existe des milliers, depuis la Bible jusqu'à Shakespeare. Difficile de faire original quand on tape dans ce sujet. A défaut de briller par son inventivité, Les Ardennes préfère faire dans l'efficace. Ici, il s'agit donc de Dave et Kenneth, deux voyous élevés dans un contexte social difficile. Issue de secours facile, la criminalité leur semblait bien. Mais un cambriolage a mal tourné et voilà que Kenneth est envoyé en prison. Sylvie, sa petite amie d'alors ne lui donne plus de nouvelles. Et pour cause, celle-ci est désormais en couple avec Dave, a décroché de la drogue et attend un enfant. Mais cet équilibre précaire bascule quand Kenneth sort de prison. Quatre ans ont passé mais il veut reprendre les choses avec Sylvie et Dave n'ose pas lui avouer la nature de sa relation avec elle. Les retrouvailles sont tendues...

Premier long-métrage de Robin Pront, Les Ardennes est basé sur une pièce de théâtre écrite par Jeroen Perceval, co-scénariste du film et interprète de Dave. Dès les premiers plans, Pront fait naître une tension renforcée par la musique assourdissante venant illustrer le bouillonnement intérieur de ses personnages. Qu'il verse dans le drame social, le triangle amoureux ou le thriller pur et dur, la tension est là, omniprésente. Il faut dire que Kevin Janssens, incarnant Kenneth, est une vraie boule de nerfs, une bombe qui menace de sauter à tout moment. Entre Dave et Kenneth, Sylvie est incarnée par Veerle Baetens, la révélation d'Alabama Monroe, trouvant là un rôle touchant, celui d'une femme qui ne rêve que d'une vie banale alors que Kenneth fait tout pour la tirer vers le bas.

A mi-chemin entre le drame social et le thriller, Les Ardennes est une première réalisation imparfaite mais intense, décrivant un monde qui ne laisse guère de répit à ses personnages.

Des défauts, Les Ardennes n'en manque pas. On se retrouve avec une réalisation un brin tapageuse, parfois maladroite et une écriture qui n'embrasse pas complètement toutes les possibilités de sa fin. Cela dit, le film a une véritable authenticité et déborde d'énergie. La première partie, presque un drame social, voit Dave et Sylvie faire face au retour de Kenneth tandis que celui-ci lutte contre sa nature. Malgré la deuxième partie qui prendra des allures de thriller non éloigné du Fargo des frères Coen (on y retrouve un penchant soudain pour l'hémoglobine et l'absurde, renforcé par la présence d'autruches) et qui donnera au spectateur le lot d'action qu'il désire, la scène la plus réussie et la plus tendue du film sera celle d'un repas de Noël. Un repas chargé de tension au cours duquel Sylvie et Dave doivent prétendre ne pas se connaître pour mieux duper un Kenneth qui ne manque pas de remarquer quelques détails. Si le film prend des allures de thriller pour mieux s'orienter vers un genre, il faut saluer avant tout son envie de faire dans le social : le milieu dans lequel Kenneth et Dave ont grandi ne laisse que peu d'espoir pour une vie meilleure. C'est un monde où les patrons sont des losers, enchaînant cigarettes sur cigarettes en regardant du foot à la télé, un monde où une femme doit servir des boissons à moitié nue pour gagner sa vie et où l'homme est plus facilement poussé vers la criminalité. Un monde impitoyable, parfaitement retranscrit dans la violence qui ronge Les Ardennes et qui ne pardonne pas.

Informations

Détails du Film Les Ardennes (The Ardennes)
Origine Pays-Bas - Belgique Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Thriller
Version Cinéma Durée 93 '
Sortie 13/04/2016 Reprise -
Réalisateur Robin Pront Compositeur Hendrik Willemyns
Casting Veerle Baetens - Sam Louwyck - Jeroen Perceval - Kevin Janssens
Synopsis Un cambriolage tourne mal. Dave arrive à s’enfuir mais laisse son frère Kenneth derrière lui. Quatre ans plus tard, à sa sortie de prison, Kenneth, au tempérament violent, souhaite reprendre sa vie là où il l’avait laissée et est plus que jamais déterminé à reconquérir sa petite amie Sylvie.Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’entre-temps, Dave et Sylvie sont tombés amoureux et mènent désormais une vie rangée ensemble. Avouer la vérité à Kenneth pourrait tourner au règlement de compte…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques