CRITIQUE : Do Me Love


Do Me Love

Critique du Film

Ils s'aiment et finissent par se déchirer. C'est donc l'histoire la plus racontée de tous les temps mais cela n'empêche pas Jacky Katu et Lou Viger de s'y attaquer et de filmer cette relation entre Étienne et Juliette, appareil photo à la main. Il en résulte une mise en scène crue, sans fard, nous plongeant directement au cœur de l'intimité des personnages, de leurs corps enlacés et de leurs émotions.

Do Me Love, des propres dires de ses réalisateurs, est un film ''sauvage''. Une œuvre à part, un film qui s'assume tel qu'il est, éloigné du cinéma traditionnel et viscéral. Il en résulte une impression étrange, pas tout à fait désagréable mais parfois déroutante. La mise en scène adoptée, à la photographie crue, n'est pas jolie. Mais c'est ce refus de faire dans la belle image classique qui rend le film si beau. Les acteurs, dépouillés d'artifices, y apparaissent tels qu'ils sont et en deviennent magnifiques. C'est le cas de Lizzie Brocheré, une des interprètes de Juliette (le personnage est joué par deux actrices, pour mieux étayer le fait que l'amour a plusieurs facettes) qui offre ici une composition saisissante et troublante. Le reste du casting est bon, Patrick Zocco notamment, mais Brocheré a cette étincelle bien particulière qui la rend si attirante et si dangereuse.

L'amour filmé par Jacky Katu et Lou Viger dans Do Me Love est cru, charnel, intense, dangereux. Et ne manque pas de bousculer son spectateur pour son plus grand bien.

Car il est bien question de danger dans Do Me Love. Étienne est d'ailleurs marié quand il entame sa relation avec Juliette et de cette relation découle forcément un morcellement de son couple. Lui et sa femme ne sortent plus, ne couchent plus ensemble, ne s'amusent plus... Tout ce qu'il fait avec Juliette. Mais le sexe ne suffit bientôt plus à leur relation et tous les doutes et toute l'errance reviennent au galop. Juliette le dit elle-même devant la caméra : elle est dangereuse. Sa tête bouillonne et regorge d'idées. Étienne finit par ne plus être à la hauteur. Combien d'hommes a-t-elle épuisé ainsi ? Combien connaîtront le bonheur dans ses bras pour finir comme cela finit toujours, par la mort de l'être aimé ou par celle de l'amour ? L'histoire d'amour contée par le film est charnelle, dramatique, dangereuse, passionnelle. Elle est surtout universelle et il ne fait nul doute que derrière sa démarche atypique de mise en scène ou de scénario construit sur de nombreuses courtes séquences, Do Me Love a finalement une volonté de parler à tout le monde. L'amour est à la portée du spectateur du film et il s'agit de le secouer un peu pour lui montrer que rien n'est tout beau et tout rose. L'amour fait mal, l'amour est intense, complexe, cru, charnel et maladroit. Tant de choses exprimées en 1h25 avec quelques maladresses au passage mais avec une sincérité perceptible et bouleversante qui font de ce film ''sauvage'' une découverte dont on ne sort pas indemne.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Informations

Détails du Film Do Me Love
Origine France Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Film Genre Romance
Version Cinéma Durée 85 '
Sortie 30/03/2016 Reprise -
Réalisateur Jacky Katu - Lou Viger Compositeur Non Renseigné
Casting Christine Armanger - Lizzie Brocheré - Valérie Maës - Patrick Zocco
Synopsis Tout commence avec un homme et une femme dans une banlieue désertée. Ils font l'amour à même la table comme on livre une bataille. Lui a la cinquantaine et n'est plus qu'un homme marié. Elle est jeune, excessive, elle débarque de nulle part. Très vite le sexe ne suffit plus, l'errance persiste, il faut trouver une échappatoire. Provoquer le drame, se battre ou s'enfuir ? Ici chacun lutte pour avoir le fin mot de l'histoire.

Par Alexandre Coudray