Critique Ave, César ! (Hail, Caesar !)

Ave, César !
Critique de Ave César de Joel et Ethan Coen avec Josh Brolin, George Clooney, Channing Tatum, Ralph Fiennes, Scarlett Johansson.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par David Speranski

Critique du Film

Les Coen ont toujours pratiqué l’alternance artistique depuis leurs débuts : un film noir, une comédie, et rebelote. La plupart du temps, hormis exceptions (The Big Lebowski, comédie inspîrée d’un roman noir), leurs grands films se situent du côté des films noirs (Fargo, Miller’s crossing, Sang pour sang). Les comédies représentent pour eux des respirations nécessaires et revigorantes mais souvent superficielles. Il arrive même parfois qu’on rie bien davantage à un film noir des Coen qu’à une de leurs comédies. Ave César n’échappe pas à ce qu’on pourrait appeler le théorème des Coen, en étant une comédie un brin faiblarde et superficielle, sous la forme d'un exercice de style parodique sur l’Age d’Or d’Hollywood.

Les comédies des frères Coen sont souvent interprétées par George Clooney. C’était le cas lors de la précédente « trilogie des idiots » (O'Brother, Intolérable cruauté, Burn after reading). En dépit de l’ humour absurde et délirant qui y sévit, il ne s’agit en aucun cas des meilleurs films des Coen. On ne voit pas ce qui empêcherait Ave César de rejoindre ces films dans ce qui formerait dès lors une tétralogie. Les caractérisques sont les mêmes : présence de George Clooney qui se délecte à se ridiculiser et s’auto-parodier (ici en Romain à jupette), intrigue emberlificotée et absurde dont on ne se soucie plus au bout de 15 minutes, distribution pléthorique (même Christophe Lambert, le frenchie de service, s’y trouve !).

Ave César ressemble donc à une sorte de mille-feuilles dont le tout n’égalerait pas la somme des parties.

Ce qui distingue un peu Ave César, c’est l’accent mis sur la reconstitution du Hollywood d’antan. On devine une certaine nostalgie chez les Coen de cet Age d’Or qu’ils n’ont pas connu. Pour compenser cette perte, ils s’évertuent à reconstituer dans presque chaque séquence un genre différent : le péplum romain, le western, la comédie sentimentale, le ballet nautique de Busby Berkeley (avec Scarlett Johansson en sirène irrésistible), la comédie musicale reprise d’Un jour à New York (Channing Tatum prenant la place de Gene Kelly). Chacune des séquences est plutôt réussie, avec une mention spéciale pour Alden Eldenreich qui a droit à un échange d’anthologie avec Ralph Fiennes, lors du tournage d’une comédie romantique. Malheureusement Scarlett Johansson, dont on se réjouissait à l’avance de voir les retrouvailles avec les Coen quinze ans après The Barber, n’a droit qu’à un second rôle (certes hilarant) qui se retrouve presque en intégralité dans la bande-annonce du film. Clooney kidnappé par des communistes n’est guère convaincant dans un emploi mille fois vu et revu chez les Coen. De plus, Josh Brolin, fil rouge du film, mène assez paresseusement l’enquête pour retrouver Clooney, enquête qui a du mal à s’affirmer autrement qu’un simple prétexte pour la recréation fétichiste d’un univers rêvé.

Certes les Coen ne rechignent pas à montrer les travers de la société hollywoodienne de l’époque, se basant sur une réelle connaissance documentaire du sujet : les méfaits de la censure, le contrôle de la vie privée, les tournages incohérents du fait du caprice des producteurs. Pourtant la mayonnaise ne prend pas, sans que Ave César soit particulièrement déshonorant. Il demeure divertissant et agréable à regarder, au même niveau que Intolérable cruauté ou Burn after reading, mais ne laissera pas de souvenirs impérissables dans la mémoire, en tant qu’ersatz du Hollywood de la grande période. Ave César ressemble donc à une sorte de mille-feuilles dont le tout n’égalerait pas la somme des parties.

Informations

Détails du Film Ave, César ! (Hail, Caesar !)
Origine Etats Unis - Angleterre Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie - Policier
Version Cinéma Durée 100 '
Sortie 17/02/2016 Reprise -
Réalisateur Ethan Coen / Joel Coen Compositeur Carter Burwell
Casting Ralph Fiennes - Scarlett Johansson - George Clooney - Jonah Hill - Tilda Swinton - Josh Brolin - Frances McDormand - Channing Tatum - Alden Ehrenreich
Synopsis La folle journée d’Eddie Mannix va nous entraîner dans les coulisses d’un grand studio Hollywoodien. Une époque où la machine à rêves turbinait sans relâche pour régaler indifféremment ses spectateurs de péplums, de comédies musicales, d’adaptations de pièces de théâtre raffinées, de westerns ou encore de ballets nautiques en tous genres. Eddie Mannix est fixer chez Capitole, un des plus célèbres Studios de cinéma américain de l’époque. Il y est chargé de régler tous les problèmes inhérents à chacun de leurs films. Un travail qui ne connaît ni les horaires, ni la routine. En une seule journée il va devoir gérer aussi bien les susceptibilités des différentes communautés religieuses, pour pouvoir valider leur adaptation de la Bible en Technicolor, que celles du très précieux réalisateur vedette Laurence Laurentz qui n’apprécie que modérément qu’on lui ait attribué le jeune espoir du western comme tête d’affiche de son prochain drame psychologique.Il règle à la chaîne le pétrin dans lequel les artistes du studio ont l’art et la manière de se précipiter tous seuls. En plus de sortir une starlette des griffes de la police, ou de sauver la réputation et la carrière de DeeAnna Moran la reine du ballet nautique, Eddie Mannix va devoir élucider les agissements louches du virtuose de claquettes, Burt Gurney. Cerise sur le gâteau, il a maille à partir avec un obscur groupuscule d’activistes politique qui, en plein tournage de la fameuse superproduction biblique AVE CÉSAR lui réclame une rançon pour l’enlèvement de la plus grosse star du Studio, Baird Whitlok. Le tout en essayant de juguler les ardeurs journalistiques des deux jumelles et chroniqueuses ennemies, Thora et Thessaly Thacker. La journée promet d’être mouvementée.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques