Critique Deadpool

Deadpool
Sans pour autant crier au chef-d’œuvre ultime, Deadpool reste appréciable dans son ensemble. C’est un film Marvel classique dans son fond, avec une forme relativement dynamique pour rendre la séance plaisante.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Il débarque enfin ! Le petit cousin borderline de la grande famille Marvel aura su se faire désirer. Matraquant son arrivée depuis une bonne année à coup de teasers massifs, d’apparitions fortuites sur les plateaux télévisés et les conventions, ainsi que les innombrables tweets et autres posts qui alimentaient les réseaux sociaux ; Deadpool était devenu LE super-héros qu’on attendait par-dessus tout. Comme un vent d’air frais insolent venu souffler au beau milieu de la croisière pépère que s’offrait le grand paquebot Marvel, toute la communication s’articulait essentiellement autour des penchants subversifs de son personnage. Ryan Reynolds revêt une seconde fois le costume de Deadpool (juste après un passage peu apprécié des fans dans X-Men Origins : Wolverine) pour ce film qui lui est entièrement dédié. Nous faisons ainsi la connaissance de Wade, un mercenaire atteint d’un cancer. À la suite d’une expérience ayant mal tourné, il devient Deadpool. Entièrement mutilé des pieds à la tête, il est désormais doté d’un pouvoir de régénération et d’une force surhumaine. Il se lance à la poursuite de l’homme qui l’a rendu monstrueux.

Deadpool assume son côté mauvais garçon dès son entrée en scène.

Deadpool assume son côté mauvais garçon dès son entrée en scène. Le générique d’ouverture nous fera vite comprendre que l’équipe du film ne s’était pas moquée de nous : nous aurons affaire à un film caustique où la finesse des propos ne sera pas à l’ordre du jour. Ryan Reynolds cabotine dans tous les sens. Son humour est ravageur : ça dégueule de punchlines ras les pâquerettes à chaque seconde. L’ambiance s’installe, le spectateur sourit et fait connaissance avec un trublion atypique. Seulement, le film peinera à élever ses propos. Dans sa première demi-heure, Deadpool nous démontre que son humour scabreux s’en retrouve plus que limité. Il manque sérieusement de consistance, si bien qu’on se surprendra à avoir réellement peur pour la suite des événements. Fort heureusement, dès lors que le film nous amène à comprendre un peu plus son héros et daigne nous dévoiler son histoire, on reprendra confiance au projet. Malheureusement, dans sa globalité, Deadpool s’avère être un énième film de l’écurie Marvel, ni plus, ni moins. Très classique dans sa mythologie et la quête de son héros, on ne se laisse pas berner. Car même s’il nous assure qu’il veut retrouver son apparence d’antan afin de tirer son coup, Deadpool ne vaut pas plus qu’un Hulk et autres Wolverine : il réfute son physique massacré. Il reste conditionné par l’amour qu’il porte à son âme sœur et entreprend toutes les démarches nécessaires afin de retrouver l’être qu’il était autrefois, du déjà-vu en somme.

C’est un film Marvel classique dans son fond, avec une forme relativement dynamique pour rendre la séance plaisante.

Deadpool franchit plusieurs fois le quatrième mur. Notre héros s’adresse directement au spectateur. Il nous sort sans cesse du film pour nous rappeler que nous sommes en train de regarder une fiction. Parfois drôle, parfois maladroite, cette démarche a le mérite d’être assumée jusqu’au bout. Sans pour autant blâmer le principe, il faut bien avouer que ce fut drôle d’entendre Ryan Reynolds se moquer de sa propre réussite, se demander sur quelle version du professeur Xavier il va tomber (James McAvoy ou Patrick Stewart ?) ou encore tacler joliment le spin-off de Wolverine dans lequel nous l’avions aperçu en 2009. Tim Miller profite de cette cassure du quatrième mur afin d’emmener son héros au cœur d’une encyclopédie de pop culture extrêmement étoffée. Pas sûr que la jeune génération s’y retrouvera toujours, mais admirer notre anti-héros insulter sa compatriote des X-Men de Sinead O’Connor ringarde a quelque chose d’absolument délectable. Quadragénaire dans l’âme, Deadpool parlera sans problème aux spectateurs de sa génération. Le tout sera sublimé par une réalisation s’alignant sur la culture de son héros. On ne sait pas grand-chose de ce dernier, mais tout porte à croire qu’il a vécu l’émergence des jeux vidéos musclés comme Max Payne ou de gros blockbusters de ces dernières années comme Matrix. Ainsi, en tenant compte de cette hypothèse, Deadpool se savoure beaucoup plus que comme le simple produit réchauffé qu’il semble être. Et ne serait-ce que pour l'animation du masque vraiment bien léchée et l'une des meilleures scènes post-générique Marvel qu'on ait pu voir, on ne peut que vous recommander de vous laisser tenter par Deadpool.

Sans pour autant crier au chef-d’œuvre ultime, Deadpool reste appréciable dans son ensemble. C’est un film Marvel classique dans son fond, avec une forme relativement dynamique pour rendre la séance plaisante. En revanche, son langage charretier et ses vannes puériles s’en retrouvent très vite limités et ne seront clairement pas les atouts majeurs à retirer de cette œuvre qui a basé la quasi-totalité de sa promotion là-dessus. Plutôt ironique quand on y pense… 

Informations

Détails du Film Deadpool
Origine Etats Unis - Canada Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Film Genre Action
Version Cinéma Durée 109 '
Sortie 10/02/2016 Reprise -
Réalisateur Tim Miller Compositeur Junkie XL
Casting Ryan Reynolds - Morena Baccarin - Gina Carano - Ed Skrein - T.J. Miller
Synopsis Deadpool, est l'anti-héros le plus atypique de l'univers Marvel. A l'origine, il s'appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d'un humour noir survolté, Deadpool va traquer l'homme qui a bien failli anéantir sa vie.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques