Critique La Peur

La Peur
Une adaptation un peu trop littéraire du roman éponyme de Gabriel Chevallier, distillant une atmosphère étrangement poétique.

Verdict Note : Moyen. Moyen.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

Sorti au cinéma en toute discrétion au mois d’août dernier et lauréat du Prix Jean Vigo 2015, La Peur débarque aujourd'hui en DVD. L'occasion de se plonger dans ce film de guerre atypique, adaptation par Damien Odoul d'un roman quasiment autobiographique de Gabriel Chevallier, soldat pendant la première guerre mondiale. Le roman, édité en 1930, est l'un des premiers récits de guerre où le courage n'est pas mis en avant. A la place, c'est la peur qui prime, la peur qui noue les tripes alors que le conflit s'enlise dans les tranchées, celle qui grandit les êtres humains et les empêche de dormir.

Damien Odoul se lance donc un défi et à l'aide d'une reconstitution presque minimaliste mais minutieuse, le voilà qui livre sa vision de la guerre de 14-18. Une guerre que l'on pensait rapide mais qui est vite devenue sale, violente et insupportable. Pour mettre en scène cette histoire, le réalisateur a fait appel à des acteurs non-professionnels. Si cela se ressent dans certaines répliques parlées avec le langage de l'époque et qui sonnent faux (contrairement au Capitaine Conan de Bertrand Tavernier), la démarche fonctionne plutôt bien. Ces acteurs qui font leur premiers pas devant la caméra sous la houlette de Damien Odoul font plus vrais que nature et renforcent le souci de vérité recherché par la réalisateur. Nino Rocher, dans le rôle de Gabriel, impose d'ailleurs une gueule magnétique, bourrée d'innocence et de charisme.

Une adaptation un peu trop littéraire du roman éponyme de Gabriel Chevallier, distillant une atmosphère étrangement poétique.

Mais plutôt que d'aller chercher la guerre dans ce qu'elle a de plus intense, le film préfère prendre ses distances. La voix-off de Gabriel est quasiment omniprésente et nous fait prendre du recul par rapport aux images. Une distanciation qui prend aux tripes dans les derniers instants du film mais qui empêche généralement toute forme d'attachement au personnage et aux épreuves qu'il traverse. Intelligent et littéraire comparé à ses compagnons d'armes, Gabriel est notre point de repère dans un conflit dont il semble presque étranger tant il en parle avec recul. Si l'on ne crachera pas sur la mise en scène, traversée par des moments de grâces surprenants, le fait est que La Peur aura bien du mal à créer de l'empathie avec le personnage principal. A défaut de montrer cette peur au cœur du film, Odoul préfère laisser son héros en parler. Mais ça ne suffit pas pour rendre compte de la puissance de ce sentiment. Les images devraient nouer les tripes. Elles contiennent plein de belles idées mais pour ce qui est de la peur en elle-même, la lecture du roman est incontournable, plus que ce film étrangement poétique et distancié.

Informations

Détails du Film La Peur
Origine France Signalétique Sensibilité Spectateurs
Catégorie Film Genre Drame - Guerre - Historique
Version Cinéma Durée 93 '
Sortie 12/08/2015 Reprise -
Réalisateur Damien Odoul Compositeur Colin Stetson
Casting Nino Rocher - Eliott Margueron - Théo Chazal - Patrick de Valette
Synopsis Il va vivre l’enfer des tranchées, et connaitre la peur qui ravage tous les soldats. Sorti vivant de cette terrible expérience, pleine de fureur et de sang, il va découvrir sa propre humanité.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques