Critique Legend

Legend
Legend est un film en demi-teinte tiraillé entre une première partie sublime et une seconde s’enfermant dans un pathos devenant ennuyant et redondant. Brian Helgeland démontre toutefois un savoir-faire indéniable.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Le nouveau film de Brian Helgeland débarque enfin dans nos salles. À la tête d’une petite filmographie (seulement cinq films), il est avant tout un scénariste chevronné. On lui doit notamment les scripts du Cauchemar de Freddy, Assassins, Postman, L.A. ConfidentialMystic River, Man on Fire ou encore le Robin des Bois de Ridley Scott. Révélé au grand jour avec son premier film, Payback, il a toujours pris soin de signer les histoires des films qu’il met en scène. Son succès le plus notable demeurant Chevalier en 2001, le voici de retour avec un film au potentiel riche. Legend raconte l’histoire vraie des jumeaux Kray, deux célèbres gangsters du Royaume-Uni qui ont régné en maître sur la ville de Londres dans les années 60. À la tête d’une mafia impitoyable, les deux frères vont se déchirer. Entre Ronnie atteint de troubles psychiatriques sévères et brute épaisse à la violence sans limites et Reggie, le businessman, dont le cœur balance entre l’allégeance prêtée à son frère et le désir de son épouse d’aspirer à une vie rangée, la chute des frères Kray risque de faire des vagues.

Legend est un film en demi-teinte tiraillé entre une première partie sublime et une seconde s’enfermant dans un pathos devenant ennuyant et redondant.

La raison principale qui pousse à aller voir Legend reste l’exercice périlleux dans lequel s’est lancé Tom Hardy. Endossant le double rôle des jumeaux Kray, l’acteur britannique démontre une fois de plus qu’il est l’un des plus doués de sa génération. Revenant vers un type de rôle qui l’a fait exploser (rappelez-vous la mini-série The Take), Hardy accuse une prestation mémorable et époustouflante. Rentrant à merveille dans la peau des deux personnages, il crée immédiatement l’illusion. L’alchimie entre les deux personnages fait des étincelles. Legend lui offre l’occasion d’exceller à merveille, une vraie prouesse d’acteur ! Du haut de ses 38 ans, Hardy convainc parfaitement de sa force de frappe et nous permet de rentrer dans le film d’une bien belle manière.

Legend entame le parcours initiatique inhérent à toutes les grandes fresques cinématographiques traitant de sujets en rapport avec la mafia. Il y a une influence Scorsesienne qui se dégage du film de Brian Helgeland. Nous avons l’impression de nous retrouver en territoire connu. Toute la première heure de film n’aura de cesse de nous convaincre de la richesse du talent des comédiens et du metteur en scène. Le film est fluide, l’image est magnifique, les acteurs sont charismatiques et la bande-son scrupuleusement choisit prenant soin d’éviter toute uchronie. On restera surtout estomaqué lors de la scène où Reggie emmène sa future femme dans son club pour la première fois. Brian Helgeland opère à un plan-séquence fabuleux, millimétré au centimètre près. La caméra se fraie un chemin fluide et dynamique au milieu d’une foule compacte où, en l’espace d’une petite dizaine de minutes, elle sera témoin à la fois de la réussite de son héros, mais aussi de sa violence extrême, de l’influence bénéfique comme néfaste qu’il a sur le monde qui l’entoure et, enfin, de l’amour naissant entre notre couple vedette. Legend brille ainsi de mille feux, on en prend clairement plein les mirettes, du moins, dans sa première grosse moitié.

Tom Hardy est réellement sidérant !

Malheureusement, l’aspect ascension et déclin d’un parrain de la mafia ne semble pas être ce qui intéresse le plus notre réalisateur. Ce qui commence comme une belle fresque violente et virulente deviendra, au fil des minutes, un drame humain où les tourments de la place de l’épouse de Reggie au sein du milieu deviennent les principales préoccupations de son auteur. Non pas que l’idée soit mauvaise. Le film, chemin faisant, deviendra quelque peu pathos et perdra de son charme et de son intérêt. Le film s’étire en longueur, et c’est bien dommage. Il y aura quelques fulgurances qui surviendront au milieu de séquences interminables, mais rien ne sera à la hauteur de la très belle ouverture qui nous aura été servie. Legend se compromet dans sa note d’intention. Quand bien même les mésaventures des relations tendues entre Reggie et son frère et sa femme ont considérablement impacté sur l’issue de son sort, on aurait aimé en connaître un peu plus sur pourquoi Reggie est incapable de quitter le milieu, en dehors de l’amour fraternel qu’il porte à Ronnie. Autre point qui n’est que très peu abordé, le rôle de Scotland Yard dans la chute de l’Empire Kray. Helgeland ne se focalise qu’à moitié sur l’enquête de l’inspecteur Read, bien décidé à y laisser sa peau, pour peu que se termine le règne de terreur instauré par les jumeaux. Helgeland semble avoir eu envie de raconter une histoire d’amour avant tout. Ce n’était peut-être pas le sujet adéquat, ou tout simplement qu’il n’a pas réussis à sublimer le tout pour faire de son film un incontournable de ce début d’année. Quoi qu’il en soit, Legend s’apprécie tout de même, ne serait-ce que pour Tom Hardy qui, une fois de plus, est réellement sidérant !

Legend est un film en demi-teinte tiraillé entre une première partie sublime et une seconde s’enfermant dans un pathos devenant ennuyant et redondant. Brian Helgeland démontre toutefois un savoir-faire indéniable dans sa mise en scène, Tom Hardy est bluffant, Emily Browning est sublime et la bande-son vous fera passer un excellent moment. On n’était pas loin de tenir un digne héritier des Affranchis et de Casino…vraiment pas loin ! Dommage !

Informations

Détails du Film Legend
Origine France - Angleterre Signalétique Interdit aux moins de 12 ans
Catégorie Film Genre Drame - Policier - Biopic
Version Cinéma Durée 131 '
Sortie 20/01/2016 Reprise -
Réalisateur Brian Helgeland Compositeur Carter Burwell
Casting David Thewlis - Emily Browning - Tom Hardy - Taron Egerton - Christopher Eccleston
Synopsis Londres, les années 60. Les jumeaux Reggie et Ronnie Kray, célèbres gangsters du Royaume-Uni, règnent en maîtres sur la capitale anglaise. À la tête d’une mafia impitoyable, leur influence paraît sans limites. Pourtant, lorsque la femme de Reggie incite son mari à s’éloigner du business, la chute des frères Kray semble inévitable.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques