Critique Et ta soeur

Et ta soeur
Un trio d'acteurs de charme, mené par un Grégoire Ludig campant avec talent son premier grand rôle au cinéma, au service d'une histoire sympathique mais un peu trop familière pour être pleinement appréciée.

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Alexandre Coudray

Critique du Film

Après Les Beaux Jours, Marion Vernoux revient à la réalisation avec un projet peu original puisqu'il s'agit d'une adaptation du film de Lynn Shelton, Ma meilleure amie, sa sœur et moi. Ayant déjà subi les affres du remake à la française avec Do Not Disturb, remake peu flatteur de Humpday, Shelton voit donc un autre de ses films adaptés par un cinéma pourtant peu enclin à piquer de l'inspiration chez les autres. Marion Vernoux garde donc l'intrigue de base pour mieux digresser dessus à l'aide d'un trio d'acteurs de charme.

Soit l'histoire de Pierrick, encore sous le choc du décès de son frère qui se voit proposer par sa meilleure amie Tessa de passer une semaine dans la maison de son père en Bretagne pour être tranquille et réviser son concours de bibliothécaire. Arrivant sur place, Pierrick découvre Marie, la demi-sœur de Tessa, lesbienne qui sort tout juste d'une relation de sept ans. En une soirée, Pierrick et Marie s'enivrent et couchent ensemble. Quand le lendemain Tessa débarque, c'est la panique et le trio va se mettre à nu dans des situations aussi drôles que touchantes. Rien de bien exceptionnel donc dans ce film qui sent le déjà-vu mais qui dégage néanmoins un certain charme. On est en terrain connu mais on accepte de se laisser guider et ce d'autant plus que les dialogues sont plutôt bien écrits et que le casting est très bon. Continuant de dévoiler ses talents d'actrice (elle joue l'ivresse à merveille), Virginie Efira confirme sa grâce naturelle face à une Géraldine Nakache touchante. Mais la vraie surprise vient de Grégoire Ludig. Lui qui nous a tant fait rire dans le Palmashow se retrouve lâché sans son acolyte David Marsais dans un premier rôle et assume le tout avec un talent qu'on lui soupçonnait mais qui ne demande qu'à éclater. A l'aise aussi bien avec le registre comique que dans des zones de jeu plus sombres et plus sensibles, Grégoire Ludig trouve dans Et ta sœur un rôle qui lui va à ravir et dont on espère qu'il lui ouvrira d'autres portes.

Un trio d'acteurs de charme, mené par un Grégoire Ludig campant avec talent son premier grand rôle au cinéma, au service d'une histoire sympathique mais un peu trop familière pour être pleinement appréciée.

On pourra cependant reprocher au film sa réalisation. Caméra à l'épaule, Marion Vernoux filme ses comédiens de près, quitte à sacrifier toute esthétique. Ça bouge, la mise au point est hésitante, les plans pas toujours très beaux. On comprend cette démarche de réalisation mais il est difficile d'y adhérer. Nombre de réalisateurs ont prouvé qu'il n'est pas obligé de taper dans la caméra à l'épaule donnant la migraine pour approcher la vérité d'une situation ou d'un personnage. Il est d'ailleurs dommage que Et ta sœur bénéficie de ce traitement même s'il faut bien souligner une jolie touche de délicatesse quand la réalisatrice filme le corps de ses acteurs. C'est dans le vif des scènes que c'est le plus dérangeant. Surtout que dans l'ensemble, Et ta sœur délivre un joli aperçu des relations humaines et amoureuses, abordant un vaste panel de thèmes avec justesse, souligné par des dialogues souvent croustillants. Dommage que tout ce mélange, aussi sympathique soit-il, ne donne pas quelque chose de plus piquant et de plus original que ce film qui semble finalement assez familier.

Informations

Détails du Film Et ta soeur
Origine France Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Comédie Dramatique
Version Cinéma Durée 95 '
Sortie 13/01/2016 Reprise -
Réalisateur Marion Vernoux Compositeur Eric Neveux
Casting Géraldine Nakache - Virginie Efira - Grégoire Ludig
Synopsis Pierrick est encore sous le coup de la disparition récente de son frère. Alors pourquoi ne pas accepter l’invitation de Tessa, sa meilleure amie, dans sa maison familiale afin de passer une semaine seul à méditer sur sa vie ? Mais à son arrivée, Pierrick trouve la maison déjà occupée par Marie, la demi-sœur de Tessa, venue y soigner une blessure amoureuse. Après une soirée très arrosée suivie de l’arrivée inopinée de Tessa elle-même, le trio va aller de situations délicates en révélations inattendues…

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques