Critique Chair de Poule (Goosebumps)

Chair de Poule
Chair de Poule est un divertissement somme toute correct. Rob Letterman offre un film permettant aux enfants de frissonner sans en avoir des cauchemars, suffisamment travaillé visuellement pour émerveiller les adultes et rassemblant les fans des ouvrages...

Verdict Note : Intéressant dans son ensemble. Intéressant dans son ensemble.

Par Anthony Verschueren

Critique du Film

Tous les enfants des 90’s vont prendre un sacré coup de vieux. A l’origine d’heures fascinantes de lecture, la collection Chair de Poule demeure la série de bouquins référence des jeunes adeptes de l’horreur ayant grandis dans les années 90. Son auteur, R.L. Stine s’est d’ailleurs souvent décrit comme un Stephen King pour enfant. Sans en avoir la même écriture, il faut bien avouer que son imagination est débordante et nous a offert de belles lectures passionnantes lorsque nous étions emmitouflés au fond de notre lit. S’en suivit une série télévisée somme toute correcte, mais qui n’égalait en rien le plaisir que nous avions à lire les ouvrages. Ainsi déboule dans nos salles Chair de Poule, le film. Œuvre apte à raviver la flamme du bambin qui sommeille en nous ? C’est en tout cas fier conquérant que nous sommes partis à l’assaut du film. Zack s’installe à Madison avec sa mère. Il fait la connaissance de son étrange voisin et de sa jolie fille. Un soir, alors qu’il s’introduit dans sa maison, Zack va ouvrir un ouvrage de la série Chair de Poule et en libérer le méchant retenu prisonnier à l’intérieur. La panique s’installe, il découvre que l’homme étrange vivant à côté de chez lui n’est autre que l’auteur R.L. Stine et que les créatures qu’il a créé dans ses ouvrages sont belles et bien réelles. Commence ainsi une traque aux monstres quelque peu particulière.

Chair de Poule s’impose comme un digne héritier de Jumanji.

Reprenant le principe même des livres, le film de Rob Letterman fait monter la pression crescendo. Il installe confortablement ses personnages afin de faciliter au mieux l’identification du spectateur avant de venir perturber sa confortable assise. Ce qui étonne c’est le ton mature que choisit de donner le réalisateur à son film. Ce qui arrive aux personnages est redoutablement dangereux et peut leur faire perdre la vie à chaque instant. Tout en ayant parfaitement conscience du danger, nos héros n’en oublient pas d’être désinvoltes pour autant. À l’instar des ouvrages de Stine, nous avons affaire à des archétypes très identifiables. Nous avons ainsi le héros intrépide, la fille forte, l’ami bête et gaffeur ainsi que l’adulte en quête de rédemption. Il va sans dire que Jack Black se donne à cœur joie à rentrer dans la peau de R.L. Stine. L’humoriste exulte ses plus belles mimiques et nous offre un personnage savoureux, mais pas dominant pour autant, car les vrais héros du film sont les monstres. Chair de Poule est une débandade extraordinaire d’effets spéciaux, ça transpire de tous les pores de la pellicule. Avec un visuel très coloré et un ton léger, Chair de Poule s’impose comme un digne héritier de Jumanji. Les règles ne sont pas les mêmes, mais le principe y fait redoutablement penser. Mais le film va plus loin encore dans l’imagerie collective et fera appel à votre mémoire cinéphilique. La musique de Danny Elfman nous ramènera aux meilleures heures de Tim Burton. On en prend plein les yeux et les oreilles, on s’amuse, on rit, on frissonne par moment : c’est un très bon divertissement familial. Et puis il faut voir Jack Black se faire prendre d’assaut par une bande de nains de jardin psychotiques, c’est relativement drôle pour plaire aux adultes et ça ravira à coup sûr les bambins. Chair de Poule se veut éducatif. À l’instar d’un Hôtel Transylvanie, le film de Rob Letterman essaie de se montrer comme l’instigateur d’une culture horrifique qui accompagnera au mieux les jeunes enfants vers un cinéma de genre d’antan, une époque où les monstres dominaient les salles obscures. Chair de Poule est un peu le Monster Squad d’aujourd’hui : une bande d’ados qui luttent contre des monstres à l’apparence féroce, avec des enjeux mettant réellement leur vie en cause, mais à l’exécution simpliste prompte à ne pas heurter la sensibilité du public.

Chair de Poule est un divertissement somme toute correct. Rob Letterman offre un film permettant aux enfants de frissonner sans en avoir des cauchemars, suffisamment travaillé visuellement pour émerveiller les adultes et rassemblant les fans des ouvrages de R.L. Stine. En résumé, c’est du bon boulot !

Informations

Détails du Film Chair de Poule (Goosebumps)
Origine Etats Unis Signalétique Tous Publics
Catégorie Film Genre Aventure - Comédie - Fantastique
Version Cinéma Durée 103 '
Sortie 10/02/2016 Reprise -
Réalisateur Rob Letterman Compositeur Danny Elfman
Casting Jack Black - Dylan Minnette - Ken Marino - Halston Sage - Odeya Rush
Synopsis R.L. Stine est chargé, avec l'aide de sa fille et de ses amis, de pourchasser des créatures féériques échappées de livres magiques, faisant régner le désordre et le chaos dans les environs.

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Publicité Amazon - Soutenez Retro-HD

Laissez un commentaire

Publicité Google - Soutenez Retro-HD

Dernières Critiques